France: L'Elysée annonce plus de 4 mds d'euros de nouveaux investissements étrangers    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Covid-19 : mise en place d'un portail de relance des PME    Gaz de Larache : ce qui est prévu pour l'exploitation    Les Lions de l'Atlas en 8e de finale !    Ecartement de Ziyech: pourquoi c'est une bonne décision, selon Halilhodzic    Coronavirus : Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax (OMS)    Chasse aux profils pour l'éducation nationale    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Dr Afif : la 3e dose du vaccin anti-covid protège "à plus de 90%" contre les formes graves de la maladie (vidéo)    Founders.ma, premier portail en ligne dédié à l'écosystème entrepreneurial de la région Marrakech-Safi    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    France/Covid: le projet de loi instaurant le pass vaccinal adopté définitivement par le Parlement    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    Chercheurs: les personnes doublement vaccinées ont 20% moins de chance d'être réinfectées    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    CAN : la Tunisie se rassure face à la Mauritanie (VIDEO)    CAN-2021 : l'Algérie s'incline face à la Guinée équatoriale    Après sa visite au Maroc, Staffan De Mistura face à la déraison du polisario    Maroc/France: Le Maroc et Israël sont les principales cibles du "Pegasus Project"    Les lois d'urgence sanitaire, deux ans de tempêtes au Parlement français    Casablanca : Un nouveau cimetière pour palier le manque d'espaces d'enterrement    Bilan de la puissante éruption volcanique et de l'effrayant tsunami dans le Pacifique    Sécurité en Europe : 18 scénarios US pour punir la Russie    Selon des activistes algériens, l'incendie dans l'entrepôt d'équipements militaires à Alger porte la signature de généraux    Le PPS s'active sur tous les plans pour leur rapatriement immédiat    Netflix : ces séries à ne pas manquer en janvier    Mali: décès à Bamako de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta    José Manuel Albares satisfait de la coopération avec le Maroc en matière de canalisation des flux migratoires irréguliers    Coupe du Roi d'Espagne: Interrompu samedi, le derby sévillan se joue dimanche à huis clos    Open d'Australie: clap de fin pour le feuilleton Djokovic    Mehdi Bensaid reçoit la famille Megri après leur expulsion du domicile familial    L'Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours de l'Exécutif    Bonne feuille : Jibril, il y a 42 ans...    L'Humeur : Le raï n'est pas non-algérien    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    Ricardo Bofill, l'architecte du Twin Center et de l'UM6P tire sa révérence    Covid-19: Report à la mi-mars du plus grand festival de BD de France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Imane Belmkaddem, la Suédoise d'origine marocaine, qui organise la Stockholm Fashion Fair
Publié dans Les ECO le 17 - 09 - 2020

Imane Belmkaddem. CEO & Founder In-ter-Art Fondatrice de la Stockholm International Fashion Fair.
La Suédoise d'origine marocaine Imane Belmkaddem, PDG et fondatrice d'In-Ter-Art, entreprise d'événementiel et de communication, organise la Stockholm International Fashion Fair. Il s'agit d'un défilé de mode international et d'une exposition qui se concentre sur la mode durable et éthique. Son thème prédominant est la diversité et le multiculturalisme de manière éthique. Le spectacle a lieu chaque année au Musée d'histoire suédois. L'événement accueille des designers du monde entier. Rencontre avec une militante de la création originale.
Comment est née la Stockholm International Fashion Fair (STOIFF), et quelle est sa particularité ?
La Stockholm International Fashion Fair est un événement annuel organisé par In-ter-Art, entreprise suédoise d'événementiel et de relations publiques. La STOIFF est un concept unique en Suède : il s'agit d'un défilé de mode et d'une exposition axés sur la mode durable et éthique, visant à promouvoir des designers de mode du monde entier qui utilisent des méthodes durables dans leur production, prenant en considération les aspects socio-économiques, mais aussi à inciter les consommateurs à consommer plus «durablement». Son thème prédominant est la diversité et le multiculturalisme, mais aussi l'autonomisation des femmes, le «women empowerment», en invitant des mannequins de tous âges, de toutes formes et de toutes ethnies à participer au défilé et à porter les créations de différents designers. Nous voulons également promouvoir la Suède, et plus particulièrement la ville de Stockholm, en invitant des créateurs de différents pays à découvrir la capitale suédoise. Nous avons choisi le mythique et somptueux musée d'histoire car c'est le plus grand musée du pays ; il retrace toute l'histoire scandinave et c'est l'endroit parfait pour illustrer cette fusion et ce voyage au coeur des cultures à travers la mode.
Comment organiser un tel évènement ? Comment se fait la sélection des participants ?
