Kia Maroc. Un Flagship et des ambitions nouvelles    Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Le RNI convoque son «parlement»    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Princesse Lalla Hasnaa lance la Plateforme de la Jeunesse Africaine pour le Climat
Publié dans Les ECO le 23 - 09 - 2019

La Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement a annoncé, à l'occasion du Sommet Action Climat de l'ONU, qui a ouvert ses travaux lundi à New York, le lancement d'une nouvelle initiative d'envergure visant à mobiliser les voix de la jeunesse des pays du sud dans la lutte contre les changements climatiques.
Créée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, cette initiative baptisée Plateforme de la Jeunesse Africaine pour le Climat (African Youth Climate Hub) est axée sur la promotion des idées et des solutions des jeunes africains pour faire face au réchauffement de la planète.
En tant que leader mondial engagé, la Princesse Lalla Hasnaa, qui a donné lecture à un Message Royal adressé au Sommet Action Climat des Nations-Unies, a, depuis plusieurs décennies, systématiquement et concrètement, placé la jeunesse au centre des activités de la Fondation, en mettant l'accent sur l'éducation au développement durable.
Au cours de sa participation au Sommet Action Climat, Son Altesse Royale a assisté aux différents panels programmés lors de ce conclave mondial convoqué à l'initiative du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, portant notamment sur l'élaboration de solutions ambitieuses dans six domaines. Il s'agit de la transition mondiale vers les énergies renouvelables, les infrastructures et villes durables et résilientes, l'agriculture durable, la gestion des forêts et des océans, la résilience et l'adaptation aux impacts climatiques, et l'alignement des financements publics et privés sur une économie ayant zéro émission nette.
L'initiative "African Youth Climate Hub" lancée lors du Sommet de New York est un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, YOUNGO (groupe de la jeunesse et de l'enfance à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques), le groupe OCP et l'Université Mohammed VI Polytechnique. Les jeunes ont joué un rôle central dans la co-construction de cette initiative.
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement apporte à cette initiative ses 18 années d'expérience en matière d'éducation pour le développement durable au Maroc, ainsi qu'une attention accrue sur l'Afrique, le numérique et la coopération internationale.
De son côté, YOUNGO apporte à l'initiative son réseau de plus de 200 ONGs dirigées par des jeunes ainsi que son expertise technique, alors que le groupe OCP y contribue à travers sa perspective du secteur privé, et son identité africaine. L'Université Mohammed VI Polytechnique apporte, pour sa part, son approche axée sur l'apprentissage par la pratique, son réseau d'experts africains ainsi que ses ressources de pointe.
L'"African Youth Climate Hub" sera basé au Centre International Hassan II de formation à l'environnement à Rabat. Une réunion annuelle du Hub aura lieu au Centre et permettra aux jeunes de tout le continent africain de partager leurs connaissances et d'échanger leurs meilleures pratiques.
Le Climate Hub est pleinement aligné sur les objectifs du Sommet Action Climat 2019 et partage ses critères essentiels. Il a été et restera clairement axé sur la nécessité de rendre le hub reproductible et évolutif, travailler efficacement pour soutenir les partenaires et mesurer le succès, et inclure les jeunes à chaque étape du processus, y compris au niveau de la gouvernance.
Selon la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, '"African Youth Climate Hub" offrira aux jeunes africains la possibilité d'établir et de maintenir le mouvement d'une génération contre les changements climatiques. Le Hub éduquera, inspirera, responsabilisera et mobilisera les jeunes afin de créer un changement durable dans leurs écoles, leurs communautés et leurs écosystèmes professionnels, à toutes les échelles pertinentes.
L'objectif est de fournir un forum où les jeunes africains puissent discuter de leurs idées pour lutter contre les changements climatiques. Les idées jugées les plus efficaces pour atteindre les cibles clés du Hub seront avancées dans un incubateur avant d'être développées pour un lancement ultérieur.
Le Hub espère réunir les jeunes penseurs africains les plus engagés et les plus innovants en matière de changements climatiques, créer un centre d'apprentissage et aider les populations à obtenir des emplois verts en Afrique.
"L'Afrique est à la fois touchée par les changements climatiques et constitue une riche source de solutions, mais jamais auparavant il n'y a eu un espace aussi inclusif et axé sur les impacts permettant aux jeunes africains de se réunir et de partager leurs idées pour des solutions élaborées et pertinentes pour leur continent", a déclaré, à cette occasion, Meryem Hdia, une jeune Marocaine de 21 ans et ambassadrice du Hub.
"Ce nouveau pôle climatique concerne les jeunes Africains qui créent leurs propres solutions aux changements climatiques. Il s'agit de développer des idées qui auront un impact réel sur la vie des populations du monde entier", a-t-elle expliqué.
Le Climate Hub permettra aux jeunes africains d'identifier plus clairement et de se connecter avec les différents groupes et organisations qui ont besoin d'écouter leurs pensées et de s'appuyer sur leurs idées et les meilleures pratiques pour amplifier l'action. Le Hub vise à générer des forums impliquant les principales parties prenantes et les jeunes, réduire les écarts de capacité ; et promouvoir une approche intergénérationnelle active.
Le Hub ne se limite pas à des idées, mais vise des résultats concrets avec des mécanismes de soutien en place pour concrétiser les idées. Ceux-ci comprennent un réseau pour faciliter les connexions transfrontalières et intergénérationnelles, un incubateur et un centre de connaissances. Ces éléments, parmi d'autres, contribueront à la création d'un écosystème africain axé sur les changements climatiques, incluant l'apprentissage en ligne, les meilleures pratiques et les emplois verts.
Les meilleures pratiques et projets enregistrés par le Hub devront faire face à une ou plusieurs dimensions des défis de l'adaptation au changement climatique et/ou de l'atténuation de leurs effets. Les jeunes pourront postuler pour que leurs projets soient incubés et développés jusqu'à leur achèvement. Les membres du Hub voteront sur les meilleurs projets.
"Les jeunes Africains et leurs idées créatives sont au cœur de ce projet majeur", a déclaré Chiagozie Udeh, un Nigérian de 25 ans, et un des partenaires et jeune ambassadeur du Hub.
"Cette génération hérite déjà des problèmes posés par la crise climatique - un problème que nous n'avons pas créé, mais qu'il nous incombe de résoudre. Nous sommes la dernière génération avec la possibilité de résoudre cette crise et les plateformes telles que ce Hub sont essentielles pour un engagement significatif des jeunes et pour permettre à nos idées de devenir des solutions pour aujourd'hui et pour demain", a-t-il di


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.