Omar Hilale dénonce l'obsession sud-africaine au sujet du Sahara marocain    Nador : Avortement d'une tentative de trafic de cocaïne, d'héroïne et de psychotropes vers le Maroc depuis Melilia    Un Benkirane australien échappe à un Crocodile    Initiée en partenariat avec l'ADD : La DGI lance la prise de rendez-vous en ligne    A travers son application : mobile McDonald's Maroc récompense la fidélité de ses clients    Mondial de handball : Ouf, il était temps ! La 29ème place...à l'arrachée    Algérie. La belle princesse face aux trois monstres    Technologie 4.0 : 30% des industries existantes transformées    Enseignement supérieur : 21 établissements universitaires seront créés entre 2021 et 2023    Affaire «Hamza mon Bb» : Un an de prison ferme pour la dénommée D.B    Edito : Vaccin    La présidence tunisienne reçoit une lettre contenant une matière suspecte    L'éthique et l'intégrité sont au cœur de notre activité [Tribune]    Le roman marocain de langue française : Lectures croisées d'un renouveau littéraire    Campagne de vaccination : les migrants risquent l'exclusion !    Evolution du coronavirus au Maroc : 890 nouveaux cas, 468.383 au total, mercredi 27 janvier 2021 à 18 heures    Hammams, fin du calvaire ?    Une centaine de jihadistes tués lors d' une opération franco-malienne    Le quotidien des citoyens, pierre angulaire des questions des Groupes socialistes au Parlement    Stage de préparation au profit des coureurs-cyclistes à Benslimane    Israël rouvre sa mission diplomatique au Maroc    Derb jrane sous les décombres    L'UNESCO offre au Maroc des équipements d' alerte précoce des tremblements de terre    Le Maroc et les USA organisent une réunion régionale    Face à l'évolution du monde et de son voisin le Maroc, l'Algérie «semble absente»    La DGST permet aux Etats-Unis de neutraliser un soldat radicalisé avant de passer à l'acte    Casablanca: La trémie des Almohades achevée « d'ici fin mars »    L'Inter de Lukaku vient à bout du Milan d'Ibrahimovic    La face cachée de la lune    Les positions constantes du Maroc envers les droits inaliénables du peuple palestinien réitérées à Addis-Abeba    Issam El Maguiri: Les commerçants relevant du régime de la CPU bénéficieront progressivement de l'AMO, de la retraite et de l'indemnité pour perte d' emploi    Timide reprise du marché du travail à l'échelle mondiale    Ammouta : «L'équipe nationale a livré son meilleur match»    Pour mauvais résultats : Chelsea limoge son entraîneur    Tirage au sort de la CAN U20 : Le Maroc hérite du Ghana, de la Tanzanie et de la Gambie    Sinopharm arrivé au Maroc : le ministère laconique sur le nombre de doses     Gomez quitte Bergame pour Séville    Tenue d'un webinaire international sous le thème "Préserver et transmettre la mémoire pour ancrer l'altérité"    "Bladifqalbi" mise sur la Toile    Le Parlement canadien désigne les "Proud Boys " comme une " entité terroriste "    Benchaâboun : «des avancées substantielles» du Programme Compact II    Une musique picturale mystique    Hommage aux plasticiens de la Cité des Alizés disparus    Zhour Maamri passe l'arme à gauche    Tir sportif : La 4ème édition du Grand prix du Maroc du 28 janvier au 6 février à Rabat    La 1ère édition du FICIC, du 27 au 31 janvier en format digital    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    L'UNESCO met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce aux tremblements de terre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Taghazout. La commune mise sur les partenariats
Publié dans Les ECO le 26 - 07 - 2019

En plus de l'amélioration des recettes, la commune rurale de Taghazout a fait du partenariat un choix stratégique pour la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre de son Plan d'action communal (PAC).
