Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fès. L'UPF rend hommage au chercheur Rachid Yazami
Publié dans Les ECO le 29 - 10 - 2019

À l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, l'Université privée de Fès (UPF) a rendu hommage au marocain Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus distingués dans le monde des batteries au lithium.
L'Université privée de (UPF) a accueilli récemment le Dr Rachid Yazami, l'un des chercheurs les plus réputés dans le domaine des batteries au lithium. Lors de son intervention à l'UPF à l'occasion de l'ouverture de l'année universitaire 2019-2020, Yazami a mis l'accent sur la nécessité d'augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc. Connu par sa maxime «Ce que les Chinois peuvent faire, les Marocains peuvent le faire aussi», Rachid Yazami, qui a animé une conférence sous le thème, «les batteries au lithium, un défi du 21e siècle», a mis en valeur la stratégie énergétique du Maroc.
Cette dernière a pour ambition d'atteindre 52% de l'énergie électrique sous forme d'énergie renouvelable à l'horizon 2030, ce qui est considéré comme un record mondial. Dans ce cadre, le spécialiste des batteries a précisé que «le Maroc peut stocker ses énergies propres qui sont par définition intermittentes (l'énergie éolienne, solaire, hydraulique et géothermique), pour les utiliser la nuit en cas de besoin». Le chercheur a expliqué que le Maroc doit profiter de la situation des pays avancés, en particulier en Asie. «J'encourage nos jeunes chercheurs marocains à aller explorer les pays asiatiques, comme Singapour, le Japon, la Corée ou encore la Chine parce que c'est là où les dernières technologies sont fabriquées. Actuellement, pratiquement 90% des batteries dans le monde sont fabriquées en Asie. Les Chinois ont compris ceci il y a une quinzaine d'années puisqu'ils se sont mis à envoyer leurs meilleurs étudiants et ingénieurs dans les meilleures universités américaines, ce qui leur a permis actuellement d'occuper 65% de l'industrie des batteries au lithium dans le monde», déclare le chercheur marocain.
Concernant son élimination du prix Nobel, Yazami se dit «surpris» par le choix du comité Nobel. «Le jury a couronné deux cathodes (Goodenough et Whittingham) et celui qui a réalisé le premier prototype qui fonctionne (Yoshino) et a oublié qu'une batterie a besoin d'une anode qui marche», sous-entendu la sienne. «L'élimination du prix Nobel a été un choc pour moi, j'ai ressenti une injustice et une incompréhension. Malheureusement, on ne peut donner le prix Nobel qu'à trois chercheurs, pas quatre», explique-t-il. Natif de Fès en 1953, Rachid Yazami est le premier scientifique arabe à découvrir en 1980 l'anode graphite pour les batteries rechargeables au lithium, utilisées actuellement dans des téléphones mobiles et les voitures. Il est le concepteur d'une puce capable de recharger les batteries des smartphones et les véhicules électriques en seulement dix minutes. Ces batteries au lithium appliquées aux voitures contribuent grandement à la protection de l'environnement.
Yazami a fréquenté les lycées Moulay Rachid et Moulay Driss à Fès, avant d'être admis à l'Institut polytechnique de Grenoble (INP) où il a occupé par la suite le poste de directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il a été professeur invité dans plusieurs universités dans le monde et occupe actuellement le poste de professeur en énergétique à Nanyang Technological University (Singapour). Décoré par le roi Mohammed VI du Wissam Al Kafaa Al Fikria en 2014, Rachid Yazami compte à son actif plusieurs dizaines de brevets étendus dans le monde et quelques centaines de publications scientifiques. Il est aussi lauréat en 2014 du prestigieux Prix Charles Stark Draper de la National Academy of Engineering (NAE) de Washington, équivalent du Nobel pour les ingénieurs, lauréat en 2018 du Prix «Innovation scientifique et technologique» dans le cadre de l'initiative «Takrim 2018» qui lui a été décerné au Koweït et titulaire en 2019 du Prix Arab Investor Award dans la catégorie «Green Application».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.