Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    La Bulgarie salue le rétablissement de la libre circulation civile et commerciale à El Guergarat    Susana Diaz : le Maroc, le "partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée"    Ahmad Ahmad, le président de la CAF suspendu 5 ans par la FIFA    Karim Belhassan, nouveau Directeur général Adjoint de BMCI    L'hébergement des touristes chez l'habitant : une activité laminée par le Covid-19    Faut-il réglementer le télétravail?    PJD. Tu critiques tu dégages    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    inwi: Partenaire Officiel du Football National    Allemagne: le sort de Joachim Löw se jouera le 4 décembre    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    Covid-19 au Maroc: quels sont les symptômes du moment ?    Société Générale Maroc revisite ses bâches publicitaires    Disparition d'un garçon de 13 ans à Asilah : Le pire est à craindre    Port du masque: les autorités de Larache serrent la vis    Les vagues du roman maghrébin et la richesse de l'imaginaire    Clôture du VFM: une édition digitale «déconfinée», placée sous le signe de la résilience!    «Radia Aliya»: Mourad Asmar rend hommage aux mères    Mémoire du judaïsme marocain    L'actrice marocaine Saadia Louk dénonce les fake news des séparatistes    Entretien / Prévisions des tendances du digital en 2021    Equipe nationale féminine: Double confrontation amicale Maroc-Ghana, les 26 et 30 novembre à Accra    Football / La sélection nationale U20 en stage de préparation à Maâmora    Griezmann brise le silence sur ses rapports avec Messi    Al-Nasr : la colère d'Amrabat après la défaite face à Al Hilal (VIDEO)    Coronavirus : voici les métiers les plus à risque [Etude]    Moncef Slaoui : « La vaccination pourrait démarrer le 11 décembre »    Service client : Schneider Electric et Ingram Micro North Africa scellent un partenariat    Flexibilité du dirham : Jouahri chez les députés    Guergarate : La République tchèque salue l'engagement du Maroc à maintenir l'accord de cessez-le-feu    Concentrateurs d'oxygène, la ruée inutile    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 24 novembre    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    Guerguarat : Le Burkina Faso réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à «Daech»    Modèle de développement : Le processus de consultations de la CSMD touche à sa fin    Mohamed Ramadan s ' attire les foudres du public    Le Parlement libyen tient une séance de L consultations àTanger    Gad El Maleh ne sera pas père de prince    Thaïlande: Bras-de-fer entre la jeunesse et l'institution monarchique    L'ancien président Nicolas Sarkozy jugé pour corruption    Pedro Sanchez: «Le Maroc souffre d'une pression migratoire»    Etats-Unis : Biden va commencer à dévoiler son gouvernement    Exposition. L'art en Afrique médiévale à l'honneur à Washington    Israël-Arabie saoudite. Netanyahu en secret chez MBS    Maroc : Lancement du 7è Prix national de la lecture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vente de véhicules neufs: le marché subit les affres du covid-19.
Publié dans Le Site Info le 11 - 04 - 2020

L'automobile n'étant pas un produit de première nécessité, il était dès lors attendu que le marché des véhicules neufs subisse, lui aussi, les affres du Covid-19. Depuis l'instauration des mesures de confinement, la plupart des concessions n'ont maintenu qu'une permanence au niveau de leurs ateliers, histoire d'assurer un minimum de service après-vente. Résultat : les ventes de voitures neuves ont plongé de 61,66% par rapport à mars 2019, atteignant tout juste les 6.305 unités, toutes catégories confondues (voitures particulières et véhicules utilitaires légers). C'est ce que renseignent les dernières statistiques de l'Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) qui font également état d'un cumul de 32.142 ventes au terme du premier trimestre 2020, soit un repli de près de 21%. Attendue par les professionnels du secteur, cette baisse a concerné quasiment toutes les marques, y compris celles en tête du classement.
Dacia et Renault maintiennent leurs parts
Ainsi, les ventes de Dacia et Renault ont chuté de respectivement -55,74% et -72,87% le mois dernier. Pourtant et à analyser leurs chiffres, les deux marques du groupe Renault Maroc ont mieux tiré leur épingle du jeu que le reste du marché, réalisant une part de marché (PDM) de 49,2% sur le mois de mars, ce qui leur permet d'ailleurs de revenir à environ 42% en glissement trimestriel. Si la gamme Dacia présente un mix équilibré entre les différents modèles, il en va autrement pour celle du losange qui reste essentiellement soutenue par la Clio 4, écoulée à 415 unités le mois dernier. Sur la troisième marche du podium, Hyundai n'a vendu que 349 véhicules en mars, soit un tiers de ce qu'elle vend habituellement durant un mois «normal». Malgré un plongeon de 63% en mars, l'importateur du numéro 1 coréen parvient toutefois à préserver une PDM proche des 8% au terme du trimestre fraîchement écoulé. Par modèles, c'est le SUV Tucson qui a réalisé le gros des ventes, frôlant la centaine d'unités.
Peugeot et Volkswagen résistent
À quelques encablures de la marque coréenne, Peugeot a vu ses ventes chuter de 73% le mois dernier, suivant ainsi la tendance générale du marché. Dommage, car le distributeur de la firme au lion commençait à peine à profiter du succès de ses deux nouveautés phares, à savoir la citadine 208 et le SUV 2008. Peugeot totalise toutefois près de 2.300 ventes depuis le début de l'année et une PDM supérieure à 7%. Fermant le top 5, Volkswagen fait, elle aussi, les frais du Coronavirus avec une chute de 52% des ventes en mars à 370 unités, dont une bonne part réalisée par le duo Tiguan-Touareg. Au cumul, le distributeur du n°1 allemand frôle les 2.000 livraisons et affiche une baisse plus mesurée par rapport aux autres marques, soit environ -6%.
Opel, une croissance inversée
Dans la seconde moitié du top 10, le classement reste inchangé avec, par ordre de volumes cumulés en 2020, Citroën (6e), Fiat (7e), Ford (8e), Toyota (9e) et Opel (10e). Cette dernière qui était sur une croissance proche de 150% à fin février se retrouve dans le rouge (-74%) au terme du mois de mars durant lequel ses ventes ont tout juste dépassé la barre des 200 unités (contre 500 en février). Malgré cela, la marque allemande du groupe Auto Hall parvient à consolider une PDM de 3%.
Dans le même groupe, signalons les bons chiffres de la marque DFSK sur le marché de l'utilitaire léger qu'elle domine toujours après la vente de 110 véhicules en mars et 572 depuis le début de l'année. Dans le segment premium, Mercedes garde la main au classement avec 521 ventes à fin mars, devant BMW (412) et Audi (372) tandis que des marques comme Lexus et Porsche s'avèrent en forte progression durant ce premier trimestre avec respectivement +110% et +79%.
Il reste la grande question de savoir comment va évoluer le secteur durant les semaines et mois à venir. Au-delà des mesures de confinement, c'est surtout la conjoncture sociale des ménages qui, mise à mal ces temps-ci, risque d'impacter le marché de la voiture neuve. L'automobile est le dernier achat auquel on succombe dans une situation de crise. D'où une certitude : l'année 2020 sera assurément tout sauf une année de croissance pour le secteur automobile


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.