L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    Maroc : Bilan positif pour la 61è Assemblée des Etats membres de l'OMPI    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    La nécessité de la Politique !    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc
Publié dans Les ECO le 08 - 12 - 2019

Le Maroc a contribué activement à l'élaboration de trois rapports sur les conséquences du changement climatique par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), une organisation relevant de l'ONU et sous la tutelle de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et ONU Environnement, a souligné, samedi à Madrid, le Directeur de la Météorologie nationale, Omar Chafki.
A travers ses experts membres du GIEC et son représentant permanent au niveau de l'OMM, le Maroc a enrichi les conclusions de ces rapports, présentées lors de la COP25, et qui tirent la sonnette d'alarme sur les assauts du dérèglement climatique sur les zones les plus vulnérables et plusieurs secteurs d'activité, comme l'agriculture, a relevé dans une déclaration à la MAP, Chafki, qui prend part à plusieurs rencontres parallèles et débats organisés dans le cadre de cet évènement planétaire (2-13 décembre).
Le premier rapport concerne les conséquences du réchauffement planétaire de 1,5 °C dont l'objectif est de montrer, preuves à l'appui, qu'avec 1,5 °C on est déjà à la limite d'un « impact néfaste du changement climatique » sur l'Homme et la planète, a dit M. Chafki, élu en juin dernier membre du Conseil exécutif de l'OMM pour un mandat de quatre ans, ajoutant que ce rapport lance un appel pressant aux décideurs politiques pour qu'ils prennent des mesures urgentes contre le réchauffement climatique.
Le deuxième rapport, relatif aux terres émergées, à l'agriculture et à la sécurité alimentaire, souligne que les impacts négatifs du changement climatique sur le secteur agricole sont déjà tangibles, notamment avec l'augmentation accrue des émissions à effet de serre, a-t-il fait savoir, précisant que le document préconise une révision des pratiques et des modes utilisés dans le secteur agricole.
Selon le rapport, il est nécessaire de mettre en œuvre des politiques favorisant une gestion durable des terres en vue de garantir l'approvisionnement alimentaire des populations vulnérables, a expliqué Chafki.
Le troisième rapport du GIEC, ayant trait aux océans et à la cryosphère, fait état d'une augmentation du niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide et l'absorption croissante de CO2 dans l'océan qui a entraîné une acidification qui s'accélère, a rappelé Chafki, déplorant le fait que l'océan et la cryosphère sont bouleversés par le changement climatique avec notamment des impacts sur les récifs coralliens, les côtes basses et les îles, les écosystèmes de montagne, le pergélisol et les glaciers.
Ces trois rapports soulignent, sans nul doute, qu'une réduction accélérée des émissions à effet de serre n'est plus une option, mais une nécessité urgente pour garantir davantage de résilience face aux changements climatiques, a conclu le Directeur de la Météorologie nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.