Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fès. L'UPF rend hommage au chercheur Rachid Yazami
Publié dans Les ECO le 29 - 10 - 2019

À l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, l'Université privée de Fès (UPF) a rendu hommage au marocain Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus distingués dans le monde des batteries au lithium.
L'Université privée de (UPF) a accueilli récemment le Dr Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus réputés dans le domaine des batteries au lithium. Lors de son intervention à l'UPF à l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, Yazami a mis l'accent sur la nécessité d'augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc. Connu par sa maxime «Ce que les Chinois peuvent faire, les Marocains peuvent le faire aussi», Rachid Yazami, qui a animé une conférence sous le thème, «les batteries au lithium, un défi du 21e siècle», a mis en valeur la stratégie énergétique du Maroc.
Cette dernière a pour ambition d'atteindre 52% de l'énergie électrique sous forme d'énergie renouvelable à l'horizon 2030, ce qui est considéré comme un record mondial. Dans ce cadre, le spécialiste des batteries a précisé que «le Maroc peut stocker ses énergies propres qui sont par définition intermittentes (l'énergie éolienne, solaire, hydraulique et géothermique), pour les utiliser la nuit en cas de besoin». Le chercheur a expliqué que le Maroc doit profiter de la situation des pays avancés, en particulier en Asie. «J'encourage nos jeunes chercheurs marocains à aller explorer les pays asiatiques, comme Singapour, le Japon, la Corée ou encore la Chine parce que c'est là où les dernières technologies sont fabriquées. Actuellement, pratiquement 90% des batteries dans le monde sont fabriquées en Asie. Les Chinois ont compris ceci il y a une quinzaine d'années puisqu'ils se sont mis à envoyer leurs meilleurs étudiants et ingénieurs dans les meilleures universités américaines, ce qui leur a permis actuellement d'occuper 65% de l'industrie des batteries au lithium dans le monde», déclare le chercheur marocain.
Concernant son élimination du prix Nobel, Yazami se dit «surpris» par le choix du comité Nobel. «Le jury a couronné deux cathodes (Goodenough et Whittingham) et celui qui a réalisé le premier prototype qui fonctionne (Yoshino) et a oublié qu'une batterie a besoin d'une anode qui marche», sous-entendu la sienne. «L'élimination du prix Nobel a été un choc pour moi, j'ai ressenti une injustice et une incompréhension. Malheureusement, on ne peut donner le prix Nobel qu'à trois chercheurs, pas quatre», explique-t-il. Natif de Fès en 1953, Rachid Yazami est le premier scientifique arabe à découvrir en 1980 l'anode graphite pour les batteries rechargeables au lithium, utilisées actuellement dans des téléphones mobiles et les voitures. Il est le concepteur d'une puce capable de recharger les batteries des smartphones et les véhicules électriques en seulement dix minutes. Ces batteries au lithium appliquées aux voitures contribuent grandement à la protection de l'environnement.
Yazami a fréquenté les lycées Moulay Rachid et Moulay Driss à Fès, avant d'être admis à l'Institut polytechnique de Grenoble (INP) où il a occupé par la suite le poste de directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il a été professeur invité dans plusieurs universités dans le monde et occupe actuellement le poste de professeur en énergétique à Nanyang Technological University (Singapour). Décoré par le roi Mohammed VI du Wissam Al Kafaa Al Fikria en 2014, Rachid Yazami compte à son actif plusieurs dizaines de brevets étendus dans le monde et quelques centaines de publications scientifiques. Il est aussi lauréat en 2014 du prestigieux Prix Charles Stark Draper de la National Academy of Engineering (NAE) de Washington, équivalent du Nobel pour les ingénieurs, lauréat en 2018 du Prix «Innovation scientifique et technologique» dans le cadre de l'initiative «Takrim 2018» qui lui a été décerné au Koweït et titulaire en 2019 du Prix Arab Investor Award dans la catégorie «Green Application».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.