Le roi Mohammed VI a félicité Antonio Guterres    Russie: Une Américaine disparue mardi a été retrouvée morte, un suspect arrêté    Météo Maroc: les prévisions pour le dimanche 20 juin 2021    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Clôture de l'exercice combiné maroco-américain « African Lion 2021 » au Cap Draâ [Vidéo]    Ligue des Champions : Le WAC s'incline à domicile face à Kaizer Chiefs    Les remises exceptionnelles dans les hôtels étendues à tous les Marocains    Covid-19: les Etats-Unis offrent 2,5 millions de doses de vaccins à Taïwan    Le rapport médical de Soulaimane Raissouni révèle qu'il se porte bien    Euro 2020 : La France tenue en échec par la Hongrie    Hillary Clinton ressort sa photo en caftan (PHOTO)    Raja: Chebbi dévoile le prix de Rahimi    Le Paris Saint-Germain fait une nouvelle proposition pour Hakimi    La terre a tremblé ce samedi dans cette province du Maroc    Fès: les exportations d'artisanat ont baissé en 2020    Officiel : Le huis clos pour les deux demi-finales africaines du Wydad et du Raja    Covid-19 au Maroc : 439 cas et 4 décès enregistrés en 24 heures    Le Maroc reçoit un million de doses du vaccin Sinopharm    Covid-19: le nombre de décès à la baisse en France    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    Handball / Avant-dernière journée : La Rabita bat le KACM à Marrakech    Fin de la deuxième épidémie d'Ebola en Guinée    Casablanca: la gare Oulad Ziane rouvrira bientôt ses portes    Chine/Covid-19: l'aéroport de Shenzhen annule des vols après un cas positif    Le roi Mohammed VI, personnalité de la semaine selon le quotidien hollandais NRC Handelsblad    Commissions paritaires/ Ministère de la Jeunesse et Sports : L'UGTM remporte largement les élections dans les provinces du sud    Bourse de Casablanca: l'essentiel du résumé hebdomadaire    Aïd al-Adha 1442 (2021) : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nostalgie sur les platines
Publié dans Les ECO le 06 - 07 - 2010

En pleine crise de l'industrie du disque et au moment où les transactions commerciales des fichiers MP3 ne font plus bonne figure, les ventes de vinyles redorent leur blason. Un phénomène qui, outre-atlantique, bénéficie aux labels indépendants. Les acteurs du marché et les majors sur la santé de l'industrie musicale ne trouvent de substitut, au Maroc, que passionnés et autres collectionneurs du disc vinyl. Pour les habitués de l'avenue de Paris, à Casablanca, la «galerie» de discs baptisée GAM fait partie du décor. Inaugurée en 1966, c'est une véritable cave aux trésors où se côtoient des milliers d'artistes. De Bob Dylan à Nass El Ghiwane, passant par Miles Davis et autres Santana et Jil Jilala. Tout ce beau monde siège chez cet imbattable messager du disc, qui affirme fièrement d'avoir édité pour Nizar Kabani, Souad Mohamed, Nass el Ghiwane et Naima Samih, des objets collectors qui ont fait le tour du monde autant que le propriétaire des lieux. De l'Inde au Pakistan, de l'Egypte en Russie, très souvent en Europe. Sa richesse se limite aujourd'hui à sa fidélité. Parce que même sans chalands, il se suffit aux fragrances des discs et cassettes-audio qu'il dorlote. Dans l'espoir de vendre à 150 DH le 45 tours et à 20 DH la cassette audio, le disquaire-éditeur ne manque pas de fustiger le piratage et de pester la ruine des artistes. Et partant, la ruine du disque noir !
Eternellement amateurs
Le doublement des ventes de disques vinyles aux Etats-Unis est une excellente nouvelle. Mais pas pour tous ! Amoureux de la musique, Nabyl et Karim recherchent les disques vinyles dans des caves ou des magasins d'occasion une fois arrivés dans le pays de l'oncle Sam. Ils font du troc avec d'autres amateurs et n'hésitent pas à prendre tout le temps qu'il leur faut dans des magasins spécialisés. Passionnés, les deux amis musiciens collectionnent tables d'écoute et bras de lecture qu'ils revigorent, et entretiennent jalousement. «Plusieurs personnes de demandent, ironiquement: mais pourquoi écoutez-vous encore des vinyles alors que vous avez cet album en CD ?», nous confie DJ Karim, 27 ans, tout en palpant ses platines. «La magie du son dans un vinyl tient au creux de l'oreille. J'irai jusqu'à parler de la nécessité de cultiver un art de l'écoute attentive, pour se forger une écologie sonore», rétorque Mohamed Adham, professionnel du son. «C'est tout simplement que ses galettes secrètent plus que du son. Elles offrent chaleur et couleurs», ajoute-t-il. Petit changement de décor, au plus près du monde de la nuit où les couleurs pêchues du disc noir sont très prisées des DJs en discothèque. «Seules les platines vinyles disposent d'une vitesse réglable, condition sine qua non pour enchaîner les morceaux dans un mix et dans un scratching», affirme DJ Karim. Toutes des raisons sincères pour s'éterniser amateur, mais encore maigres pour présager au disque noir un scénario similaire à celui d'antan. Sauf dans des cas isolés et rarissimes, où des initiatives privées incitent cahin-caha au regain d'estime de déférence pour le vinyl. Dernière en date ; celle du label Barclay ( Universal) qui vient de rééditer un album contenant les meilleurs titres de Vigon, chanteur soul marocain des sixties. The End Of Vigon, disponible en versions vinyle «Back to black» et CD Vintage où douze morceaux mythiques sont dépoussiérés dont les meilleures reprises de Bob & Earl, Ray charles et Bo Diddley.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.