Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la Covid-19    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Botola Pro D1 "Inwi" / MAS-AS FAR (2-1) : Les Massaouis surprennent les Militaires !    Cannabis. Un indice que le Maroc pourrait légaliser    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    Mariage de raison    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OPCI : Atlanta-Sanad sécurise ses résultats
Publié dans Les ECO le 17 - 09 - 2020

La création d'un OPCI arrive à point nommé. Elle permettra de résorber les effets de la crise sanitaire sur le marché des actions, et stimulera de ce fait les résultats financiers de la nouvelle entité Atlanta-Sanad au titre de l'exercice 2020. La compagnie estime les plus-values générées par l'OPCI à 222,27 MDH.
La nouvelle entité Atlanta-Sanad vient de sécuriser ses prochains résultats financiers avec la création de son premier OPCI. Evoluant dans un marché peu dynamique, la compagnie d'assurance a décidé d'anticiper le coup et de s'assurer un revenu permettant de booster l'ensemble de ses agrégats. Il faut dire que la masse bénéficiaire de ces dernières années n'a pas été des plus reluisantes, ce qui a eu un effet notable sur la distribution des dividendes. Cette année, les actionnaires de la place se sont partagés 17 MMDH de dividendes seulement, soit le plus bas niveau de ces 4 derniers exercices. Affectées par la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs sociétés ont dû renoncer à la distribution des dividendes. «La contre-performance des marchés financiers et la baisse du niveau des dividendes sont largement compensées par la génération de plus-values issues de la création par la compagnie d'un OPCI», explique le top management. Ces plus-values s'élèvent à 222,27 MDH. Coup de chance ou réelle capacité d'anticipation, surtout en ces temps difficiles ? Ce nouveau véhicule de placement reste, selon les professionnels de la place, un instrument relativement sûr de par sa connexion avec la réalité de l'investissement dans l'immobilier, contrairement aux valeurs boursières, très volatiles. Il s'avère qu'en préparation de leur opération de fusion-absorption, les deux assureurs ont décidé de confier la mission de mise en place de leur OPCI à la société de gestion Ajarinvest, filiale de CIH Bank, principal partenaire bancassurance d'Atlanta. Une collaboration qui,apprend-t-on dans la dernière note de la compagnie d'assurance, a été opérée au deuxième semestre de 2019, donnant ainsi «naissance à plusieurs chantiers permettant la mise en place d'un OPCI dédié regroupant une partie des actifs immobiliers qu'elles détiennent». C'est ainsi que la compagnie en devenir obtient l'agrément de création de son OPCI «AMANE PLACEMENT IMMO» à fin juin 2020. Celui-ci concernera 4 actifs à usage de bureaux appartenant aux sociétés Atlanta et Sanad. Ces actifs ont été valorisés à 441 MDH (273,76 MDH pour Atlanta et 167,24 MDH pour Sanad). Ces derniers ont d'ores et déjà été inscrits en produits de cession dans les comptes d'Atlanta-Sanad au 30 juin 2020. Pour rappel, les deux assureurs ont décidé de donner un effet rétroactif à leur fusion au premier janvier 2020, que ce soit d'un point de vue comptable ou fiscal. Si l'optimisation des plus-values latentes reste l'une des principales raisons de la création de cet OPCI, la compagnie tente également de profiter des avantages fiscaux offerts par ce nouveau véhicule d'investissement. Le régime fiscal relatif aux placements en OPCI n'a en effet cessé d'évoluer depuis la loi de Finances (LF) 2017. Les investisseurs peuvent jouir d'un régime fiscal encore plus avantageux grâce à la LF 2019.
Dans le détail, les investisseurs physiques devront être soumis au droit commun de 15%, avec une taxation de 20% sur les plus-values. Les investisseurs moraux, quant à eux, devront payer l'IS au taux standard avec un abattement de 60% sur les bénéfices distribués par les OPCI, ainsi qu'un IS standard pour les plus-values. Enfin, les personnes physiques ou morales qui feront apport de leur bien verront leur plus-value exonérée au moment de celui-ci. L'impôt sera payé à la cession partielle ou totale des titres, avec un abattement de 50%. Les droits d'enregistrement seront exonérés pour l'ensemble des acteurs. Un régime incitatif devra arriver à échéance en décembre 2020. Au-delà du régime fiscal sur-mesure, la compagnie ne cache pas son ambition de se positionner parmi les pionniers de ce nouveau marché. Il faut dire que cette nouvelle industrie, mise en place pour dynamiser à la fois le marché financier et immobilier, n'en est qu'à ses balbutiements. Adoptée en 2016, la loi sur les OPCI a permis au marché de se mettre en place lentement à travers les différents décrets et arrêtés d'application ainsi que l'arrivée des premiers évaluateurs immobiliers des actifs des OPCI. Si Ajarinvest est le premier opérateur à avoir obtenu son agrément, plusieurs autres sociétés se sont déjà positionnées. En plus de la filiale de la CDG et CIH Bank, quatre sociétés de gestion ont obtenu leur agrément: Nema Capital (50% Société Générale et 50% Yamed), BMCE Capital Real Estate, Africa Stone Management (BCP) et Attijari Reim. Elles s'activent actuellement pour la création de leur premier portefeuille d'OPCI. Il faut dire que le potentiel de l'industrie des OPCI est estimé à 200 MMDH, et ce au seul titre du segment «marché de bureaux».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.