Al Hoceima sous haute vigilance    Sahara: le Conseil de sécurité renouvelle le mandat de la MINURSO    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    ONU : Le Maroc, désigné membre du Groupe Consultatif du Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Turquie : la nostalgie du Califat    Une Brésilienne tuée lors de l'attaque de Nice    Terrorisme : la France renforce son plan "Vigipirate"    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Appel au meurtre. Twitter et Facebook suspendent les posts de Mahathir    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Coronavirus au Maroc: répartition des cas positifs ce vendredi, Casablanca toujours dans le rouge    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Raja: les supporters élisent leur joueur du mois (PHOTO)    PSG : Nasser Al-Khelaïfi acquitté, une « véritable victoire »    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    DTFE : Hausse de 35,2% des souscriptions sur le MAVT à fin août    Le secteur de la santé bientôt représenté au sein de la CGEM    Reconfinement: la France s'attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)    Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    Dernière plongée pour Sindika Dokolo    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Vaccin grippal : le Ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Quand la propagande algérienne invente un soi-disant groupe parlementaire belge de soutien aux séparatistes    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fédération des minotiers décortique la qualité du blé local (vidéo)
Publié dans Les ECO le 26 - 12 - 2019

Comment améliorer la qualité du blé marocain? Pour répondre à cette question, la Fédération Nationale de la Minoterie (FNM) a organisé mercredi au siège de l'Institut de Formation de l'Industrie Meunière (IFIM) un séminaire de restitution des résultats de l'opération d'évaluation de la qualité de la récolte nationale de blé tendre et blé dur.
C'est la troisième année où la fédération restitue les résultats de l'étude sur l'évaluation de la qualité de la récolte nationale de blé tendre et blé dur.
Cette étude a porté sur le potentiel qualitatif des blés dur et tendre dans les principales régions productrices des céréales avec comme objectif de fournir des données utiles aux opérateurs industriels, agriculteurs, collecteurs, stockeurs et semenciers.
Elle vise également à élaborer une base de données relative à la qualité des récoltes des blés issus des campagnes agricoles précédentes. Le directeur général de la FNM, Abdellatif Izem, a souligné la nécessité d'adapter davantage l'offre de producteurs de blé à la demande de ses utilisateurs à savoir les minoteries industrielles et les professionnels de la boulangerie et la pâtisserie.
Le DG de la FNM a relevé que la qualité est perçue différemment par les différents acteurs de la filière, notant que le producteur cherche un blé au meilleur rendement qui résiste le plus aux maladies, tandis que les transformateurs sont intéressés par les valeurs technologiques tels un taux de protéine élevé et des niveaux d'acidité et d'humidité corrects.
Dans une déclaration à LesEco.ma, Izzem met en avant l'importance de travailler dans une logique de marché, jeter des ponts entre le producteur et la demandeur, comprendre ce que veut le consommateur et ainsi adapter la production des semences aux exigences du demandeur. En effet, les différents secteurs avaient tendance à travailler séparément, ce manque de communication faisant que l'exigence sur la qualité du blé local soit minime, et que le Maroc soit obligé d'importer du blé d'autres pays.
Pour améliorer la qualité des graines locales, des mesures ont été prises ces dernières années dont la signature de conventions entre la fédération et différents organismes liés à l'industrie céréalière, ainsi que l'ouverture du laboratoire du centre d'études et de recherche en industrie céréalière qui ambitionne de jeter des ponts entre le monde de la production et celui de la transformation pour monter en performance sur le plan technologique, agronomique et commercial et assurer une complémentarité entre les différents maillons de la filière.
Izem ajoute que les organismes de stockage peuvent également contribuer à la mise en valeur de la production locale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.