Laâyoune : une nouvelle station de dessalement de l'eau de mer sera mise en service au second semestre 2021    Nasser Bourita : « nous devrons avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara »    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Provinces du Sud : L'ONEE mobilise 2 milliards de dirhams pour le renforcement de l'alimentation électrique    HCP : l'essentiel du rapport sur l'analyse genre de l'impact de la Covid-19 sur la situation des ménages    CBA-Afrique : le Maroc en tête de la "catégorie générale"    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    CAN U17 : Tirage des groupes : le Maroc dans le groupe « A »    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Omar Hilale saisit le SG de l'ONU et le CS sur les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Perturbations sur les réseaux : Les précisions de Maroc Telecom    Industrie agroalimentaire La 2ème édition de «The FoodEshow» du 9 au 12 mars    Le Maroc fait l'évènement à Genève    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Yassine Regragui: Les Marocains font de plus en plus confiance aux nouveaux modes de paiement    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    M. Bourita s'entretient avec son homologue espagnole    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    Vaccination anti-Covid : Pourquoi il faut donner la priorité aux personnes en situation de handicap    Multilinguisme entre défis et opportunités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aziz Akhannouch se réunit avec la Fédération avicole (FISA)
Publié dans Le Site Info le 11 - 04 - 2018

Une rencontre a réuni le 10 avril à Casablanca le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et le président et les membres du Conseil d'administration de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), en présence de représentants du Département de l'Agriculture, de l'ONSSA (Office national de sécurité sanitaire et alimentaire), ainsi que de représentants de la Mutuelle agricole marocaine d'assurance (MAMDA).
Cette réunion a eu pour objectif de faire le point sur la situation du secteur, ses avancées et les leviers nécessaires pour lever certaines contraintes rencontrées dans la poursuite de sa mise à niveau.
La Fédération avicole a également présenté les réalisations accomplies en matière de formation au zoopole de Aïn Jemâa dans la Région de Casablanca-Settat, qui visent le renforcement des capacités techniques des professionnels de la filière avicole, ainsi que les formations dispensées aux cadres et techniciens de pays africains amis dans le cadre de la coopération Sud-Sud.
Plusieurs problématiques ont été soulevées lors de cette rencontre qui a rassemblé l'ensemble de représentants de la chaîne de valeurs agricoles regroupés au sein de la FISA. Les professionnels ont principalement insisté sur les conditions et les circuits de transport de la volaille vivante qui peuvent représenter un risque sanitaire et un vecteur de propagation dans le cas d'apparition de maladie avicole.
Les professionnels du secteur ont aussi insisté sur l'urgence de la mise en place de mesures fermes ciblant les tueries « riachates », que ce soit dans la mise à niveau de l'existant ou dans la limitation des agréments délivrés au niveau local et qui ne prennent pas en charge, en termes d'exigences sanitaire ou normative, la nature de l'activité d'abattage.
Des propositions ont été exprimées sur ce volet, notamment pour la reconversion de ces tueries en points de vente de viandes de volailles provenant d'abattoirs agréés ou en unités d'abattage de proximité destinés exclusivement au besoin de la ménagère.
Le ministre a appelé à ce que des actions concrètes soient menées dans ce sens par l'ONSSA, en collaboration avec les départements concernés.
En prévision de l'Aid Al-Adha, le ministre a, en outre, insisté sur la nécessité d'assurer une stricte traçabilité de la commercialisation des fientes de volailles à travers la mise en place d'un système permettant le contrôle de leur utilisation, depuis la ferme jusqu'au destinataire final, afin d'éviter le détournement de cette utilisation dans les aliments servies au bétail. Cette opération sera menée par la FISA, en étroite collaboration avec l'ONSSA. Une large campagne de sensibilisation auprès des éleveurs est prévue pour les appeler à adhérer à ces dispositions.
Par ailleurs, les membres de la FISA, à l'occasion de cette réunion, ont exprimé plusieurs requêtes liées à l'encadrement réglementaire et fiscale de leur activité, notamment le classement des éleveurs de volailles dans le statut agricole, la récupération de la TVA non apparente sur les prix des œufs de consommation et la création d'une nomenclature douanière spécifique aux œufs SPF. Des points que le ministère examine afin de prendre les mesures nécessaires, en concertations avec les départements concernés.
Concernant la mise en place d'une assurance couvant les risques sanitaires en aviculture, la FISA a été invitée à approfondir la discussion de ce projet avec la MAMDA afin de trouver des formules adaptées au contexte de l'élevage avicole national.
La filière structurée de l'aviculture sera parmi les premiers bénéficiaires des mesures de renforcement des moyens prévus par la loi sur les interprofessions
La FISA est l'organisation professionnelle représentant le secteur avicole au Maroc reconnue par la loi 03-12 des interprofessions agricoles et halieutiques en tant qu'interlocuteur unique des pouvoirs publics pour le secteur.
Signataires de deux contrats programmes successifs avec le gouvernement, la Fédération pourra bientôt, tel que prévu dans le cadre de cette loi, bénéficier des prélèvements sur les produits de la filière afin de disposer de ressources financières suffisantes et pérennes, permettant de financer les activités et les programmes de développement du secteur avicole.
Pour rappel, les principaux objectifs du contrat-programme avicole à horizon 2020 ont atteint un niveau de réalisation élevé, notamment pour la production des viandes de volailles et des œufs de consommation qui ont atteint respectivement 77 % et 88% de l'objectif 2020. Cette filière présente également un taux de couverture de 100% des besoins en viandes blanches et en œufs de consommation et présente un important potentiel à l'export.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.