Abderrazak Soumah : «Dounia Filali cherche à réhabiliter Ali Aarrass, terroriste et menteur pathologique»    CDG Invest Growth lève un nouveau fonds de Private Equity    Le Maroc coparraine le lancement à Genève d'un guide sur les droits de l'homme    Le Groupe parlementaire du PPS critique une « décision hâtive »    Cycle de conférences et Forum «Morocco 21»    Le Bangladesh en proie aux violences inter-religiueuses    Amical : La sélection marocaine féminine bat l'Atlético Madrid    Tirage des barrages de la CAF : La Renaissance Sportive de Berkane face à une équipe rwandaise pour passer à la phase des poules    Europol annonce 150 interpellations    Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains    Clôture en grande pompe pour la 5ème édition de « WeCasablanca »    A Khemlia, « PORTRAITS DES SULTANS ET ROIS DU MAROC » exposés «chez les artistes»    «Le masque», une nouvelle pièce signée par Naima Zitan    Rabat : Une foule en quête du pass sanitaire au CHU Ibn Sina    Dakhla / Kite Surf : Championnat mondial Prince Moulay El Hassan    Les Etats-Unis dévoilent le plan de modernisation de l'armée marocaine    L'avenir du gazoduc Maghreb-Europe définitivement scellé    Green Middle East Summit : Ryad met sur la table 39 milliards de SAR    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 26 octobre 2021 à 16H00    Nasser Bourita : « Il est temps que le partenariat UA-UE fasse l'objet d'une mise à jour stratégique »    L'ONG TIBU ORGANISE LE PREMIER CONCOURS MAGHREBIN D'INNOVATION    Un PCR négatif suffit pour assister à l'AGO du Raja    Quatre peintres marocaines à la galerie AMBRE ART CENTER    Maroc-Algérie : le doux effet cathartique du Rap    Fluctuation du dirham. La pression des instances internationales pour accélérer la réforme [Par Charaf Louhmadi]    OCP Africa s'associe à l'USAID pour renforcer la sécurité alimentaire au Nigeria    Offensive de charme de l'Union européenne à destination du Maroc    "Trek des Gazelles" : Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    «Je préfère mourir en mer que de rester en Algérie» : le régime militaire pour sa jeunesse vers le néant    L'Egypte lève l'état d'urgence en usage depuis 2017    Soudan: Washington suspend 700 millions de dollars d'aide    En France, la perpétuité requise contre un dangereux terroriste algérien    Coup d'état au Soudan: La communauté internationale condamne    Six Soudanais et un Burkinabé interpellés : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine entre Nador et Melillia    Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe    Un nouveau narco-drone neutralisé à Sebta    Une campagne nationale de sensibilisation démarre ce lundi    Le nombre de Marocains qui utilisent Maroc Telecom    Intelaka, IS, emplois…les grandes lignes du Projet de loi de Finances    PLF-2022: Principaux chiffres de l'intervention de la ministre de l'Economie et des Finances devant le Parlement    Pass vaccinal : Bientôt des éléments de clarification de la part de la CNDP    Réunion, ce jeudi, du Conseil de Gouvernement: Zoom sur la situation épidémiologique    Festival international du film sur l'art : Agadir abrite la 3ème édition du 20 au 22 novembre prochain    La 1ère édition de «Tanja Fraja», les 30 et 31 octobre    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'injuste quotidien de la population carcérale
Publié dans Les ECO le 30 - 03 - 2010

«Il ne fait pas bon être en prison au Maroc !». Les membres de l'Observatoire marocain des prisons (OMP), qui ont tenu leur conseil d'administration élargi ce samedi 27 mars à Mohammedia, sont unanimes sur ce fait. Jugez-en par vous-même : selon l'OMP, le règlement intérieur des prisons, autant que le code de procédure pénale, restent inadéquats. Les 59 établissements pénitenciers que compte aujourd'hui le pays, dont 14 ont été construits avant l'indépendance, emmurent dans leurs enceintes quelque 60.000 détenus, alors que leur capacité ne dépasse guère les 30.000. Le budget consacré à l'alimentation des détenus ne dépasserait pas les 5 dirhams par détenu et par jour. Pire encore, selon les chiffres officiels du ministère de la Justice, la superficie moyenne pour chaque prisonnier ne dépasse pas 1,5 m2, alors que la norme internationale établit cet espace à 9 m2. Cette situation serait-elle alors du seul fait et sous la seule responsabilité de l'Etat ? La réponse est «oui !» : «S'il ne fait aucun doute que la nouvelle organisation du système pénitentiaire a répondu partiellement aux critiques et revendications de la société civile et de la communauté des juges et des avocats nationaux, la situation des prisons et des droits des prisonniers se détériore», explique les membres de l'OMP. Bien évidemment, l'Etat, à travers l'administration pénitentiaire, tient un autre discours : «La délégation s'est penchée, en dépit des difficultés, sur l'amélioration des conditions de séjour des détenus aux niveaux de l'alimentation, de la santé et des programmes de réinsertion... L'administration ne ménagera aucun effort, à tous les niveaux, pour préserver les droits et la dignité des détenus», déclarait à la presse, Abdelhafid Benhachem, le délégué général de l'administration pénitentiaire.
Le cheval de bataille de l'OMP
Fer de lance dans l'amélioration du quotidien des prisonniers, l'OMP, à l'issue de la dernière réunion de son conseil d'administration, s'est fixé comme objectif pour les deux prochaines années une stratégie à trois axes : le premier, structurel et systémique, est lié notamment à la volonté des gouvernants d'adopter des lois respectueuses des droits des prisonniers. Le deuxième concerne surtout la capacité des acteurs à s'ériger en force d'encadrement, de mobilisation, de proposition, capable d'infléchir les résistances. Puis, un troisième axe, plutôt humanitaire, contribuerait sensiblement à alléger la souffrance liée à la détention et à réduire les risques de récidive.
Une mobilisation touts azimuts
La convention, conclue février dernier à Rabat entre l'OMP et l'Union européenne (UE), comporte un ensemble d'actions à appliquer sur le terrain : le renforcement des capacités des membres de l'Observatoire à travers la formation, l'assistance sociale aux détenus et la promotion du cadre législatif et organisationnel liée aux droits et conditions des détenus. Derrière ces actions résident deux objectifs: humaniser les centres pénitenciers du pays et créer des mécanismes de suivi et de contrôle de ces centres. Pour cela, l'OMP propose un plan d'action multisectoriel : la consolidation de l'OMP, en interne, avec notamment la mise en place d'une base de données des doléances des prisonniers et de leurs familles. Et le renforcement des capacités des professionnels de l'administration pénitentiaire à travers des formations à thèmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.