Elections : La Chambre des représentants approuve à l'unanimité un projet de loi    Avec plus de 3,5 millions personnes vaccinées, la pandémie est sous contrôle    L'accord agricole entre le Maroc et l'UE résiste aux menées séparatistes    Hausse de 95,5% des exportations marocaines vers le Brésil en janvier    La Chambre des représentants approuve le projet de loi organique relative à la nomination aux postes supérieurs    Une banque sur tous les fronts    Marché des voitures neuves au Maroc : des ventes qui progressent de 6,23%    Université Euromed de Fès-OFPPT : signature d'une convention-cadre de partenariat    La Bourse de Casablanca clôture en hausse    Le double jeu de l'Allemagne contre les intérêts stratégiques du royaume    Hirak : à la recherche d'une maturité    Assurances : le géant allemand Allianz accusé de bafouer le droit international    Arabie Saoudite: des civils blessés par un projectile houthi à Jazan    Baie de Cocody : les ouvrages maritimes achevés    L'Opinion : La goutte qui fait déborder le vase    Bilan bi-mensuel: la situation est en « constante amélioration » (Meziane Bellefquih)    L'art pour tous !    Le Maroc invité d'honneur de la 7e édition de l'Africa Agri Forum    Chelsea: Ziyech sera-t-il titulaire contre Liverpool ?    CAN U17 / Arbitrage : Quatre arbitres marocains, deux femmes et deux hommes    Elections 2021: la participation électorale cheval de bataille pour les partis    Algérie: Affrontements entre la police et des manifestants    Covid-19: «Les vaccins seuls ne protégerons pas»    L'Iran accusé d'avoir attaqué un navire israélien en mer d'Oman    Jack Lang s'exprime sur l'enseignement de l'arabe en France (Entretien)    Les Morisques et la langue aljamia    « Booker » 2021 : Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata sur la longue liste    Sofia Alaoui : symbole d'une irrésistible ascension du cinéma marocain    Tamallalt : Un aide-chauffeur d'autocar détourne une voyageuse mineure et la viole    Berrechid : Arrestation du meurtrier d'une collégienne de 14 ans    Villareal ne lâche pas Amine Harit    Master 1000 de Miami: Roger Federer déclare forfait    Le groupe Somagec jette l'éponge pour le téléphérique de Tanger    Ennahda, ou la tentation anti-marocaine    Salah, Mané, Ziyech et Hakimi stars des réseaux sociaux    La star Youssef Chaabane s'en va    Hatim Ammor offre sa notoriété à Oppo    Relations franco-algériennes : Tebboune accuse de puissants lobbys de perturber les relations entre les deux pays    Région de Casablanca: 270 MDH pour améliorer les infrastructures    Visa For Music 2021 : L'appel à candidatures est lancé !    El Kelâa des Sraghna : la foudre fait deux morts et six blessés    Intempéries à Tétouan : la ville sous l'eau [Vidéo]    La France et l'Allemagne peinent à écouler leurs vaccins AstraZeneca    Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Elections : ça chauffe au parlement    Edito : Régions centralisées    Demi-finale de la CAN U20 / Tunisie-Ouganda (1-4) : Les Tunisiens n'étaient pas si forts que ça !    Demi-finale de la CAN U20 / Ghana-Gambie (1-0) : Un autre regret pour nos Juniors !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cyber-sécurité : le dispositif de Maroc Telecom
Publié dans Les ECO le 26 - 01 - 2021

En partenariat avec Kaspersky, Maroc Telecom a lancé deux nouvelles solutions de cyber-sécurité : Sécurité Internet et Contrôle parental.
Maroc Telecom s'attaque au volet de la cybersécurité. Récemment, l'opérateur a lancé deux solutions développées en partenariat avec la multinationale spécialisée dans la sécurité des systèmes d'information, Kaspersky Lab: Sécurité Internet et Contrôle Parental. Le lancement de ces deux solutions répond à plusieurs problématiques dont bon nombre d'internautes marocains ignorent l'importance et surtout les implications. Les résultats de l'enquête réalisée par Kaspersky Lab à propos de la sécurité des smartphones au Maroc, révélait d'ailleurs que «les Marocains ne protègent pas de manière efficace leurs smartphones et ils sont très peu sensibilisés à la réalité du risque et à la valeur de leurs données personnelles». De plus, nous apprenait la même source, l'usage d'un antivirus chez les Marocains reste largement minoritaire. Seules 8% des personnes interrogées affirment y avoir recours, selon les données de ladite étude. Cela démontre que la prise de conscience quant à la menace en ligne est moindre par rapport à la menace physique de l'appareil.
