Maroc : Bank-Al Maghrib augmente son taux directeur à 2%    Hydrocarbures : on prend les mêmes et on recommence    فيروس كورونا : تسجيل 20 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Sofiane Boufal n'a rien à faire dans le golfe    Covid-19/Maroc : 108 cas actifs à l'échelle nationale dont 2 cas sévères admis en REA    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    Maroc : Plusieurs blessés dans un accident d'autocar à Béni Mellal-Khénifra    Le Gabon présidera le Conseil de sécurité de l'ONU à partir du 6 octobre    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    Adam Masina : "Les deux semaines après la blessure ont été très difficiles"    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Lahcen Zinoun et Bouchra Boulouiz absents de la remise des prix    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    Maroc-Paraguay: Un match amical sous haute surveillance    «Ormindo», un opéra baroque le 30 septembre à Rabat    Sefrou: Clôture du 20ème Festival national des pommes d'Imouzzar Kandar    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Nul fou mais en trompe-l'oeil entre Angleterre et Allemagne    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Sitel et Majorel abandonnent leur projet de fusion    Bank of Africa dédie un parcours digital exclusif au programme Intelaka    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    Ukraine : Quatre régions vont passer à la Russie    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Des publications attribuées à Brahim Saadoun font le buzz, son père réagit    Perturbation des chaînes d'approvisionnement: le Maroc s'en sort plutôt bien    Botola: voici le programme de la 4ème journée    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    BMCE Capital lance un fonds pour le financement des startups marocaines innovantes    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    DGSN: Hammouchi exige de ses hommes plus de réactivité dans le traitement des plaintes    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    Washington cherche à appuyer une réforme improbable du Conseil de sécurité    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



BD cherche bons dessinateurs
Publié dans Le Soir Echos le 26 - 12 - 2011

La bande dessinée traverse une mauvaise période. Les bédéistes marocains sont presque inexistants. Une situation qui reflète la pauvreté de la production. Les explications lors d'une rencontre dédiée au sujet à Casablanca.
La production de bandes dessinées au Maroc est pauvre. Ce constat a été soutenu lors d'une rencontre débat le jeudi 22 décembre à Casablanca. Les deux bédéistes Abdelaziz Mouride et Jean-François Chanson alias Mustapha Hornia ont chacun à leur façon expliqué la raison derrière cette quasi absence de bande dessinées marocaines, faites par des Marocains et édités par des Marocains. «Il n'y a pas suffisamment de bons dessinateurs capables de réaliser des bandes dessinées», déclare Abdelaziz Mouride, également journaliste et enseignant de BD à l'Ecole technique d'arts plastiques (ETAP) à Casablanca. C'est donc une question de rareté.
« Je ne pense pas que ce soit lié à des éditeurs réticents ou que ce soit une question relative à la diffusion. La production de bande dessinée n'est pas suffisante c'est là le vrai problème», déclare Bichr Bennani de Tarik Editions. Cette même maison d'edition a publié On affame bien les rats de Abdelaziz Mourid. Une bande dessinée où l'auteur revient sur sa détention durant les années de plomb. Au Maroc, contrairement au voisin algérien, on produit moins d'un album par an. «Actuellement les algériens réalisent un album par mois et au Maroc nous arrivons a peine à une bande dessinée par an» confime Jean-François Chanson.
Situation paradoxale
Ce professeur de physique au Lycée Descartes de Rabat est dessinateur et s'intéresse de trés près à cet art; ce qui l'a encouragé à établir le diagnostic de la situation de la bande dessinée au Maroc. C'est une situation paradoxale. «Le Pays est le seul dans le continent africain à dispenser des cours de bande dessinées. Cette formation existe dans les deux écoles de Beaux arts sous la tutelle de l'Etat. Il s'agit de l'école des Beaux arts de Casablanca et l'Institut National des Beaux arts de Tétouan (INBA). Malgré ces deux filières spécialisées, il existe très peu de dessinateurs de bande dessinées» insiste Jean-François Chanson. Mis à part ces deux dessinateurs présents à cette rencontre à la FNAC de Casablanca, il y en d'autres mais ils ne sont pas nombreux. Mohamed Nedrani, Abdelaziz Nedrani, Larbi Babadi et Brahim Raiss.
« Actuellement, les Algériens réalisent un album par mois et au Maroc nous arrivons a peine à une bande dessinée par an ».
Le bédéiste Jean-François Chanson.
Ce dernier n'a pas réussi à publier son album au Maroc et s'est donc dirigé vers des éditeurs algériens. La dernière bande dessinée éditée au Maroc est Tagine de lapin, publiée chez Yomad Edition spécialisée dans les livres jeunesse.
Abelaziz Mourid quand à lui répare une bande dessinée adaptée du Pain nu de l'écrivain défunt Mohamed Choukri. «Il me restent quelques pages que je n'arrive pas à dessiner. Cela fait un an que j'ai arrêté, j'attends ma muse», assure Abdelaziz Mouride dans un ton humoristique. Ce dernier confie qu'avec la bande dessinée il est dans une relation à la fois d'amour et de répulsion. «Il y a des moments où je ne jure que par la bande dessinée et où je m'investis à fond et il y a d'autres fois où je suis dans une répulsion totale», déclare -il. Après le coiffeur son dernier publié aux éditions Nouiga, Abdelaziz Nouiga prépare donc la sortie du pain nu une fois qu'il aura achevé l'ensemble de l'album.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.