Célébration de la bicentenaire de la légation américaine de Tanger    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus dangereux    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    L'ONMT part à la conquête du Moyen-Orient    Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits légitimes du peuple palestinien    Le Groupe arabe à l'ONU salue le rôle important du Comité Al Qods dans la défense de la ville sainte    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Jacek Oalczak nommé PDG    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Recherche scientifique: premier congrès au Maroc sur l'utilisation des dérivés du cannabis    RAIDS ISRAELIENS SUR LA BANDE DE GAZA: ACHARNEMENT CONTRE LE MAROC    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Un candidat au poste de gouverneur de la Californie fait campagne avec un ours    Cause palestinienne : Gare à l'effet de compensation !    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    Algérie : un parti d'opposition dénonce une répression d'une « extrême violence » à l'égard des manifestants    Hervé Renard : "On m'a promis l'enfer avec les Lions de l'Atlas"    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Industrie automobile, l'embellie se concrétise !    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    Barça : « Koeman aurait un pied et demi en dehors du Barça ! »    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Edito : Piqures de rappel    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Information financière : de nouveaux ajustements prévus par l'AMMC
Publié dans Les ECO le 22 - 10 - 2020

L'Autorité marocaine du marché des capitaux met en consultation publique, jusqu'au 4 novembre prochain, les propositions et modifications de la circulaire relative aux opérations et informations financières.
Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), devenu Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), est aujourd'hui très tatillon sur la transparence des opérations sur les marchés des capitaux. Une manière de protéger les intérêts des investisseurs en renforçant la confiance sur les marchés. Plusieurs modifications ont donc été apportées au livre III de la circulaire consolidée de l'AMMC. Les derniers ajustements en date avaient donné lieu à la circulaire n°03-2019. L'autorité propose aujourd'hui une nouvelle série de modifications qui seront mises en consultation publique jusqu'au 4 novembre prochain. L'objectif est de compléter la refonte du dispositif législatif et réglementaire encadrant l'appel public à l'épargne, tout en adaptant les règles existantes aux évolutions du marché, des pratiques observées et des besoins des acteurs du marché.
«Après plus d'un an d'application, et compte tenu du contexte actuel, les modifications de certaines dispositions de ladite circulaire apparaissent comme nécessaires pour améliorer davantage l'attractivité du marché des capitaux», explique l'AMMC dans sa dernière note.
Outre la correction de certaines coquilles ou incohérences mineures, l'autorité souhaite clarifier certains aspects du reporting extra-financier. Il s'agit également d'améliorer la flexibilité du régime du placement privé, à travers un élargissement de la définition d'investisseur qualifié. À cela s'ajoute l'optimisation de la charge que représentent les obligations d'information des émetteurs. Dans l'article 2-13 de la sous-section 4 relative aux indicateurs trimestriels de la précédente circulaire, l'AMMC entend introduire une dispense de publication des indicateurs au titre des deuxième et quatrième trimestres dans certains cas spécifiques.
«Lorsque l'émetteur publie son rapport financier semestriel ou annuel dans les deux mois suivant la clôture respectivement du semestre ou de l'exercice, il est dispensé de la publication de ses indicateurs trimestriels respectivement au titre du deuxième et du quatrième trimestre», indique l'AMMC.
Ces nouvelles propositions viennent par ailleurs renforcer les dispositions de la circulaire n°03-19 de l'AMMC, entrée en vigueur en juin 2019. Celle-ci intégrait de nouvelles notions et redéfinissait les obligations de communication financière des sociétés cotées et/ou émettrices de titres inscrits à la Bourse de Casablanca. Les entreprises devaient alors fournir des rapports plus étoffés afin que l'épargnant puisse mieux appréhender la performance de l'émetteur. Depuis, les informations ESG (environnementales, sociales, gouvernementales) font partie du jargon financier de la place financière casablancaise. La publication trimestrielle est devenue obligatoire, après avoir été longtemps sollicitée par les investisseurs et les opérateurs du marché financier. Un format type a alors été proposé par l'AMMC, spécifiant que le communiqué publié devait contenir un certain nombre d'indicateurs financiers déterminant l'évolution du chiffre d'affaires, les informations sur les investissements et les désinvestissements réalisés, l'endettement financier. Une disposition qui en a troublé plus d'un sur le marché. D'un côté, une grande partie des émetteurs qui, «pris de court» par les nouvelles dispositions, se sont contentés de suivre à la lettre le modèle proposé par l'autorité (ces directives ont été directement appliquées le trimestre suivant la publication de la circulaire au BO en juin 2019, le délai limite de la prochaine publication trimestrielle ayant été arrêté au 31 août). De l'autre côté, les investisseurs et professionnels de la place pointent du doigt la pertinence des informations publiées. Au fil des publications, les émetteurs ont finalement pu personnaliser et ajuster leurs communications. L'AMMC est tout de même restée vigilante, surtout durant la période de crise sanitaire. L'autorité n'a pas manqué de rappeler aux émetteurs de respecter leurs obligations légales et réglementaires, en adoptant les bonnes pratiques de communication financière. Les émetteurs devaient rendre publiques – dès qu'ils en avaient pris connaissance – les informations fiables dont ils disposaient, concernant les impacts de la pandémie sur leurs activités et situations financières.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.