Le Maroc et la Mauritanie veulent renforcer leur partenariat    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2018

Le Festival international du film de femmes de Salé (FIFFS), qui soufflera cette année sa douzième bougie, est une plongée dans l'univers féminin qui reflète l'image d'une société en mouvance et un témoignage à plusieurs facettes du vécu de la femme, ses aspirations et son émancipation, avec un focus sur les rapports de force homme-femme, à travers des œuvres cinématographiques hors pair.
Organisé cette année du 24 au 29 septembre, sous le Haut Patronage de S.M le Roi Mohammed VI, ce festival de grande envergure promeut l'idée que les questions du genre, telles qu'elles sont traitées, captées et montrées par ces films au féminin, sont indissociables de bien d'autres questions sociales, culturelles, économiques et humaines, en tant que manière de percevoir et d'interpréter la réalité quotidienne.
Ce rendez-vous cinématographique incontournable nous engage à réfléchir à la spécificité du cinéma au féminin et à son apport artistique à même de donner à la femme l'image qu'elle mérite devant, sur et derrière l'écran.
A priori, dès sa gestation, il a été conçu comme festival consacré aux films de femmes. A posteriori, à son éclosion, il était d'ores et déjà, un festival qui fête "le cinéma au féminin". En célébrant sa 12ème édition, ce festival ne cherche pas à se reproduire, mais plutôt à aller toujours de l'avant, en sauvegardant son identité en tant que festival exclusivement dédié à la féminité dans et par le cinéma.
Ainsi, cette édition sera marquée par la participation de 12 films à la compétition officielle des long-métrages, représentant 18 pays des cinq continents, dont 11 seront exclusivement projetés au Maroc.
Seront en lice, "Apatride" de Narjiss Nejjar, (Maroc), "Lemonade" de Ioana Uricaru, (Roumanie, Canada, Allemagne, Suède), "Slut in a Good Way" de Sophie Lorain, (Canada), "The Seen and Unseen (Sekala Niskala)" de Kamila Andini, (Indonésie, Pays-Bas, Australie, Qatar) et "Seule à mon mariage" de Marta Bergman, (Belgique, France).
Il s'agit aussi, de "Los Silencios" de Beatriz Seigner, (Brésil, France, Colombie), "Carmen y Lola" de Arantxa Echevarria, (Espagne), "La mauvaise réputation (What Will People Say)" de Iram Haq, (Norvège, Allemagne, Suède), "Maki'la" de Machérie Ekwa, (Congo RDC, France), "Les anges portent du blanc" de Vivian Qu, (Chine, France), "A deux heures de Paris" de Virginie Verrier, (France) et "Jusqu'à la fin du temps" de Yasmine Chouikh, (Algérie, France).
De même, cinq œuvres seront projetées dans la compétition des documentaires, qui sera consacrée cette année à la lutte des femmes pour l'égalité des droits et l'élimination de toute forme de discrimination.
Cette édition sera marquée par un hommage posthume à l'écrivain et critique de cinéma marocain Mustapha El Mesnaoui et à Mohammed Arious, membre du comité d'organisation du Festival international du film de femmes de Salé.
Un hommage sera également rendu à quatre personnalités féminines du monde du cinéma, à savoir la réalisatrice Selma Baccar, (Tunisie), la productrice Sara Silveira (Brésil) et les comédiennes Rania Farid Chawki (Egypte) et Houda Rihani (Maroc).
L'invité d'honneur de cette édition sera le cinéma brésilien, à travers la projection de 4 films. Il s'agit de "Pendular" de Julia Murat, "As Boas Maneiras" et "Trabalhar cansa" de Juliana Rojas et Marco Dutra, et "Mutum" de Sandra Kogut.
Ce festival est, aussi, un espace de débat à travers l'organisation de forums traitant de plusieurs thématiques, des masters-class, des ateliers, ainsi que la présentation de divers ouvrages de plusieurs écrivaines.
Cette manifestation, organisée par l'Association Bouregreg, se veut une plate-forme qui favorise l'échange culturel et artistique entre des cinéastes de renom provenant des quatre coins du monde. Elle s'assigne également pour finalité d'approfondir le débat autour des films dédiés à la femme et de poursuivre l'ouverture sur les expériences créatives, que ce soit au niveau de l'écriture cinématographique ou de la recherche dans les questions y afférentes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.