Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gerets sur les pas d'Henri Michel | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 23 - 05 - 2012

à Marrakech, les Lions de l'Atlas sont en concentration pour le match amical contre le Sénégal, le 25 mai. Les 26 joueurs convoqués pour ce match formeront l'ossature de l'équipe qui affrontera la Gambie, à Banjul le 2 juin, et la Côte d'Ivoire le 9 juin.
Eric Gerets a convoqué plus de joueurs locaux que d'internationaux.
Après la débâcle de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, les Lions de l'Atlas veulent faire mieux en Afrique du Sud. Eric Gerets, le sélectionneur national, est conscient de la tâche qui l'attend. Les Marocains sont déçus et veulent voir leur équipe nationale jouer les premiers rôles. Ils en ont assez de voir leurs Lions, qui étaient classés à un certain moment à la 13e place au classement général FIFA, se faire dépasser par des équipes de moindre classe, des équipes que les Marocains battaient aisément. Aussi, pour « rééditer l'exploit du Maroc de 1998 entraîné par un Henri Michel au sommet », Eric Gerets a convoqué plus de joueurs locaux que d'internationaux. Michel avait une équipe formée de plusieurs joueurs évoluant dans le championnat national. Gerets voudrait imiter ce dernier. Le Belge avait d'ailleurs déclaré que le Maroc avait besoin d'une « qualification pour la coupe du Monde 2014, pour oublier toutes les débâcles antérieures ».
Locaux en force
Parmi les 26 joueurs convoqués, la liste comprend 12 locaux évoluant dans la Botola pro locale. Un constat éloquent puisque cela nous rappelle que depuis maintenant dix années, l'ossature des Lions de l'Atlas n'était formée que de joueurs évoluant à l'étranger. Eric Gerets n'a plus le choix, puisque la pression du public et de la presse a été énorme après l'élimination de l'équipe au Gabon, dès le premier tour. En effet, c'est comme si Gerets voulait faire plaisir au public. Il l'a déclaré lui-même dans une émission télévisée. En plus de cela, ses choix ont été très contestés. Il avait fait appel à Marouane Chamakh alors que ce dernier ne jouait que rarement avec son club d'Arsenal. Youssef Hadji n'était plus titulaire avec son équipe de Rennes. D'autres joueurs ont été blessés et malgré cela, le Lion de Rekem les avait convoqués. Pour ces éliminatoires à venir, Gerets a appris la leçon. Il vient d'annoncer le remplacement de Michael Basser, Ahmadi Karim et Oussama Assaidiqui, ont dû déclarer forfait pour cause de blessures, par les joueurs du MAS, Hamza Abourrazouk et Hamouni Said (MAS), ainsi que le Wydadi Mohamed Berrabeh. Les trois joueurs internationaux devront cependant passer une contre-visite médicale chez le docteur de l'équipe nationale, Abderazak Hifti, pour confirmer leurs attestations médicales.
Chamakh sur la touche
L'absence de Marouane Chamakh a fait couler de d'encre. Le joueur d'Arsenal ne joue plus avec son équipe. Les Gunners songent même à l'échanger contre un joueur de l'équipe italienne de la Fiorentina. Chamakh n'est plus ce joueur déterminant de 2004, celui qui a donné de la joie aux Marocains lors de la rencontre avec les Fennecs dans les ultimes minutes de la rencontre. A ce propos, Gerets explique : « Avec Chamakh, cela a été longuement réfléchi. Marouane reste très très fort. J'espère, pour lui et pour le Maroc, qu'il va avoir le temps de jouer l'année prochaine. S'il a des matchs dans les jambes, je ferai appel à lui. C'est un grand monsieur mais il a besoin de compétition ». Gerets a été très clair au sujet de l'attaquant des Gunners. Carton jaune pour Taarabt Gerets a évoqué également le cas de Adel Taarabt. L'ancien coach de l'OM a déclaré que le meneur de jeu des Queens Park Rangers devait revoir son comportement. Taarabt a annoncé récemment qu'il ne jouerait plus avec le Maroc tant que Gerets restera à la tête de l'équipe nationale. En apprenant cela, Gerets est resté calme, comme à son habitude. Il a ajouté que le joueur pourrait changer dans l'avenir.
Hadji n'est plus tout jeune
Le cas de Youssef Hadji est différent. Le joueur de Rennes a marqué récemment. Cela reste insuffisant pour Gerets. L'entraîneur national a dit à son sujet : « Si tu l'invites, tu peux compter sur lui. Il n'est certainement pas aux oubliettes, mais je crois qu'il y a des joueurs qui ont le même geste, le même gabarit, mais un peu plus jeunes. Gerets préfère donc la jeunesse, la fraîcheur. C'est pourquoi il a fait appel aux joueurs de l'équipe nationale olympique. Le Belge a convoqué deux jeunes Lionceaux » : Berrada et Bergdych. Ils sont arrivés vendredi à Marrakech pour le stage des Lions et devront prendre part aux matchs à venir.
* Tweet
*
*
*


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.