Dotée de ressources financières limitées et de recettes propres, la commune rurale de Taghazout, qui ne dispose que de 20 fonctionnaires et employés, s'est appuyée sur des partenariats pour la mise en œuvre des projets inscrits dans le cadre de son Plan d'action communal (PAC). Voté durant la session ordinaire d'octobre 2017, le portefeuille du PAC se compose de 62 projets assortis d'une enveloppe budgétaire de 350 MDH. «L'état d'avancement de la mise en œuvre du PAC est de 64%», explique Mohamed Bouhrist, président de la commune rurale de Taghazout, lors de la présentation du bilan triennal (2016-2018) de l'équipe dirigeante élue en 2015.
Les projets réalisés ont jusqu'à présent nécessité près de 150 MDH de plusieurs partenaires dont l'INDH, le Fonds de développement rural, l'ONEE-Branche Eau, le Conseil régional Souss-Massa et le département de la Pêche. «En plus du choix des partenariats, depuis 2015, les recettes ont également été améliorées pour consolider notre capacité de financement. À cet égard, le budget total au titre de l'année 2018 a atteint 10 MDH dont 4 MDH sous forme d'excédent réel», ajoute Mohamed Bouhrist. En comparant les recettes des années 2015 et 2018, les taxes gérées par la commune ont été améliorées via la réduction de la part de la TVA de 79 à 48%, contre l'augmentation de la taxe de séjour de 2 à 16%, celle des débits de boissons de 1 à 11%, la taxe sur les opérations de construction de 4 à 9%, outre l'amélioration d'autres taxes telles que les produits d'exploitation de plages ainsi que le paiement des créances.
«Aujourd'hui, la commune est presque entièrement couverte en matière d'électricité, d'eau et scolaire (les différents niveaux d'enseignement), et à 70% en termes de routes et pistes rurales», souligne le président de la commune de Taghazout.
Parmi les projets phares réalisés dans le cadre du PAC figure le projet d'assainissement liquide avancé à plus de 70% au niveau du centre de Taghazout. Le budget mobilisé pour ce projet est de 50 MDH, dont 25 MDH mobilisés par la commune de Taghazout et 25 MDH par l'ONEE-Branche eau. S'agissant de la conduite des eaux usées, un accord a déjà été conclu avec la Régie autonome multiservices d'Agadir (RAMSA) afin que les rejets de Taghazout soient acheminés via son réseau, de sorte que le traitement s'effectue au niveau de la station d'épuration (STEP) d'Aourir, située à 2 km de la commune rurale de Taghazout. Les travaux de raccordement à la STEP d'Aourir sont prévus une fois la période estivale finie. En ce qui concerne les travaux de mise à niveau du centre de la commune, ils ont nécessité 13,5 MDH avec deux tranches, en plus de l'éclairage public, en cours de réalisation. À cela s'ajoutent la réalisation d'un nouveau réservoir d'eau, des travaux d'amélioration du réseau électrique et des routes, l'amélioration de la gestion et la collecte des déchets à travers l'acquisition d'un autre camion de collecte et la réalisation de points fixes pour la collecte des déchets, ou encore l'achat d'une nouvelle ambulance et d'un véhicule pour le transport des patients dialysés.
En ce qui concerne les projets futurs, «la réserve foncière de certains projets a été mobilisée du régime forestier pour la réalisation de projets ludiques, d'espaces verts et d'équipements», explique Bouhrist.
Selon ce dernier, «la localité de Taghazout est aussi confrontée à plusieurs problématiques, notamment l'aménagement de spots de surf et le développement de cette niche, mais aussi du tourisme de montagne et de 58 douars de la commune». La commune de Taghazout comptait 30 unités autorisées en 2018 contre 8 établissements touristiques en 2015. S'agissant de l'impact de la station de Taghazout sur la commune, «On attend toujours l'intégration du village de Taghazout au projet de station balnéaire ainsi que la mise en œuvre de certains projets sociaux prévus dans le cadre de la zone de connexion de Taghazout, étalée sur 11,56 ha, d'équipement publics et privés», explique le président.
La commune bénéficie des taxes d'un seul établissement touristique à la station de Taghazout en attendant l'ouverture d'autres composantes relevant du territoire de la commune. Par ailleurs, 86 jeunes d'Aourir et Taghazout ont été recrutés pour les deux unités prévues courant 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.