Sécurité Internet
C'est dans ce cadre que Maroc Telecom a lancé la solution Sécurité Internet. Elle offre une protection complète contre les menaces que l'utilisation d'Internet fait peser sur l'identité en ligne, la vie privée, les transactions monétaires et la famille. Elle permet aussi de naviguer, d'effectuer des transactions bancaires, d'acheter, de jouer et de partager en toute sécurité. Compatible avec PC, Mac, smartphones et tablettes Android, la solution Sécurité Internet offre plusieurs avantages et protège contre les virus, le vol des données personnelles, les programmes malveillants et les sites frauduleux. Facile d'usage, elle permet d'effectuer des achats et toutes les transactions bancaires en ligne de manière sécurisée. Par ailleurs, elle aide à gérer la navigation sur Internet et bloque les accès aux sites inappropriés, sans oublier sa fonction de protection antivol. Cette option permet de protéger les données personnelles stockées sur l'appareil en offrant la possibilité de supprimer à distance les données, de localiser et de verrouiller le téléphone ou la tablette Android en cas de perte ou de vol, de prendre une photo à distance, de déclencher une alarme sur le téléphone ou la tablette et de bloquer la suppression de l'application Sécurité Internet. Deux formules d'abonnement sont disponibles : Pass Sécurité (15 DH TTC par mois ou 130 DH TTC par an) et Pass Sécurité Famille (30 DH TTC par mois ou 150 DH TTC par an).
Contrôle parental
L'opérateur historique a également pensé aux parents désireux de protéger et d'accompagner leurs enfants dans leurs différents usages numériques, d'autant plus qu'avec la crise sanitaire, les enfants sont plus exposés aux écrans pour suivre leurs cours, faire leurs exercices et devoirs… Compatible avec PC, Mac, smartphones et tablettes (Android et iOS), Contrôle parental offre des avantages tels que la géolocalisation, qui facilite la localisation de la position des enfants grâce au GPS. Elle permet aussi de configurer des alertes automatiques que les parents reçoivent en temps réel quand l'enfant quitte la zone autorisée, préalablement définie sur l'application (maison, école, jardin...). La solution filtre également le contenu en ligne pour assurer un meilleur contrôle de la navigation des enfants et bloquer des sites Web ou applications spécifiques comportant des contenus inappropriés ou risqués. En plus du suivi de la navigation sur les réseaux sociaux, la gestion du temps sur l'écran est aussi une fonction proposée par la solution de Maroc Telecom. De ce fait, en disposant d'un seul compte, les parents peuvent contrôler plusieurs appareils utilisés par leurs enfants. À noter que Maroc Telecom propose cette solution à ses clients à travers deux formules d'abonnement disponibles : 10 DH TTC par mois ou 100 DH TTC par an.
Sensibilisation
En plus d'une meilleure sensibilisation, les solutions proposées par l'opérateur télécom permettront d'améliorer la cyber-sécurité des usagers. D'ailleurs, il faudra noter qu'au Maroc, la sensibilisation à la sécurisation des appareils mobiles et des données demeure insuffisante. Selon l'étude de Kaspersky Lab, «trois internautes sur quatre ont déclaré utiliser le même mot de passe pour les logiciels et applications installés sur leurs terminaux, alors que 18% n'effectuent aucune mise à jour de leurs smartphones». En ce qui concerne l'utilisation des solutions de sécurité, «seuls 19% des internautes marocains les trouvent indispensables et ils sont encore moins nombreux à protéger leurs ordinateurs avec ces outils», est-il expliqué dans l'enquête de Kaspersky. Si plus de 33% des Marocains font confiance à leurs appareils mobiles pour héberger des données confidentielles, ils sont 76% à craindre le vol de photos ou de vidéos personnelles et 39% à redouter l'espionnage à distance via caméra. Les habitudes de consommation ayant pris le virage du numérique depuis quelques années, «la consultation et les opérations bancaires sur Internet et les achats sur des plateformes de vente en ligne représentent 43% des usages actuels des Marocains», est-il indiqué dans les conclusions de l'étude.
Sanae Raqui / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.