La lune et le doigt    Casablanca/transport par bus: Faut-il revenir à la gestion directe?    Managem renforce son engagement RSE    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    Ecole publique: Sortir de l'idéologie de l'échec    Enfin un lycée français international à Oujda    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Qui va remporter la CAN ?    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    Maroc-UE. L'Espagne "satisfaite" de l'adoption de l'Accord de pêche    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Adam Naas : Vieille âme du futur    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Le Crédit Agricole du Maroc : un passage réussi au Parlement    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Communiqué du Bureau politique du PPS    La MAP inaugure son nouveau siège à Casablanca    Boucetta met en avant à Washington l'engagement continu du Maroc en faveur des libertés religieuses    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Préscolaire, le ministère dresse son bilan    Rabat. Un quinquagénaire arrêté pour meurtre    Primes : La CAF augmente le «prize money»    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    L'UE sanctionne la Turquie pour forage au large de Chypre…    10.000 dollars d'amende pour la fédération algérienne    La syphilis regagne du terrain    Avant Trump, Clinton n'était pas épargné par la diplomatie britannique    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entre espoirs et confirmations | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 11 - 05 - 2012

Les trois équipes marocaines engagées dans différentes Coupes africaines seront en compétition ce week-end. En ligue des champions, le MAS de Fès se déplace au Caire pour affronter le Zamalek, tandis qu'en Coupe de la CAF, le WAC voyage au Mali et le CODM accueille les Ivoiriens de l'ASEC.
Le WAC en déplacement difficile à Bamako espère confirmer le résultat du match aller à Casablanca.
Au Caire, ça sera dur pour le MAS de revenir avec le ticket de la qualification. Les Fassis ont, en effet, perdu leur match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions, ici, au Maroc 2-0. L'espoir cependant demeure, puisqu'au football, rien n'est impossible. D'autant plus que le Raja l'avait fait face au même Zamalek en 2005. D'ailleurs, les Zamalkaouis se souviennent encore de ce match, gagné au Maroc (2-0) mais qu'ils ont perdu sur leur terrain 3-0. Rachid Taoussi, l'entraîneur du Moghreb de Fès, espère en tout cas un miracle. De son côté, «El Maalam» Hassan Chéhata, l'entraîneur de Zamalek, reste prudent. Il a déclaré prévoir « une rencontre très difficile au Caire. Les Marocains seront très féroces, surtout qu'ils n'ont rien à perdre après leur mauvais résultat à l'aller. Nous ne devons pas prendre cette rencontre à la légère ».
Arbitre zambien
Le CODM reçoit à Meknès les Ivoiriens de l'ASEC en vue d'une qualification au prochain tour de la CAF.
La MAS, donc, sait ce qu'il doit faire, malgré les problèmes survenus au club ces derniers jours. Les Fassis partent au Caire sans Zekroumi, suspendu par le club à cause de son altercation avec Halhoul, et puis la bonne nouvelle est le retour de blessure de Anass Zniti, le gardien de but. Le Zamalek, lui, retrouvera son gardien de but officiel, Abdelwahed Sayed. Avant le match, le MAS s'entraînera deux fois au Caire : le premier entraînement s'effectuera sur le stade international du Caire puis le deuxième au stade de l'Académie militaire, qui abritera le match, à huis clos. Le MAS reste le seul représentant du Maroc dans cette compétition, après l'élimination du Raja. La commission d'arbitrage de la CAF a désigné un trio d'arbitres zambiens pour ce match retour entre le Zamalek et le MAS de Fès. Ils s'agit de l'arbitre de centre, Jani Sikazwe. Quant au commissaire du match, il est mauritanien. C'était un ancien arbitre international. L'ancien arbitre mauritanien de la finale de 1988 de la CAN a accompagné, sur le même vol, l'équipe marocaine qu'il a rejointe à l'aéroport de Casablanca, lors de son transit. Les deux clubs marocains engagés dans cette Coupe, le WAC et le CODM, ont fait mieux que le MAS. Le CODM, qui reçoit l'ASEC MIMOSAS de Côte d'Ivoire, a l'ambition de se qualifier pour la phase suivante. Les Meknassis attendront les Ivoiriens de pied ferme, puisque le match aller s'est soldé par un match nul 1-1. Le résultat est considéré comme positif pour le club. Les Ivoiriens sont arrivés jeudi à Casablanca avant de se déplacer à Meknès où le match sera joué ce samedi au stade d'honneur.
Coupe de la CAF
Le MAS, en quête du ticket qualificatif contre le Zamalek, espère un exploit au Caire.
En revanche, malgré le bon résultat enregistré à Casablanca (3-0), le WAC, pour son match retour contre Réal Bamako, trouvera quelques difficultés lors de son déplacement au Mali, et ce à cause des problèmes politiques que connaît le pays. En effet, le 22 mars, un coup d'Etat militaire a obligé le président Amadou Toumani Touré à quitter le pouvoir, ce qui a engendré une situation instable du pays. Même sur le plan sportif. Preuve en est, l'équipe égyptienne d'Al Ahli qui s'était déplacée pour affronter le Stade Malien a été bloquée à l'aéroport de Bamako pour plusieurs jours avant de pouvoir retourner au Caire. Pour le WAC, la délégation des Rouges, qui sera composée d'une trentaine de personnes – le président Akram sera du voyage également – a pris jeudi soir le vol de 20h30 en direction de Bamako. Les Rouges seront logés dans un hôtel sous haute sécurité. Ils auront droit, aujourd'hui, à une séance d'entraînement sur la pelouse du Stade Mobido Keita. L'équipe rouge sera de retour au Maroc juste après la fin du match, qui se jouera demain samedi, si tout se passe bien !
* Tweet
*
*
*


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.