Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Un communiqué riche en enseignements    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Al-Omrane: reprise progressif des chantiers à l'échelle régionale    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Divers
Publié dans Libération le 21 - 09 - 2018


Tir
Un brigadier exerçant dans le corps urbain de la préfecture de sûreté de Casablanca a été contraint, mardi, de tirer une balle de sommation lors d'une intervention visant à interpeller quatre suspects impliqués dans un réseau criminel spécialisé dans le vol avec violence, et ce après qu'ils aient sérieusement mis en danger la vie des fonctionnaires de police à l'aide d'armes blanches.
Une patrouille de la police était intervenue pour arrêter les mis en cause qui étaient à bord d'un véhicule léger dans la zone de Lissasfa à Casablanca pour leur implication présumée dans des vols avec violence dans des quartiers résidentiels, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les suspects, qui étaient en état d'ivresse et sous l'emprise de la drogue, ont brandi des machettes, ce qui a contraint le brigadier à utiliser son arme de service pour tirer une balle de sommation.
Cette intervention a permis l'arrestation de trois suspects, la saisie des armes blanches utilisées lors de l'agression, d'une quantité de drogues et de comprimés psychotropes, ainsi que des téléphones portables probablement obtenus à travers des actes criminels. Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches et les investigations se poursuivent pour arrêter le quatrième individu soupçonné d'appartenir à ce même réseau criminel, conclut le communiqué.
Arrestation
Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), en étroite collaboration avec les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a interpellé douze individus accusés d'appartenir à un réseau terroriste et criminel s'activant à Tanger et Casablanca.
Parmi ces individus figurent des personnes ayant des antécédents judiciaires dans les crimes de droit commun et d'anciens détenus dans des affaires de terrorisme et d'extrémisme, indique un communiqué conjoint de la DGSN et de la DGST précisant que le frère de l'un des mis en cause est engagé actuellement dans les rangs du groupe terroriste "Daech" sur le front syro-irakien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.