Hamdi Ould Errachid reconduit à la tête du conseil de Laâyoune-Sakia El Hamra    Maroc. Les exigences d'une nouvelle ère [Par Jamal Berraoui]    Défense : Défis et ambitions de la future industrie marocaine de l'armement    Pakistan: 7 soldats et 5 terroristes tués au Waziristan du Sud    Le changement climatique pourrait pousser 1,9 million de Marocains à migrer d'ici 2050    Fathallah Sijilmassi nommé Directeur général de la Commission de l'Union Africaine    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Botola Pro D1 / FAR-JSS (0-3) : Victoire méritée de Chabab Soualem    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    Azemmour : Un grand taxi volé retrouvé, un suspect arrêté    Dr Saïd Afif, membre du Comité scientifique de vaccination anti-Covid : «Il est encore très tôt pour parler de la vaccination des 3-11 ans»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    La France a éliminé Abou Walid Al-Sahraoui, ancien membre du Polisario et chef de l'EI au Grand Sahara    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Industries manufacturières: Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    CIH Bank : Renouvellement de la quadruple certification ISO 9001 version 2015    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Flambée des prix : des augmentations abusives ?    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Sensibilisation sur le civisme fiscal en RDC : Instituer une culture fiscale dans le pays    Vaccination volontaire des adolescents de 12 à 17 ans : plus d'un million d'injections administrées    Prévisions météorologiques pour ce jeudi    Vladimir Poutine annonce que des dizaines de personnes de son entourage ont le Covid    3ème Edition de la conférence « Parlons Développement » : Faire des jeunes les moteurs du développement durable    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Les contours de la majorité gouvernementale seront probablement dévoilés la semaine prochaine    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Téhéran, l'AIEA et la surveillance du programme nucléaire iranien    Formation du gouvernement. Aziz Akhannouch boucle aujourd'hui le premier round des consultations    Le roi Mohammed VI nomme le général Belkhir El Farouk inspecteur général des FAR    Un RNPG déficitaire au 1er semestre    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 septembre 2021 à 16H00    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Le festival JIDAR fait sensation sur les réseaux    Echange culturel pour lutter contre les idées extrémistes    New District présente son premier artiste Hassa1    La nomination de Staffan de Mistura en tant qu'Envoyé Personnel au Sahara, se fera dans les prochains jours    DataPathology : Witamax injecte 2 MDH    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19: les MRE pourront-ils rentrer cet été ?
Publié dans Les ECO le 08 - 06 - 2020

Y aura–t-il une opération Marhaba, dite Traversée du détroit du côté espagnol cette année ? C'est la question qui taraude les autorités espagnoles en ce moment. En ce début de juin, alors que l'opération devait être sur le point d'être lancée mi-juin, Madrid qui aspire à un retour à la "vie normale", multiplie les signaux pour convaincre son voisin. Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska avait annoncé que l'opération, qui démarre initialement le 15 juin devrait accuser du retard. À cette même occasion, il a annoncé la tenue d'une réunion, par écrans interposés, le 10 juin, entre les pays concernés par ce vaste mouvement de déplacements de personnes et de véhicules. Il s'agit bien entendu du Maroc, de l'Espagne, de la France, de l'Italie, de l'Allemagne, etc… Les propos du ministre espagnol apparaissent comme un ballon d'essai à l'adresse des autorités marocaines. La presse espagnole est unanime à souligner que Madrid attend que Rabat fasse le premier pas et annonce la couleur. Or, du côté de Rabat, ce dossier ne semble pas être prioritaire, du moins pour le moment.
De plus les mesures sanitaires particulières, adoptées dans chacun des pays concernés, ne facilitent pas la concertation sur le sujet. Il semblerait aussi que les efforts du royaume sont concentrés sur les moyens à mettre en place pour rapatrier les Marocains bloqués à l'étranger. En revanche, Madrid nourrit l'espoir que cette opération, qui ravigote l'économie espagnole, puisse être maintenue cette année et ce malgré les circonstances exceptionnelles. C'est ce qu'ont déclaré des sources de ce ministère à l'agence EFE. Celles-ci estiment que l'opération n'est pas annulée mais seulement reportée.
Toutefois, une source diplomatique marocaine en Espagne estime que cet été sera spécial à plus d'un titre. Les autorités marocaines s'abstiennent de confirmer l'annulation pure et simple de ce grand déplacement de voyageurs d'origine marocaine en provenance des pays européens. À y voir de plus près, il est somme tout logique que cette édition de l'opération Marhaba soit annulée. Les efforts colossaux consentis par les autorités marocaines pour prévenir la propagation du virus, pourraient partir en vrille si des milliers de personnes débarquent au Maroc durant la période estivale. Pour dire qu'il est impossible d'envisager un retour des MRE à partir de ce mois de juin. Une réalité qui n'empêche pas les autorités espagnoles de garder espoir. Les ports espagnols se préparent. Le terminal d'Algesiras, qui s'accapare le gros lot du trafic s'est équipé de caméras thermiques dans les terminaux à destination de Tanger-Med et Sebta. Ce n'est pas tout. L'Espagne n'arrête pas d'essayer de convaincre que cette opération pourrait être réalisée tout en respectant les mesures de précaution nécessaires dans des espaces où seront appelés à se concentrer des milliers de voyageurs. Côté Maroc, on attend avec impatience le retour des MRE et leurs devises. En plus des nationaux, les opérateurs touristiques misent gros sur cette clientèle pour sauver la saison estivale. Mais pour l'heure, c'est le brouillard total. Aucune visibilité n'a été donnée quant à l'ouverture des frontières alors que des destinations concurrentes ont déjà annoncé une date. En Tunisie, par exemple, les frontières terrestres, maritimes et aériennes seront ouvertes le 27 juin. Au Maroc, des informations parlent d'une réouverture qu'en septembre.
Une opération d'envergure
Rappelons que l'opération Marhaba 2019 a enregistré plus de 2,9 millions de Marocains résidant à l'étranger (MRE), soit une hausse de 4 % par rapport à 2018. Le port Tanger Med est la principale porte d'entrée pour les MRE avec une part de 23 % du total des entrées, suivi de l'aéroport Mohammed V (12 %). Le nombre d'entrées de MRE a enregistré une croissance annuelle moyenne de 5 % au cours de ces cinq dernières années. Par ailleurs, 44 % des MRE ont rallié le Maroc par voie aérienne tandis que 38 % ont choisi la voie maritime. Ainsi, les entrées par voies terrestre et aérienne ont gagné 5 points par rapport à la campagne 2018, alors que la voie maritime a enregistré un recul de 5 points. De même, l'examen des entrées par bureau, entre 2018 et 2019, affiche une hausse des entrées au port d'Al Hoceima de 181 % et Melilla et Sebta (61 %).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.