La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    Le MDDH appelle à renforcer le contrôle du secteur privé    La demande sur les Bons de Trésor recule de 16,1% au premier semestre 2022    Finances publiques: la situation reste maîtrisée    Finances publiques: regain de forme des économies    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    فيروس كورونا :191 إصابة جديدة وحالة وفاة واحدة في 24 ساعة الأخيرة    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Yassine Labhiri rejoint finalement ...la RSB    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo : Nada Laâraj offre la 1ère médaille d'or au Maroc, Omaima El Bouchti en argent    Ligue des Champions de la CAF: Tirage au sort des tours préliminaires    Dr Mrabet : La fin d'une vague épidémique ne signifie pas la fin de l'épidémie    Covid-19/Maroc : Baisse du taux d'occupation des lits de REA à 0.9%    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Jidar-Rabat : La 7ème édition s'achève par un bilan de neuf nouvelles oeuvres d'envergure    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    La prochaine WAFCON de nouveau au Maroc    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Air Canada: des vols annulés, la compagnie refuse d'indemniser les passagers    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Casablanca : Cinq ans de prison ferme pour une mère de famille qui a tué sa voisine    Un ex-enseignant se jette dans le vide et une femme se suicide par pendaison    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    La revue de presse du mardi 9 août    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Imane Belmkaddem, la Suédoise d'origine marocaine, qui organise la Stockholm Fashion Fair
Publié dans Les ECO le 17 - 09 - 2020

Imane Belmkaddem. CEO & Founder In-ter-Art Fondatrice de la Stockholm International Fashion Fair.
La Suédoise d'origine marocaine Imane Belmkaddem, PDG et fondatrice d'In-Ter-Art, entreprise d'événementiel et de communication, organise la Stockholm International Fashion Fair. Il s'agit d'un défilé de mode international et d'une exposition qui se concentre sur la mode durable et éthique. Son thème prédominant est la diversité et le multiculturalisme de manière éthique. Le spectacle a lieu chaque année au Musée d'histoire suédois. L'événement accueille des designers du monde entier. Rencontre avec une militante de la création originale.
Comment est née la Stockholm International Fashion Fair (STOIFF), et quelle est sa particularité ?
La Stockholm International Fashion Fair est un événement annuel organisé par In-ter-Art, entreprise suédoise d'événementiel et de relations publiques. La STOIFF est un concept unique en Suède : il s'agit d'un défilé de mode et d'une exposition axés sur la mode durable et éthique, visant à promouvoir des designers de mode du monde entier qui utilisent des méthodes durables dans leur production, prenant en considération les aspects socio-économiques, mais aussi à inciter les consommateurs à consommer plus «durablement». Son thème prédominant est la diversité et le multiculturalisme, mais aussi l'autonomisation des femmes, le «women empowerment», en invitant des mannequins de tous âges, de toutes formes et de toutes ethnies à participer au défilé et à porter les créations de différents designers. Nous voulons également promouvoir la Suède, et plus particulièrement la ville de Stockholm, en invitant des créateurs de différents pays à découvrir la capitale suédoise. Nous avons choisi le mythique et somptueux musée d'histoire car c'est le plus grand musée du pays ; il retrace toute l'histoire scandinave et c'est l'endroit parfait pour illustrer cette fusion et ce voyage au coeur des cultures à travers la mode.
Comment organiser un tel évènement ? Comment se fait la sélection des participants ?
Cet événement annuel demande beaucoup de travail et de logistique. La sélection se fait six mois avant chaque édition, les designers envoient leur candidature via notre site web (www.stoiff.com) et nous prenons le temps de faire la sélection selon les critères et valeurs que nous défendons, notamment la diversité, l'originalité, la mode durable et le women empowerment. L'événement se déroule sur deux jours. Il revêt la forme d'un fashion show où chaque designer présente sa collection au musée d'histoire Stockholm, à travers un très beau spectacle accompagné de musiques adaptées au thème, pays et style du créateur, en présence d'artistes (musiciens par exemple). C'est un événement privé sur invitation auquel prennent part les professionnels de la mode de Stockholm, les journalistes, les diplomates, les artistes et les passionnés de mode de manière générale. Le deuxième jour est une exposition ouverte au grand public, notamment les visiteurs du musée, où chaque designer a l'occasion d'exposer sa collection, de réseauter, d'échanger. Des shows artistiques et des shootings photo sont également programmés.
Vous avez également lancé une marque de vêtements. Pourquoi avoir opté pour «Taragalte» ?
