Omar Hilale dénonce l'obsession sud-africaine au sujet du Sahara marocain    Nador : Avortement d'une tentative de trafic de cocaïne, d'héroïne et de psychotropes vers le Maroc depuis Melilia    Un Benkirane australien échappe à un Crocodile    Initiée en partenariat avec l'ADD : La DGI lance la prise de rendez-vous en ligne    A travers son application : mobile McDonald's Maroc récompense la fidélité de ses clients    Mondial de handball : Ouf, il était temps ! La 29ème place...à l'arrachée    Algérie. La belle princesse face aux trois monstres    Technologie 4.0 : 30% des industries existantes transformées    Enseignement supérieur : 21 établissements universitaires seront créés entre 2021 et 2023    Affaire «Hamza mon Bb» : Un an de prison ferme pour la dénommée D.B    Edito : Vaccin    La présidence tunisienne reçoit une lettre contenant une matière suspecte    L'éthique et l'intégrité sont au cœur de notre activité [Tribune]    Le roman marocain de langue française : Lectures croisées d'un renouveau littéraire    Campagne de vaccination : les migrants risquent l'exclusion !    Evolution du coronavirus au Maroc : 890 nouveaux cas, 468.383 au total, mercredi 27 janvier 2021 à 18 heures    Hammams, fin du calvaire ?    Une centaine de jihadistes tués lors d' une opération franco-malienne    Le quotidien des citoyens, pierre angulaire des questions des Groupes socialistes au Parlement    Stage de préparation au profit des coureurs-cyclistes à Benslimane    Israël rouvre sa mission diplomatique au Maroc    Derb jrane sous les décombres    L'UNESCO offre au Maroc des équipements d' alerte précoce des tremblements de terre    Le Maroc et les USA organisent une réunion régionale    Face à l'évolution du monde et de son voisin le Maroc, l'Algérie «semble absente»    La DGST permet aux Etats-Unis de neutraliser un soldat radicalisé avant de passer à l'acte    Casablanca: La trémie des Almohades achevée « d'ici fin mars »    L'Inter de Lukaku vient à bout du Milan d'Ibrahimovic    La face cachée de la lune    Les positions constantes du Maroc envers les droits inaliénables du peuple palestinien réitérées à Addis-Abeba    Issam El Maguiri: Les commerçants relevant du régime de la CPU bénéficieront progressivement de l'AMO, de la retraite et de l'indemnité pour perte d' emploi    Timide reprise du marché du travail à l'échelle mondiale    Ammouta : «L'équipe nationale a livré son meilleur match»    Pour mauvais résultats : Chelsea limoge son entraîneur    Tirage au sort de la CAN U20 : Le Maroc hérite du Ghana, de la Tanzanie et de la Gambie    Sinopharm arrivé au Maroc : le ministère laconique sur le nombre de doses     Gomez quitte Bergame pour Séville    Tenue d'un webinaire international sous le thème "Préserver et transmettre la mémoire pour ancrer l'altérité"    "Bladifqalbi" mise sur la Toile    Le Parlement canadien désigne les "Proud Boys " comme une " entité terroriste "    Benchaâboun : «des avancées substantielles» du Programme Compact II    Une musique picturale mystique    Hommage aux plasticiens de la Cité des Alizés disparus    Zhour Maamri passe l'arme à gauche    Tir sportif : La 4ème édition du Grand prix du Maroc du 28 janvier au 6 février à Rabat    La 1ère édition du FICIC, du 27 au 31 janvier en format digital    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    L'UNESCO met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce aux tremblements de terre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intervention à Guerguarate: ARTE démonte les fake news du polisario (VIDEO)
Publié dans Le Site Info le 03 - 12 - 2020

Alors que certains supports médiatiques français se sont empressés de relayer, sans discernement aucun, des informations non vérifiées émanant du polisario, la chaîne franco-allemande ARTE, connue pour sa rigueur déontologique, a dévoilé au grand jour la manipulation médiatique à laquelle recourt les séparatistes pour se prévaloir d'une « victoire » qui n'existe que dans son imagination et celle de son soutien l'Algérie.
Dans son émission 28 minutes, diffusée mercredi soir, la chaîne, qui consacre une rubrique aux « desintox », a démonté, purement et simplement, preuves à l'appui, les fake news et autre Infox véhiculées par le polisario et ses soutiens au sujet des tensions dans le Sahara.
Dans une vidéo très concise – à peine 1 minutes 26- mais ô combien instructive, ARTE revient sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et explique, en préambule, que celui-ci s'accompagne « comme dans tous les conflits de son lot d'intox et de fausses informations ».
« Vigilance à propos des infox qui pullulent. Arte s'est penchée sur les tensions au Sahara », « ce territoire du Sud du Maroc qui est de longue date l'objet d'une vive confrontation entre le polisario et le Royaume chérifien attaché à l'unité de son territoire », souligne ARTE.
En réaction à l'intervention du Maroc, le 13 novembre dernier, pour rétablir le trafic entre El Guerguarat et la frontière mauritanienne, le polisario a cherché à mettre en avant « la vigueur de son opposition militaire à Rabat quitte à emprunter des images sans aucun lien avec l'actualité ou avec la région », affirme ARTE, qui décortique une à une les différentes Infox véhiculées par le front séparatiste.
ARTE explique comment l'appareil de propagande du polisario, aidé par l'Algérie mène une véritable guerre médiatique contre le Maroc, en évoquant notamment cette illusion de « bombardements intensifs » en s'appuyant sur des images de conflits anciens en Afghanistan, en Irak et ailleurs.
« Toutes ces images de tirs de missiles proviennent en fait de la communication de l'armée algérienne », assure ARTE.
« L'une date d'avril 2019 et les deux autres de janvier et mai 2020 mais dans aucun cas ces tirs ne sont récents ou ne visaient l'armée marocaine », affirme la chaîne franco-allemande qui met à nu également une autre vidéo postée par un autre compte pro-polisario montrant des tirs de missiles visant les Marocains.
« En réalité, on retrouve cette vidéo sur Youtube en mai 2018 et février 2019, mais son origine reste encore inconnue », souligne ARTE, avant de conclure que « c'est aussi sur les réseaux sociaux que se déroulent les conflits armés!».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.