Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fès. L'UPF rend hommage au chercheur Rachid Yazami
Publié dans Les ECO le 29 - 10 - 2019

À l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, l'Université privée de Fès (UPF) a rendu hommage au marocain Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus distingués dans le monde des batteries au lithium.
L'Université privée de (UPF) a accueilli récemment le Dr Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus réputés dans le domaine des batteries au lithium. Lors de son intervention à l'UPF à l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, Yazami a mis l'accent sur la nécessité d'augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc. Connu par sa maxime «Ce que les Chinois peuvent faire, les Marocains peuvent le faire aussi», Rachid Yazami, qui a animé une conférence sous le thème, «les batteries au lithium, un défi du 21e siècle», a mis en valeur la stratégie énergétique du Maroc.
Cette dernière a pour ambition d'atteindre 52% de l'énergie électrique sous forme d'énergie renouvelable à l'horizon 2030, ce qui est considéré comme un record mondial. Dans ce cadre, le spécialiste des batteries a précisé que «le Maroc peut stocker ses énergies propres qui sont par définition intermittentes (l'énergie éolienne, solaire, hydraulique et géothermique), pour les utiliser la nuit en cas de besoin». Le chercheur a expliqué que le Maroc doit profiter de la situation des pays avancés, en particulier en Asie. «J'encourage nos jeunes chercheurs marocains à aller explorer les pays asiatiques, comme Singapour, le Japon, la Corée ou encore la Chine parce que c'est là où les dernières technologies sont fabriquées. Actuellement, pratiquement 90% des batteries dans le monde sont fabriquées en Asie. Les Chinois ont compris ceci il y a une quinzaine d'années puisqu'ils se sont mis à envoyer leurs meilleurs étudiants et ingénieurs dans les meilleures universités américaines, ce qui leur a permis actuellement d'occuper 65% de l'industrie des batteries au lithium dans le monde», déclare le chercheur marocain.
Concernant son élimination du prix Nobel, Yazami se dit «surpris» par le choix du comité Nobel. «Le jury a couronné deux cathodes (Goodenough et Whittingham) et celui qui a réalisé le premier prototype qui fonctionne (Yoshino) et a oublié qu'une batterie a besoin d'une anode qui marche», sous-entendu la sienne. «L'élimination du prix Nobel a été un choc pour moi, j'ai ressenti une injustice et une incompréhension. Malheureusement, on ne peut donner le prix Nobel qu'à trois chercheurs, pas quatre», explique-t-il. Natif de Fès en 1953, Rachid Yazami est le premier scientifique arabe à découvrir en 1980 l'anode graphite pour les batteries rechargeables au lithium, utilisées actuellement dans des téléphones mobiles et les voitures. Il est le concepteur d'une puce capable de recharger les batteries des smartphones et les véhicules électriques en seulement dix minutes. Ces batteries au lithium appliquées aux voitures contribuent grandement à la protection de l'environnement.
Yazami a fréquenté les lycées Moulay Rachid et Moulay Driss à Fès, avant d'être admis à l'Institut polytechnique de Grenoble (INP) où il a occupé par la suite le poste de directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il a été professeur invité dans plusieurs universités dans le monde et occupe actuellement le poste de professeur en énergétique à Nanyang Technological University (Singapour). Décoré par le roi Mohammed VI du Wissam Al Kafaa Al Fikria en 2014, Rachid Yazami compte à son actif plusieurs dizaines de brevets étendus dans le monde et quelques centaines de publications scientifiques. Il est aussi lauréat en 2014 du prestigieux Prix Charles Stark Draper de la National Academy of Engineering (NAE) de Washington, équivalent du Nobel pour les ingénieurs, lauréat en 2018 du Prix «Innovation scientifique et technologique» dans le cadre de l'initiative «Takrim 2018» qui lui a été décerné au Koweït et titulaire en 2019 du Prix Arab Investor Award dans la catégorie «Green Application».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.