Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''
Publié dans Les ECO le 25 - 04 - 2019


Badr Tahiri.
Président de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de la Région Fès-Meknès
Le ministère de l'Industrie organise, les 25 et 25 avril, un forum national sur le commerce. Quelles sont vos attentes ?
Ces rencontres qui s'organisent en amont des assises de la fiscalité démontrent l'importance cardinale accordée par le gouvernement au secteur du commerce, qui se situe en quatrième position en matière de participation dans le PIB national et est le deuxième secteur employeur au niveau national (ndlr : voir pages 6-7). Il s'agit d'un chantier dans lequel les CCIS ont déployé des approches participatives en organisant des rencontres régionales dont l'aboutissement se traduit par ce forum. C'est un espace de concertation qui doit permettre d'esquisser une feuille de route pour réinventer la place du commerce dans l'écosystème à travers les axes retenus, à savoir une nouvelle vision du commerce qui tienne compte autant des mutations que de l'impératif des croissances solidaires et partagées, une nouvelle orientation stratégique pour la dynamisation de l'activité commerciale, la rénovation de la position globale du pays comme hub panafricain. C'est une occasion idoine très attendue par les opérateurs économiques pour proposer et discuter les priorités susceptibles de développer leurs secteurs d'activité et par conséquent permettre de développer ensemble (département de l'Etat, CCSI, organisations professionnelles, associations et commerçants) une stratégie de relance de ce secteur stratégique pour l'économie de notre pays.
Suite aux rencontres régionales préparatoires, quelles sont les recommandations des acteurs de la région ?
La CCIS de la Région Fès-Meknès a adopté dans le cadre de la préparation de ces assises une approche participative permettant à l'ensemble des acteurs concernés, associations professionnelles, intervenants au niveau de la région et opérateurs économiques, de contribuer dans l'élaboration des propositions et recommandations présentées le 29 mars. Plus de 400 personnes ont assisté à cette rencontre. La phase préparatoire a connu la tenue d'une vingtaine de réunions et d'ateliers sectoriels auxquels plus de 250 personnes ont pris part. Le nombre total de recommandations qui ont été présentées s'élèvent à 103 recommandations dont 36 recommandations concernant le développement du secteur du commerce avec 58 propositions de mise en oeuvre, 42 recommandations pour le secteur de l'industrie avec 31 propositions de mise en oeuvre, 25 recommandations pour le secteur des services avec 31 propositions de mise en oeuvre.
Quelles sont les caractéristiques du secteur dans la région et surtout dans les anciennes médinas ?
La Région de Fès-Meknès se caractérise par l'existence de 4 anciennes médinas dans les villes de Fès, Meknès, Taza et Sefrou. Représentant un patrimoine historique précieux, elles constituent des spécificités et une force que la région doit conserver et développer par la mise en place d'une stratégie spécifique se basant sur l'organisation des métiers et la spécialisation des centres de commerçants (Kisariats) aussi bien que la réhabilitation des bâtiments, le développement des circuits historiques, l'aménagement des espaces de stationnement, l'adoption d'un régime fiscal spécifique et d'un programme d'animation commerciale. La CCIS dispose d'un business model relatif à la dynamisation de Kisariat El Kifah à Fès qui peut être adopté dans les autres souks et kisariats de ces anciennes médinas.
Quels sont selon vous les chantiers prioritaires pour la Région ?
Le commerce restera toujours un secteur prioritaire pour l'économie nationale. Sa relance nécessite une stratégie spécifique à l'instar de celle de l'accélération industrielle et de Maroc vert. Les chantiers prioritaires concernent principalement la mise en place d'un programme d'appui à l'instar du programme Rawaj qui permettra la réhabilitation des commerces dans des espaces individuels ou collectifs (anciennes médinas, marchés de gros, marchés centraux…), aussi bien que le renforcement des capacités et de la compétitivité des commerçants dans les volets social, de l'accès au financement, de la formation, du marketing et de la commercialisation. Le deuxième chantier concernera le développement d'un régime fiscal plus adapté à l'exercice des activités commerciales. Quant au troisième axe, il concerne le développement du digital comme outil essentiel pour la redynamisation du commerce.
Quelle stratégie est adoptée par la CCIS pour le développement du secteur commercial ?
Le plan stratégique de la CCIS Fès-Meknès 2016-2021 ainsi que son actualisation adoptée par l'assemblée générale en février 2019 sont considérés comme la boussole qui défi nit le positionnement de notre institution et même l'orientation de ses ressources en réaction avec son environnement. Elle constitue un cadre contractuel avec les citoyens permettant de mettre en oeuvre des actions se rapportant au renforcement des capacités des commerçants, à l'amélioration du climat des affaires, à la mise en place de nouveaux services orientés ressortissants, à la valorisation des produits de la région par l'adoption des actions marketing et l'animation commerciale


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.