Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Sahara marocain : La Barbade décide de retirer sa reconnaissance de la pseudo «rasd»    OPV Maroc Telecom. "Bon timing"    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    CAN 2019 : « Le meilleur reste à venir », promet Boussoufa    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Casa-Settat : Le taux de réussite au bac en très forte augmentation    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    Les marchands non financiers confiants pour le deuxième trimestre    Mohamed Cheikh El-Ghazouani se déclare vainqueur de la présidentielle mauritanienne dès le premier tour    Washington a lancé des cyberattaques contre l'Iran    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Divers    "Futuristic Vision" remporte le prix de la meilleure Junior entreprise    Divers    Hamid El Kasri et Susheela Raman enflamment la scène Moulay Hassan    Mawazine 2019: Concerts explosifs de Lartiste et David Guetta à la scène OLM Souissi    Levée du drapeau du "polisario" sur scène. Soolking boycotté par les Marocains    Palestine. Une marche de soutien à Rabat    CAN 2019 : une victoire difficile du Maroc face la Namibie    SNPM. El Bakkali reste aux commandes    RAM lance la desserte non-stop Casablanca-Boston    Délinquance en baisse à Fès: la DGSN donne des preuves    Baccalauréat 2019 : un taux de réussite de 65,55%    Casablanca : Enquête judiciaire sur la chute d'une Philippine du 3ème étage    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    Ethiopie: le chef d'état-major de l'armée et le président de la région d'Amhara tués    Les Chikhates, une histoire impressionnante    La BAD finance la construction d'une nouvelle cimenterie à El Jadida    Hervé Renard: "Ziyech peut créer la différence"    El Othmani remercie Barbade pour sa décision d'arrêter de reconnaître la « rasd »    Mawazine 2019 : Avec KOKOKO, un vent de créativité souffle sur Bouregreg    Festival de Gnaoua: Fusion explosive entre Tinariwen et Mâalem Baqbou    Mawazine-2019: Lartiste et David Guetta dynamitent la scène OLM Souissi    Montréal: La RAM lance la promotion Business Class    Les Marocains seraient parmi les plus malhonnêtes au monde    MAURITANIE-PRESIDENTIELLE : MOHAMED ABDELAZIZ/GENERAL GHAZOUANI À L'INSTAR DE POUTINE/MEDVEDEV ?    LA COLOMBIE REITÈRE SON PLEIN SOUTIEN À L'INTEGRITE TERRITORIALE DU MAROC    Votre profil sur les réseaux sociaux en dit long sur votre santé    Améliorer les infrastructures de transit et mobiliser les ressources humaines pour réussir "Marhaba 2019"    L'Iran reste en alerte, Trump aurait renoncé à des représailles    Le Festival gnaoua et musiques du monde s'ouvre en grande pompe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gerets sur les pas d'Henri Michel | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 23 - 05 - 2012

à Marrakech, les Lions de l'Atlas sont en concentration pour le match amical contre le Sénégal, le 25 mai. Les 26 joueurs convoqués pour ce match formeront l'ossature de l'équipe qui affrontera la Gambie, à Banjul le 2 juin, et la Côte d'Ivoire le 9 juin.
Eric Gerets a convoqué plus de joueurs locaux que d'internationaux.
Après la débâcle de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, les Lions de l'Atlas veulent faire mieux en Afrique du Sud. Eric Gerets, le sélectionneur national, est conscient de la tâche qui l'attend. Les Marocains sont déçus et veulent voir leur équipe nationale jouer les premiers rôles. Ils en ont assez de voir leurs Lions, qui étaient classés à un certain moment à la 13e place au classement général FIFA, se faire dépasser par des équipes de moindre classe, des équipes que les Marocains battaient aisément. Aussi, pour « rééditer l'exploit du Maroc de 1998 entraîné par un Henri Michel au sommet », Eric Gerets a convoqué plus de joueurs locaux que d'internationaux. Michel avait une équipe formée de plusieurs joueurs évoluant dans le championnat national. Gerets voudrait imiter ce dernier. Le Belge avait d'ailleurs déclaré que le Maroc avait besoin d'une « qualification pour la coupe du Monde 2014, pour oublier toutes les débâcles antérieures ».
