Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CMCP revoit ses ambitions à la hausse
Publié dans Les ECO le 27 - 09 - 2019

La Compagnie marocaine des cartons et des papiers (CMCP) veut voir plus grand au Maroc. La filiale marocaine du consortium mondial International Paper envisage d'investir 100 millions de dirhams par an pour accroître sa capacité de production sur le marché marocain.
Les hauts responsables du leader national sur le marché marocain du carton et du papier ont annoncé mercredi 25 septembre d'ambitieux projets à l'occasion de la célébration des 70 ans de la Cmcp. «Nous sommes une vieille dame mais j'ai comme l'impression que nous courons très vite et toujours plus vite», a ironisé le directeur général de la Compagnie marocaine des cartons et des papiers, Bertrand Laplaud.
Ainsi dopée par la croissance de l'économie nationale qui est de l'ordre de 3,5%, la filiale Maroc et région Afrique de l'Ouest de la multinationale international Paper, laquelle «s'adapte à l'évolution du marché marocain en apportant des solutions adéquates adaptées aux problématiques d'hygiène et présentant toutes les garanties de respect et de protection de l'environnement pour une offre globale et intégrée», envisage d'investir chaque année 100 millions de dirhams (MDH) au Maroc, a souligné mercredi Laplaud devant John Sims, PDG d'International Paper Emea (Afrique, Moyen-Orient, Russie) ainsi que d'autres hauts responsables de cette entreprise.
L'industriel qui a acquis, en 2017, la caisserie Europac de Tanger pour 400 millions de dirhams afin d'augmenter sa capacité de production sur le marché marocain a l'ambition de grossir ses usines de production au Maroc notamment celle de Tanger. «Notre nouveau bébé de Tanger se porte bien mais il doit grossir», a indiqué Bertrand Laplaud qui caresse le rêve de la création d'un cinquième site au Maroc mais ce n'est pas tout.
La compagnie qui se focalise également sur sa «capabilité» en introduisant de nouvelles technologies tels que le «High Quality Printing», une solution d'impression de haute définition ainsi que l'acquisition et la mise en place de machines à la pointe des technologies et au top standard international qualité veut également mettre l'accent sur la Responsabilité sociétale de l'entreprise, «soucieuse des enjeux environnementaux dont l'utilisation du plastic, faisant observer la prise en compte de la législation y afférente», dira-t-on. À cela, il faut ajouter un autre chantier qui tient à cœur le groupe, «en permanente adaptation en termes de techniques de production et de mise à niveau de ses modes et approches de production», la formation du personnel. Au plan de la protection de l'environnement, le groupe est engagé en faveur de l'écologie, en veillant à prendre plusieurs initiatives visant, notamment, à limiter l'impact des rejets en milieu naturel, tout en contribuant à l'économie des ressources en eau.
À cet effet, les emballages en carton ondulé sont fabriqués à partir de la fibre de bois, ce qui atténue considérablement les problèmes de santé et les risques de contamination. «Nous souhaitons dans le cadre de la substitution du plastique par le carton remplacer une petite part de ce plastique par du carton de lait», a expliqué à ce niveau Bertrand Laplaud, qui sur le long terme, table sur un taux de remplacement de 10%.
Cette dynamique d'investissement et d'engament, tributaire de la santé économique du royaume, est le reflet des performances de l'entreprise au Maroc. Acquis par International Paper en 2007, l'entreprise réalise un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards de dirhams et compte 1.350 employés, répartis sur 11 unités de production (tous secteurs) disséminées dans toutes les régions du royaume. Investisseur de premier plan avec un montant global de 700 MDH, ces 5 dernières années, le groupe innove constamment en termes de production et de technologies mises en œuvre dans ses 3 caisseries de production (Tanger, Casablanca et Agadir) d'une capacité globale de 250.000 tonnes, ses 8 unités de montage de plateaux réparties sur l'ensemble du territoire national et sa papeterie située à Kénitra. Outre ses performances sur le plan national, le groupe s'est distingué sur le marché de l'export avec une capacité de production avant-gardiste, des délais de livraison optimums par toutes les saisons et la qualité de ses différents produits. Près de 10% de la production de la compagnie est destinée à l'expert. Grâce à son envergure mondiale, le groupe dessert les marchés du Canada, de la Russie et plusieurs pays du continent africain, notamment en Afrique de l'Ouest.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.