Le Polisario sur la sellette    Damir appelle à l'interdiction de toute instrumentalisation politique de la religion    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    Le PPS au Parlement    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    SOS Littoral: La tête dans le sable    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'IS appelle à édifier une société mondiale durable avant qu'il ne soit trop tard
Publié dans Libération le 01 - 12 - 2018

L'Internationale socialiste vient de rendre public un document intitulé « Un appel global pour une société mondiale durable avant qu'il ne soit trop tard ».
En voici le texte intégral :
«En dépit des efforts des Nations unies et de nombreux gouvernements, organisations internationales et mouvements de la société civile pour lutter contre les changements climatiques, les données récentes démontrent que si nous n'intensifions pas notre action, il sera trop tard.
Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat des Nations unies (GIEC), lors de sa plus récente réunion, a déclaré qu'il ne reste qu'une dizaine d'années pour maintenir le réchauffement planétaire à un maximum de 1,5°C, niveau au-delà duquel chaque demi-degré supplémentaire aggravera fortement les risques de sécheresse, d'inondation, d'extrême chaleur et de pauvreté pour des centaines de millions de personnes. Il est nécessaire d'entreprendre des changements urgents et sans précédent pour atteindre cet objectif qui est abordable et réalisable.
A la veille de la prochaine COP24 qui s'ouvrira début décembre, en tant que leaders de la plus grande famille politique progressiste du monde, l'Internationale socialiste, nous lançons un appel pour renforcer la coopération multilatérale face à cet enjeu crucial pour l'humanité, et à l'intensification de l'action à tous les niveaux.
L'Internationale socialiste a été active dans la mise en évidence du caractère multidimensionnel de la lutte contre les changements climatiques. Au travers des travaux de sa «Commission pour une société mondiale durable», l'IS a également identifié les politiques devant être mises en oeuvre, telles qu'une taxe sur les émissions de CO2 (et d'autres gaz à effet de serre).
Nous sommes engagés et actifs dans l'avènement d'une révolution de pensée, de politique et de mode de vie pour relever ces nouveaux défis. En créant un nouveau paradigme dans la manière dont nous agissons, dont nous produisons et dont nous consommons. Ce changement de mentalité requiert que les Objectifs de développement durable (ODD) soient pleinement intégrés dans nos programmes d'éducation de base, la formation professionnelle et la R-D, ainsi que dans nos décisions politiques.
Il est fondamental que les ODD soient appliqués si nous voulons lutter contre la pauvreté et l'analphabétisme, instaurer la paix, protéger les droits humains, gérer les déplacements de populations et garantir des sociétés justes et durables pour les générations à venir.
La clé du succès de ce changement radical réside dans la justice sociale, l'égalité et une société saine, participative et de cohésion qui respecte la dignité de tous.
Nous déplorons les cercles conservateurs et populistes du monde entier qui minent systématiquement les efforts de lutte contre les changements climatiques. Leurs motifs coïncident avec les puissantes industries du pétrole et du gaz qui font pression ouvertement contre toute réglementation qui pourrait réduire leurs bénéfices tout en protégeant l'environnement. Nous lançons un appel général à opposer les efforts conscients de détourner les faits scientifiques et de minimiser les risques catastrophiques du réchauffement planétaire.
Les Objectifs de développement durable sont la pierre angulaire d'un contrat social mondial plus vaste. Un contrat social qui peut unir les gouvernements et les peuples de notre planète à une époque de discorde accrue, à travers des objectifs communs favorables à une coopération et réglementation responsable.
Les conséquences sociales des changements climatiques sont associées à une recrudescence des risques, parmi lesquels les risques financiers devant être évalués pour tout investissement futur.
Les partenaires sociaux, la société civile et les citoyens doivent relever le défi de la responsabilité sociale et intégrer les efforts en faveur d'une société à faible émission de carbone dans leur quotidien.
Nous exhortons nos partenaires sociaux et la société civile à s'unir à nos efforts communs pour mettre en oeuvre les ODD.
Nous sommes engagés à être les chefs de file de la lutte pour une planète plus humaine et durable !»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.