Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé à propos de la destitution de Trump    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Premier League Leicester prend ses aises comme dauphin de Liverpool    Ligue 1 : Marseille inarrêtable, Saint-Etienne de nouveau en panne    Coupe de la Confédération : Le HUSA et la RSB bien partis pour franchir la phase de poules    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie organisée à l'occasion du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Enseignants-cadres des AREF : Côté cour, côté jardin    Le Congrès international de l'arganier s'ouvre à Agadir    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage    Des entreprises portugaises en mission d'affaires au Maroc    Arabie saoudite: Femmes et hommes peuvent entrer de la même porte dorénavant    50 jeunes professionnels rejoignent le réseau des « Atlantic Dialogues Emerging Leaders »    La Russie exclue des événements sportifs majeurs    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    Coupe du monde 2022 : Le Qatar reporte l'inauguration d'un stade à 2020    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Le WAC accroché, le Raja se ressaisit    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Royal Air Maroc : 160.000 passagers transportés en 2019 sur la ligne Casa-Tunis    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Edito : La chance de choisir    ORMVA Gharb : Une bonne performance opérationnelle à fin novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis
Publié dans Libération le 16 - 11 - 2019

La vie de Jamie Lee Curtis a connu des hauts vertigineux et des bas quasi insurmontables. Dans le dernier numéro du magazine américain Variety, elle revient sur ses addictions aux drogues et à l'alcool dont elle a bien failli ne pas sortir indemne.
Sa carrière est incroyable, elle a à peine 20 ans quand le réalisateur John Carpenter lui donne le rôle de Laurie dans Halloween. La comédienne perce instantanément sans l'aide de son père, le fameux acteur Tony Curtis. "Je savais que mon père avait un problème parce que j'avais un problème et que nous nous droguions ensemble", se rappelle-t-elle. Elle se souvient avoir pris de la cocaïne "une seule fois et c'était avec lui". Tony Curtis était accro à la cocaïne, l'héroïne et l'alcool. Il est emporté à 85 ans par une crise cardiaque. Le demi-frère de l'actrice Nicholas Curtis a, quant à lui, succombé à une overdose en 1994. La même année, elle remporte un Oscar pour le rôle d'Helen dans True Lies.
De ces années, elle n'a aucune honte. "Je parle de moi en disant que je suis une toxico pour démystifier le problème. Je dis que je suis une 'obsédée de la dope', parce que je suis obsédée par la dope." Elle trouve une satisfaction, "un pouvoir" à dire "voici qui je suis, ce que je fais et ce que je vais essayer de faire pour arrêter". Elle avoue que sa vie est "tellement mieux en étant sobre" parce qu'elle a "le contrôle" sur son addiction.
Elle est déjà très accro quand elle décide de se prendre en main. Un soir après le dîner, elle s'aperçoit qu'elle avale une poignée de Vicodin [un analgésique] comme elle prendrait des vitamines, avec une gorgée de vin. "J'ai appelé un ami qui était en rémission et j'étais terrifiée à l'idée d'être une célébrité et d'aller me faire soigner", dit-elle. "J'ai dit à mon ami 'tu connais quelqu'un de célèbre et qui peut venir avec moi ?' Et une femme m'a appelée. Je l'ai rencontrée, c'était quelqu'un que je n'avais jamais vu et elle est venue avec moi. Je suis sobre depuis ce jour-là".
Sobre depuis 9 mois, elle entame le tournage de Freaky Friday et propage la bonne parole. "J'ai mis une grande pancarte à la cantine qui disait 'réunion' de sobriété dans la caravane de Jamie tous les jours' et je laissais la porte ouverte sans savoir si quelqu'un allait venir, raconte Jamie Lee. On a fini par l'appeler la caravane mobile de sobriété".
Voilà vingt ans que Jamie Lee Curtis, vue ensuite dans la série New Girl, est sobre. Elle fréquente encore des réunions de toxicomanes, où elle apporte son aide. "Dans les réunions, si quelqu'un amène le sujet des opiacés, la salle entière se tourne vers moi parce que je suis genre 'Oh, par ici, parle-moi. Je suis la fille aux opiacés'", ironise-t-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.