Malgré des imperfections, les OPCI restent attractifs    Orage    CFCIM: Les enjeux d'une élection atypique    Brèves Internationales    Réforme des retraites en France: Le bras de fer continue    Algérie: Des élections sous haute tension    Généralisation du préscolaire: Comment éviter le scénario du simple «gardiennage» d'enfants?    Brèves    L'Espagne salue la position du Maroc dans la lutte contre le terrorisme    La prison Moul El Bergui fait une mise au point et dément les rumeurs de viols    Mohamed Amkraz appelle à une réglementation permettant d'encadrer les nouveaux modèles d'emploi    Energie électrique : La BAD accorde un financement de 245 M€ au Maroc    Mango revient en force au Maroc    La perception de la violence envers les femmes selon OXFAM Maroc    Paris accueille le 4e Forum parlementaire franco-marocain    Qui sont les cinq candidats à la présidentielle en Algérie ?    Les cours des produits alimentaires au plus haut depuis plus de deux ans    Rien ne va plus pour l'ovalie nationale    Energie: Le modèle marocain expliqué à Madrid    Assises de la régionalisation avancée les 20 et 21 décembre à Agadir    Un Guide pour aider les procureurs à mieux lutter contre la torture    Le Lesotho suspend toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara et à la pseudo-RASD    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    Lever de rideau sur le Festival international «Cinéma et migrations» d'Agadir    Le rêve s'éveille par le pinceau d'Abdellah Elatrach    Journées théâtrales de Carthage : «Un autre ciel» en lice pour le Tanit d'Or    Une structure intégrée dédiée à la performance et à l'excellence    Camp payant de l'Espayonl Barcelone pour enfants au Maroc    OCK-WAC et Raja-MAT ce mercredi    Benmoussa dévoile sa méthodologie et son agenda    Notre photographe Ahmed Boussarhane de nouveau primé au Grand Prix National de la Presse    Agadir: Une cérémonie voluptueuse!    Des membres fédéraux quittent la Fédération royale marocaine de rugby    Euro-2020 : La Suisse et l'Allemagne en match préparatoire en mai    Finlande: Sanna Marin, 34 ans, nouvelle cheffe du gouvernement…    La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement fait son bilan    Mise à jour de la Botola Pro D1 : Le MAT défend son fauteuil de leader face au Raja    Impeachment, quel impeachment? Trump retrouve des couleurs    Johnson brandit le risque de « paralysie » du Brexit en cas de défaite jeudi    Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara    Congrès international de l'arganier : De nouvelles orientations prometteuses pour l'arganier    Le ministre Bill Barr, bouclier de Trump et fer de lance conservateur    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc signe la Convention révisée sur la reconnaissance des diplômes et autres titres de l'enseignement supérieur
Publié dans Les ECO le 16 - 11 - 2019

Le Maroc a signé, vendredi au siège de l'Unesco à Paris, la convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l'enseignement supérieur dans les Etats d'Afrique, signé 12 décembre 2014 là Addis-Abeba.
La convention a été signée par le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi, en marge des travaux de la 40ème session de la Conférence générale de l'Unesco, en présence notamment de la Directrice générale de l'organisation onusienne, Audrey Azoulay.
Cette convention a pour buts de renforcer et de promouvoir la coopération interrégionale et internationale dans le domaine de la reconnaissance des titres, définir et mettre en place des mécanismes effectifs d'assurance qualité et d'accréditation aux niveaux national, régional et continental.
Elle vise aussi à faciliter l'échange et une plus grande mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs du continent et de la diaspora grâce à la reconnaissance des titres délivrés par d'autres parties dans le but de poursuivre des études supérieures, ainsi qu'à poursuivre la mise en place de programmes conjoints de formation et de recherche de haut niveau entre établissements d'enseignement supérieur et favoriser la délivrance de diplôme conjoint.
Les dispositions de la Convention, qui entend aussi contribuer à l'harmonisation des titres de l'enseignement supérieur en tenant compte des tendances mondiales actuelles, s'appliquent aux titres obtenus dans des établissements d'enseignement supérieur publics ou privés reconnus par les autorités de la Partie, situés à l'intérieur ou hors de ses frontières nationales, et qui respectent la législation nationale en vigueur.
Le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a pris mercredi, toujours dans le cadre de la quarantième Conférence générale de l'Unesco à la Première réunion mondiale des ministres et responsables d'universités.
Cet événement, le premier du genre dans l'histoire de l'Unesco, a réuni plus de 100 ministres et 100 représentants d'universités qui participent au programme des Chaires Unesco. Son objectif général est de soutenir la prise de décision en faveur de l'inclusion, de la mobilité et d'une meilleure reconnaissance des qualifications au sein et entre les régions par le biais d'un débat éclairé.
En convoquant les décideurs politiques et les universités à cette réunion sans précédent, l'Unesco affirme chercher à renforcer la volonté politique, la coopération internationale et les capacités dans l'enseignement supérieur pour contribuer à la réalisation de l'Agenda 2030.
La 40e session de la conférence générale de l'Unesco s'est ouverte mardi dernier et se poursuivra jusqu'au 27 novembre avec pour mot d'ordre "tracer les contours de la future coopération multilatérale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.