Le Maroc devient de moins en moins dépendant de l'eau du ciel, affirme Otmani    Coupe de France: Nayef Aguerd de retour dans le groupe dijonnais    Coronavirus: les autorités chinoises mettent à la disposition des Marocains résidant à Hubei deux numéros verts    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    PAM : Abdesslam Boutayeb annonce sa candidature au poste de Secrétaire général du parti    Marathon international de Marrakech: Victoire de Hicham Laquahi    Négociations post-Brexit: Barnier met en garde contre une rupture brutale    Aït Bennasser : On verra pour mon avenir en fin de saison    Rumeurs de nouveaux compteurs électriques, le démenti formel de l'ONEE    Trump reçoit Netanyahu avec un plan de paix « déjà mort »    Bolton Claim Set to Scramble Impeachment Proceedings    Surf : C'est parti pour le 1er Pro Taghazout Bay !    Football féminin : Le Maroc affronte la Tunisie en amical    Hand-CAN 2020 : Le Maroc décroche son billet pour le Mondial    Décès de Dr Jean Lévy : Un humaniste et combattant inlassable pour la tolérance    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Mahi Binebine: «On donne de nous un triste spectacle !»    Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    Conférence initiée par la CDG à Rabat : De la transformation structurelle pour booster la croissance    Décès d'une détenue au centre hospitalier Al Ghassani de Fès : la mise au point de la DGAPR    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Les jeunes et le discours religieux contemporain    L'initiative «100 jours, 100 villes» du RNI fait escale à Asilah    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    La HACA à l'édition 2020 du Salon de la radio et de l'audio-digital à Paris    Les nageurs meknassis se positionnent sur le podium du Championnat d'hiver de Meknès    Point de vue : Dire pour construire et non dire pour détruire    Le groupe Addoha intensifie ses investissements au Ghana    Nous sommes tous Nour    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    Mission multi-sectorielle sur les mines et industries extractives à Nouakchott    CGEM-DGI : CGEM-DGI Une rencontre de communication sur les dispositions de la loi de Finances 2020    Une baisse du marché sans impact sur les recettes fiscales    Abdelaziz Barrada rejoint les Lusitanos Saint-Maur    Edito : Triste déballage    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer    Noureddine Saïl à Dakar : "Il faut multiplier les productions cinématographiques nationales afin de promouvoir le cinéma africain"    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Le PPS au parlement: Le pays ne dispose que de 13 médecins légistes!    Coronavirus : Voici les pays touchés    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Piers Faccini, le maître de la complainte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis
Publié dans Les ECO le 06 - 12 - 2019

La visite de travail effectuée jeudi au Maroc par le secrétaire d'Etat américain, Michael Pompeo a permis d'imprimer un nouvel élan aux relations d'amitié séculaires et au partenariat solide unissant les deux pays.
Ponctuée d'une série de rencontres de haut niveau, la visite a confirmé en effet la forte dynamique qui distingue les relations maroco-américaines, ainsi que la volonté commune de raffermir le partenariat stratégique multiforme entre Washington et Rabat et les concertations constantes sur différentes questions bilatérales, régionales et internationales. Une aussi vaste coopération trouve son socle dans des relations bilatérales séculaires qui remontent à 1786, date de la ratification par le Congrès américain du traité de paix et d'amitié liant les Etas-Unis et le Maroc.
Au fil du temps, cette légitimité historique s'est constamment renforcée. Une impulsion particulièrement forte lui a été conférée avec la conclusion en 2006 d'un accord de libre-échange et ensuite grâce au lancement d'un Dialogue stratégique en 2012. Le Maroc est "l'un des partenaires les plus forts" des Etats-Unis dans la région, a indiqué le chef de la diplomatie américaine à l'occasion de sa visite. A Rabat, Pompeo a ainsi tenu une série d'entretiens avec le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, avec son homologue, Nasser Bourita, ainsi qu'avec le Directeur général de la Sûreté nationale et Directeur général de la Surveillance du Territoire national, Abdellatif Hammouchi.
Dans une dynamique de consolidation de leur partenariat stratégique, les deux pays ont exploré notamment les perspectives de développer les échanges commerciaux et de promouvoir les initiatives d'investissement, particulièrement dans les domaines où le Royaume a accumulé une expérience avérée. L'accent a été mis aussi sur l'important progrès enregistré par le programme de coopération, objet du "Compact II du Millenium challenge Corporation", signé entre les gouvernements marocain et américain, ainsi que sur les projets prévus dans le cadre de ce programme et les opportunités de transfert des expertises importantes qu'il offre dans de nombreux domaines vitaux, dont l'éducation, la formation professionnelle et l'autonomisation des jeunes et des femmes.
Dans le cadre de la politique africaine mise en place sous le leadership éclairé du roi Mohammed VI, le Maroc a rappelé, à cette occasion, son engagement constant à partager ce genre d'expertises avec les pays africains, conformément à la conviction du Royaume de l'efficacité de l'approche de développement pour relever les défis auxquels fait face le continent. La visite de Pompeo s'inscrit clairement dans le cadre de la consolidation des liens solides historiques et renouvelés et des relations d'amitié et de partenariat qui lient le Maroc et les Etats-Unis. Du côté américain, la détermination a été réaffirmée d'œuvrer de concert avec le Maroc en vue de mettre pleinement à profit le potentiel de tous leurs citoyens afin d'assurer davantage de sécurité et de prospérité aux deux pays.
Washington a tenu à saluer le "partenariat fort" et les liens séculaires unissant les deux pays dans divers domaines et qui ont été consolidés davantage avec la conclusion de l'accord de libre-échange et grâce au lancement d'un Dialogue stratégique. Actuellement, le Maroc est le seul pays d'Afrique à avoir conclu avec les Etats-Unis un accord de libre-échange. Depuis l'entrée en vigueur de ce pacte en 2006, les exportations marocaines aux Etats-Unis ont plus que doublé et la valeur des échanges bilatéraux a quintuplé. Pour les Etats-Unis, le Maroc est aussi un partenaire clé sur de nombreuses questions de sécurité, comme en témoigne la coopération militaire étroite entre les deux pays à travers des exercices conjoints et des programmes de formation.
Sur le plan sécuritaire au niveau régional et international, Washington a mis en exergue l'apport du Maroc qui "joue un rôle de premier plan dans la sécurité en Afrique". "Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc est un acteur essentiel dans la lutte mondiale contre le terrorisme", assure-t-on au Département d'Etat américain en rappelant que le Royaume est coprésident du Forum mondial de la lutte contre le terrorisme et président du groupe de travail du Forum sur les combattants terroristes étrangers. En outre, le Maroc est considéré par les Etats-Unis comme un "leader régional reconnu dans la promotion de la coexistence religieuse et du dialogue interreligieux". La visite de Pompeo vient ainsi confirmer l'approche de concertation et de consultation permanente entre deux pays amis et alliés déterminés à consolider une coopération bâtie sur les intérêts communs et au service du développement et de la préservation de la paix et la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.