Taragalte Stockholm est une nouvelle marque suédoise/marocaine inspirée du patrimoine culturel marocain et berbère et s'inspirant des couleurs flamboyantes de Stockholm. La philosophie de la marque est que chaque femme mérite une tenue créative et unique représentant sa personnalité. Le nom de la marque est inspiré de Taragalte, une région du Sud du Maroc connue pour ses paysages surprenants et son artisanat très riche. La marque se distingue par son design unique et ses couleurs très distinctives. La sélection de couleurs est inspirée de l'architecture colorée de Stockholm. Nos produits sont fabriqués par des artisans marocains locaux et des femmes dans un cadre éthique et de manière écologique. La marque est née d'une collaboration entre la Stockholm International Fashion Fair et la fondation du Festival Taragalte.
Comment naît un modèle ?
Chaque modèle est conçu minutieusement avec la volonté de créer une pièce unique, pratique, à la fois élégante et originale, tout en fusionnant les styles suédois et marocain. Chaque veste ou cape a une histoire, une inspiration. À travers la découverte de la magnifique région de Taragalte, et étant amoureuse du patrimoine marocain et de la beauté surprenante de Stockholm, l'inspiration est venue immédiatement et chaque pièce de cette collection a été faite avec beaucoup de recherches et passion. Même les noms des tenues ont été minutieusement choisis, renvoyant au symbolisme de la couleur ou au paysage qui l'inspire (Coucher de soleil vif, Co-cean, Blue Sky, Lever de soleil romantique, Sun-Shine, Splashy…)
Quels sont vos tissus de prédilection ?
Des pièces sur-mesure totalement faites main avec des produits 100% marocains. L'objectif principal est de rendre hommage à l'artisan marocain et à la richesse du Maroc, particulièrement la région de Oued Drâa, et de montrer que les méthodes de développement durable qui font l'actualité de par le monde, particulièrement dans les pays scandinaves, sont appliquées depuis très longtemps au Maroc par nos ancêtres.
Comment la crise a-t-elle affecté votre créativité, votre travail ?
La crise a affecté ma créativité parce que j'avais planifié de voyager au Maroc en avril pour produire la nouvelle collection, de réaliser avec la fondation du Festival Taragalte un documentaire sur cette région qui sera projeté en Suède et de préparer un événement qu'on allait organiser en septembre au Musée de la musique de Stockholm, qui a pour objectif la fusion d'un groupe musical de la région de Taragalte et d'un groupe de musique du nord de la Suède (les Samis sont un peuple autochtone suédois). Ce peuple nomade a beaucoup de points communs avec les habitants de Taragalte, tant dans le style de vie que dans l'artisanat. L'événement est donc reporté à 2021, et la production de la nouvelle collection faite à distance. Aussi, le plus grand défi a été de maintenir notre événement que nous avons organisé les 7 et 8 mars 2020 (pour célébrer la Journée de la femme) qui a connu un grand succès. C'était l'un des derniers événements tenus à Stockholm avant la crise, et il était très difficile de gérer les derniers préparatifs alors que le musée pouvait fermer ou annuler l'événement à tout moment. De plus, nous étions préoccupés par la présence du public. Mais finalement, nous avons reçu plus de seize designers de tous les continents, l'événement s'est très bien passé, nous avons fait salle comble et éprouvé une grande satisfaction.
Quels sont vos projets ?
Cette année, nous avons développé de très importants partenariats avec les plus grandes institutions de mode et fashion weeks d'Europe (Mad Mood Milan Fashion Week, Serbia Fashion Week, Marbella Fashion Week), la plus grande fashion week d'Asie (Aspara Fashion Week au Kazakhstan) et nous sommes les représentants officiels de la première International Digital Fashion Week lancée par la fameuse chaîne de télé américaine FNL Network de Los Angeles, à laquelle les plus grands designers du monde entier prendront part, à l'instar deSalvatore Ferragamo ou Dsquared2 . Nous envisageons une édition en ligne de la Stockholm International Fashion Fair en septembre avec la participation d'importants designers des quatre coins du monde. Nous avons également développé et élargi nos activités en proposant de nouveaux services comme les shootings photo personnalisés avec de grands designers scandinaves et concepts stores de renom à Stockholm. Concernant Taragalte Stockholm, nous préparons la collection Automne/Hiver 2020-2021 avec laquelle nous participerons à plusieurs Fashion weeks en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique et en Asie .
Jihane Bougrine / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.