Locaux en force
Parmi les 26 joueurs convoqués, la liste comprend 12 locaux évoluant dans la Botola pro locale. Un constat éloquent puisque cela nous rappelle que depuis maintenant dix années, l'ossature des Lions de l'Atlas n'était formée que de joueurs évoluant à l'étranger. Eric Gerets n'a plus le choix, puisque la pression du public et de la presse a été énorme après l'élimination de l'équipe au Gabon, dès le premier tour. En effet, c'est comme si Gerets voulait faire plaisir au public. Il l'a déclaré lui-même dans une émission télévisée. En plus de cela, ses choix ont été très contestés. Il avait fait appel à Marouane Chamakh alors que ce dernier ne jouait que rarement avec son club d'Arsenal. Youssef Hadji n'était plus titulaire avec son équipe de Rennes. D'autres joueurs ont été blessés et malgré cela, le Lion de Rekem les avait convoqués. Pour ces éliminatoires à venir, Gerets a appris la leçon. Il vient d'annoncer le remplacement de Michael Basser, Ahmadi Karim et Oussama Assaidiqui, ont dû déclarer forfait pour cause de blessures, par les joueurs du MAS, Hamza Abourrazouk et Hamouni Said (MAS), ainsi que le Wydadi Mohamed Berrabeh. Les trois joueurs internationaux devront cependant passer une contre-visite médicale chez le docteur de l'équipe nationale, Abderazak Hifti, pour confirmer leurs attestations médicales.
Chamakh sur la touche
L'absence de Marouane Chamakh a fait couler de d'encre. Le joueur d'Arsenal ne joue plus avec son équipe. Les Gunners songent même à l'échanger contre un joueur de l'équipe italienne de la Fiorentina. Chamakh n'est plus ce joueur déterminant de 2004, celui qui a donné de la joie aux Marocains lors de la rencontre avec les Fennecs dans les ultimes minutes de la rencontre. A ce propos, Gerets explique : « Avec Chamakh, cela a été longuement réfléchi. Marouane reste très très fort. J'espère, pour lui et pour le Maroc, qu'il va avoir le temps de jouer l'année prochaine. S'il a des matchs dans les jambes, je ferai appel à lui. C'est un grand monsieur mais il a besoin de compétition ». Gerets a été très clair au sujet de l'attaquant des Gunners. Carton jaune pour Taarabt Gerets a évoqué également le cas de Adel Taarabt. L'ancien coach de l'OM a déclaré que le meneur de jeu des Queens Park Rangers devait revoir son comportement. Taarabt a annoncé récemment qu'il ne jouerait plus avec le Maroc tant que Gerets restera à la tête de l'équipe nationale. En apprenant cela, Gerets est resté calme, comme à son habitude. Il a ajouté que le joueur pourrait changer dans l'avenir.
Hadji n'est plus tout jeune
Le cas de Youssef Hadji est différent. Le joueur de Rennes a marqué récemment. Cela reste insuffisant pour Gerets. L'entraîneur national a dit à son sujet : « Si tu l'invites, tu peux compter sur lui. Il n'est certainement pas aux oubliettes, mais je crois qu'il y a des joueurs qui ont le même geste, le même gabarit, mais un peu plus jeunes. Gerets préfère donc la jeunesse, la fraîcheur. C'est pourquoi il a fait appel aux joueurs de l'équipe nationale olympique. Le Belge a convoqué deux jeunes Lionceaux » : Berrada et Bergdych. Ils sont arrivés vendredi à Marrakech pour le stage des Lions et devront prendre part aux matchs à venir.
* Tweet
*
*
*


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.