Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Marrakech devient, pour deux jours, capitale mondiale de la Justice    Maroc Telecom : progression de 10% des abonnés    Jouahri primé à Washington pour la troisième année consécutive    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Dernier tour qualificatif pour le CHAN-2020 : Le Maroc se qualifie haut la main    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Agadir célèbre la tolérance en musique    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Top Performer RSE 2019. Attijariwafa bank distingué    Chambre des représentants. Comment réformer la séance des questions orales ?    Au-delà d'une LDF    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''
Publié dans Les ECO le 25 - 04 - 2019


Badr Tahiri.
Président de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de la Région Fès-Meknès
Le ministère de l'Industrie organise, les 25 et 25 avril, un forum national sur le commerce. Quelles sont vos attentes ?
Ces rencontres qui s'organisent en amont des assises de la fiscalité démontrent l'importance cardinale accordée par le gouvernement au secteur du commerce, qui se situe en quatrième position en matière de participation dans le PIB national et est le deuxième secteur employeur au niveau national (ndlr : voir pages 6-7). Il s'agit d'un chantier dans lequel les CCIS ont déployé des approches participatives en organisant des rencontres régionales dont l'aboutissement se traduit par ce forum. C'est un espace de concertation qui doit permettre d'esquisser une feuille de route pour réinventer la place du commerce dans l'écosystème à travers les axes retenus, à savoir une nouvelle vision du commerce qui tienne compte autant des mutations que de l'impératif des croissances solidaires et partagées, une nouvelle orientation stratégique pour la dynamisation de l'activité commerciale, la rénovation de la position globale du pays comme hub panafricain. C'est une occasion idoine très attendue par les opérateurs économiques pour proposer et discuter les priorités susceptibles de développer leurs secteurs d'activité et par conséquent permettre de développer ensemble (département de l'Etat, CCSI, organisations professionnelles, associations et commerçants) une stratégie de relance de ce secteur stratégique pour l'économie de notre pays.
Suite aux rencontres régionales préparatoires, quelles sont les recommandations des acteurs de la région ?
La CCIS de la Région Fès-Meknès a adopté dans le cadre de la préparation de ces assises une approche participative permettant à l'ensemble des acteurs concernés, associations professionnelles, intervenants au niveau de la région et opérateurs économiques, de contribuer dans l'élaboration des propositions et recommandations présentées le 29 mars. Plus de 400 personnes ont assisté à cette rencontre. La phase préparatoire a connu la tenue d'une vingtaine de réunions et d'ateliers sectoriels auxquels plus de 250 personnes ont pris part. Le nombre total de recommandations qui ont été présentées s'élèvent à 103 recommandations dont 36 recommandations concernant le développement du secteur du commerce avec 58 propositions de mise en oeuvre, 42 recommandations pour le secteur de l'industrie avec 31 propositions de mise en oeuvre, 25 recommandations pour le secteur des services avec 31 propositions de mise en oeuvre.
Quelles sont les caractéristiques du secteur dans la région et surtout dans les anciennes médinas ?
La Région de Fès-Meknès se caractérise par l'existence de 4 anciennes médinas dans les villes de Fès, Meknès, Taza et Sefrou. Représentant un patrimoine historique précieux, elles constituent des spécificités et une force que la région doit conserver et développer par la mise en place d'une stratégie spécifique se basant sur l'organisation des métiers et la spécialisation des centres de commerçants (Kisariats) aussi bien que la réhabilitation des bâtiments, le développement des circuits historiques, l'aménagement des espaces de stationnement, l'adoption d'un régime fiscal spécifique et d'un programme d'animation commerciale. La CCIS dispose d'un business model relatif à la dynamisation de Kisariat El Kifah à Fès qui peut être adopté dans les autres souks et kisariats de ces anciennes médinas.
Quels sont selon vous les chantiers prioritaires pour la Région ?
Le commerce restera toujours un secteur prioritaire pour l'économie nationale. Sa relance nécessite une stratégie spécifique à l'instar de celle de l'accélération industrielle et de Maroc vert. Les chantiers prioritaires concernent principalement la mise en place d'un programme d'appui à l'instar du programme Rawaj qui permettra la réhabilitation des commerces dans des espaces individuels ou collectifs (anciennes médinas, marchés de gros, marchés centraux…), aussi bien que le renforcement des capacités et de la compétitivité des commerçants dans les volets social, de l'accès au financement, de la formation, du marketing et de la commercialisation. Le deuxième chantier concernera le développement d'un régime fiscal plus adapté à l'exercice des activités commerciales. Quant au troisième axe, il concerne le développement du digital comme outil essentiel pour la redynamisation du commerce.
Quelle stratégie est adoptée par la CCIS pour le développement du secteur commercial ?
Le plan stratégique de la CCIS Fès-Meknès 2016-2021 ainsi que son actualisation adoptée par l'assemblée générale en février 2019 sont considérés comme la boussole qui défi nit le positionnement de notre institution et même l'orientation de ses ressources en réaction avec son environnement. Elle constitue un cadre contractuel avec les citoyens permettant de mettre en oeuvre des actions se rapportant au renforcement des capacités des commerçants, à l'amélioration du climat des affaires, à la mise en place de nouveaux services orientés ressortissants, à la valorisation des produits de la région par l'adoption des actions marketing et l'animation commerciale


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.