Cet événement annuel demande beaucoup de travail et de logistique. La sélection se fait six mois avant chaque édition, les designers envoient leur candidature via notre site web (www.stoiff.com) et nous prenons le temps de faire la sélection selon les critères et valeurs que nous défendons, notamment la diversité, l'originalité, la mode durable et le women empowerment. L'événement se déroule sur deux jours. Il revêt la forme d'un fashion show où chaque designer présente sa collection au musée d'histoire Stockholm, à travers un très beau spectacle accompagné de musiques adaptées au thème, pays et style du créateur, en présence d'artistes (musiciens par exemple). C'est un événement privé sur invitation auquel prennent part les professionnels de la mode de Stockholm, les journalistes, les diplomates, les artistes et les passionnés de mode de manière générale. Le deuxième jour est une exposition ouverte au grand public, notamment les visiteurs du musée, où chaque designer a l'occasion d'exposer sa collection, de réseauter, d'échanger. Des shows artistiques et des shootings photo sont également programmés.
Vous avez également lancé une marque de vêtements. Pourquoi avoir opté pour «Taragalte» ?
Taragalte Stockholm est une nouvelle marque suédoise/marocaine inspirée du patrimoine culturel marocain et berbère et s'inspirant des couleurs flamboyantes de Stockholm. La philosophie de la marque est que chaque femme mérite une tenue créative et unique représentant sa personnalité. Le nom de la marque est inspiré de Taragalte, une région du Sud du Maroc connue pour ses paysages surprenants et son artisanat très riche. La marque se distingue par son design unique et ses couleurs très distinctives. La sélection de couleurs est inspirée de l'architecture colorée de Stockholm. Nos produits sont fabriqués par des artisans marocains locaux et des femmes dans un cadre éthique et de manière écologique. La marque est née d'une collaboration entre la Stockholm International Fashion Fair et la fondation du Festival Taragalte.
Comment naît un modèle ?
Chaque modèle est conçu minutieusement avec la volonté de créer une pièce unique, pratique, à la fois élégante et originale, tout en fusionnant les styles suédois et marocain. Chaque veste ou cape a une histoire, une inspiration. À travers la découverte de la magnifique région de Taragalte, et étant amoureuse du patrimoine marocain et de la beauté surprenante de Stockholm, l'inspiration est venue immédiatement et chaque pièce de cette collection a été faite avec beaucoup de recherches et passion. Même les noms des tenues ont été minutieusement choisis, renvoyant au symbolisme de la couleur ou au paysage qui l'inspire (Coucher de soleil vif, Co-cean, Blue Sky, Lever de soleil romantique, Sun-Shine, Splashy…)
Quels sont vos tissus de prédilection ?
Des pièces sur-mesure totalement faites main avec des produits 100% marocains. L'objectif principal est de rendre hommage à l'artisan marocain et à la richesse du Maroc, particulièrement la région de Oued Drâa, et de montrer que les méthodes de développement durable qui font l'actualité de par le monde, particulièrement dans les pays scandinaves, sont appliquées depuis très longtemps au Maroc par nos ancêtres.
Comment la crise a-t-elle affecté votre créativité, votre travail ?
La crise a affecté ma créativité parce que j'avais planifié de voyager au Maroc en avril pour produire la nouvelle collection, de réaliser avec la fondation du Festival Taragalte un documentaire sur cette région qui sera projeté en Suède et de préparer un événement qu'on allait organiser en septembre au Musée de la musique de Stockholm, qui a pour objectif la fusion d'un groupe musical de la région de Taragalte et d'un groupe de musique du nord de la Suède (les Samis sont un peuple autochtone suédois). Ce peuple nomade a beaucoup de points communs avec les habitants de Taragalte, tant dans le style de vie que dans l'artisanat. L'événement est donc reporté à 2021, et la production de la nouvelle collection faite à distance. Aussi, le plus grand défi a été de maintenir notre événement que nous avons organisé les 7 et 8 mars 2020 (pour célébrer la Journée de la femme) qui a connu un grand succès. C'était l'un des derniers événements tenus à Stockholm avant la crise, et il était très difficile de gérer les derniers préparatifs alors que le musée pouvait fermer ou annuler l'événement à tout moment. De plus, nous étions préoccupés par la présence du public. Mais finalement, nous avons reçu plus de seize designers de tous les continents, l'événement s'est très bien passé, nous avons fait salle comble et éprouvé une grande satisfaction.
Quels sont vos projets ?
Cette année, nous avons développé de très importants partenariats avec les plus grandes institutions de mode et fashion weeks d'Europe (Mad Mood Milan Fashion Week, Serbia Fashion Week, Marbella Fashion Week), la plus grande fashion week d'Asie (Aspara Fashion Week au Kazakhstan) et nous sommes les représentants officiels de la première International Digital Fashion Week lancée par la fameuse chaîne de télé américaine FNL Network de Los Angeles, à laquelle les plus grands designers du monde entier prendront part, à l'instar deSalvatore Ferragamo ou Dsquared2 . Nous envisageons une édition en ligne de la Stockholm International Fashion Fair en septembre avec la participation d'importants designers des quatre coins du monde. Nous avons également développé et élargi nos activités en proposant de nouveaux services comme les shootings photo personnalisés avec de grands designers scandinaves et concepts stores de renom à Stockholm. Concernant Taragalte Stockholm, nous préparons la collection Automne/Hiver 2020-2021 avec laquelle nous participerons à plusieurs Fashion weeks en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique et en Asie .
Jihane Bougrine / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.