Coupe de la CAF: Les 6 équipes qualifiées pour les quarts de finale sont connues    Basket: Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère    Coupe Mohamed VI: 2 demi finalistes sont connues    Immigration clandestine : 5 individus devant la justice à Oujda pour falsification    Coronavirus : trois cas confirmés en France    L'athlète marocain Hicham Laqouahi remporte la 31ème édition du marathon international de Marrakech    Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer    Noureddine Saïl à Dakar : "Il faut multiplier les productions cinématographiques nationales afin de promouvoir le cinéma africain"    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi félicite le Premier ministre indien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Hicham Dmii jette l'éponge    Ali Najab: «Les tortionnaires du polisario agissaient sur ordre des Algériens»    L'ITB pointe à l'horizon!    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Le PPS au parlement: Le pays ne dispose que de 13 médecins légistes!    Elevage dans l'Oriental : des actions pour juguler la faiblesse des précipitations    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    Larbi Doghmi, un créateur dans la mémoire…    La «dissolution» de l'IRCAM: Que pensent les acteurs amazighs !    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Ligue des champions d'Afrique-Groupe D : le Raja de Casablanca en quarts de finale    Ligue des champions d'Afrique : Le Raja accroche l'EST et se qualifie pour les quarts    Une panne de carburant d'une ambulance cause la mort d'un malade à Youssoufia    Coronavirus : le bilan grimpe à 56 morts et 2000 cas de contamination    Coronavirus: le Maroc instaure un contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Piers Faccini, le maître de la complainte    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Discussions en dents de scie entre les syndicats des commerçants et les directions de la douane et des impôts
Publié dans Libération le 16 - 01 - 2019

Malgré l'annonce par le chef du gouvernement Saad Eddine El Otmani, jeudi dernier, de la suspension des mesures relatives au système informatique de facturation jusqu'à la tenue des rencontres entre les départements concernés et les représentants des commerçants, certains professionnels du secteur font part de leur scepticisme. Ce qui pourrait être interprété dans le sens d'une crise de confiance. Et c'est d'ailleurs ce qui expliquerait ces mouvements de grève déclenchés par-ci, par-là, alors que des discussions étaient en cours entre les professionnels et leurs syndicats les plus représentatifs et le directeur général des impôts et celui de la douane.
En effet, une grève des commerçants a été observée hier à Inezgane, Agadir et Tifelt et se poursuivra aujourd'hui. Selon une source syndicale contactée par Libé, les commerçants feront grève ce jeudi 17 janvier à Rabat, Khémisset, Témara et Skhirat et mercredi 23 janvier à Salé et Kénitra.
Ce mouvement de protestation intervient malgré les réunions marathons ce lundi entre les représentants des syndicats les plus représentatifs et les deux responsables du ministère des Finances. Ces réunions se sont poursuivies hier.
« Il y a un progrès sur certains points », a assuré Nabil Nouri, président du Syndicat national des commerçants et des professionnels (SNCP) dans une déclaration à Libé hier matin. Et de préciser : «Nous avons tenu une réunion lundi jusqu'à 21 heures et nous allons la continuer ce mardi. Il reste des points qui nécessitent un débat et nous espérons que ces réunions déboucheront sur un communiqué commun» qui pourrait désamorcer le conflit.
Pour sa part, Mohamed Dahbi, secrétaire général de l'Union générale des entreprises et professions (UGEP) qui a pris part à ces réunions, a salué le dialogue entre les professionnels et le ministère de tutelle pour trouver une solution satisfaisante pour les commerçants.
«Nous n'avons pas encore conclu d'accord», a-t-il affirmé dans une déclaration à Libé. Et d'ajouter : «Mais nous nous sommes mis d'accord sur l'institutionnalisation du dialogue entre les professionnels et leurs représentants et le ministère de tutelle, la création d'une commission pour trancher les litiges. Cela est fort essentiel. Nous nous sommes également mis d'accord sur la préparation ensemble d'un symposium sur les impôts et durant lequel on peut débattre des sujets qui suscitent aujourd'hui la polémique».
Mohamed Dahbi a, par ailleurs, souligné qu'«un PV sera signé au terme de ces discussions par les représentants des organisations des commerçants et les deux directeurs des impôts et de la douane en présence du ministre de tutelle».
Il convient de rappeler que le ras-le-bol des commerçants a poussé les autorités compétentes à rétropédaler. Ce lundi, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, a assuré devant les députés de la Chambre des représentants que les commerçants et artisans soumis au régime forfaitaire sont dispensés de la facturation en vertu du droit fiscal, soulignant que la situation fiscale de cette catégorie de commerçants et artisans n'a subi aucun changement et que les interprétations liées aux nouvelles dispositions de la loi de Finances 2018 reflètent une mauvaise compréhension de leur contenu.
La semaine passée, la direction générale des impôts a rendu public un communiqué dans lequel elle a affirmé que les interprétations et explications faites au sujet du système informatique de facturation sont «dépourvues de tout fondement» et «dénotent une mauvaise compréhension des nouvelles dispositions de la loi de Finances 2018». Ces deux déclarations (celles du ministre et du DGI) contredisent l'annonce de Saad Eddine El Otmani jeudi dernier de suspendre les mesures relatives à l'application du système informatique de facturation, ce qui montre qu'il y a une cacophonie au sein de l'Exécutif à propos de cette question.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.