2397 nouveaux cas au Maroc: voici d'où ils viennent    Rabat : contrat d'investissement entre Abdelmoumen et CDG Invest    Retour probable de Munir El Haddadi en sélection: qu'en pensent les Marocains (VIDEO)    La BERD octroie un prêt au Crédit Agricole du Maroc    Aid al Adha a-t-il aggravé la situation sanitaire ? El Otmani répond    Pas d'Halloween cette année pour les Américains    Auto Info : Michael Jordan achète une écurie Nascar    Retour progressif de la Omra : et le Maroc ?    Les nouveautés digitales au Maroc et en Afrique ont désormais une adresse    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Opération sécuritaire conjointe au poste-frontière El Guergarat    El Yamiq opte pour Valladolid !    Communiqué du bureau politique du PPS    Le PPS élu à la présidence de la commune Ouled Aissa à Taroudant    Achraf Hakimi brille déjà sur les pelouses italiennes    Sofiane Boufal à la croisée des chemins    Le challenge à narguer!    La beauté de la langue et la richesse de la culture    La Chine et les Etats-Unis s'écharpent à l'ONU    Gabon: La deuxième ligne de production de la CIMAF    France: la Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe    Henri Konan Bédié appelle à la «désobéissance civile»    Lutte contre le cash: ce que propose Jouahri    Bonne gouvernance : L'Autorité marocaine du marché des capitaux présente son bilan    Déprime économique. Hakouna matata    Coronavirus : le télétravail au Maroc a besoin d'une loi-cadre [Etude]    Régulateurs des médias: La HACA a un nouveau allié en Afrique    Le complot planétaire. Nabila Mounib révèle tout    La sécurité en Afrique en débat    Le roi Mohammed VI adresse un message au roi Salmane    Cinq individus déférés devant le juge d'instruction    Vaccin anti-covid: un virologue marocain annonce une bonne nouvelle    Santé : Le ministre de la Santé tend la main au « secteur libéral »    Reprise de la Omra : ce que l'on sait    Le politologue Bilal Talidi lance un appel aux parlementaires du PJD    Un regard intelligent sur un monde désorienté!    L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina    La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique
Publié dans Libération le 19 - 11 - 2019

L'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, a rendu un vibrant hommage, samedi à Bruxelles, à plusieurs membres de la première génération d'immigrés marocains, lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la Fête de l'Indépendance.
Il a ainsi remis des prix de reconnaissance et de gratitude à ces pionniers de l'immigration marocaine pour leur précieuse contribution au développement et au rayonnement du pays d'accueil et leur indéfectible attachement à la mère patrie et leurs efforts pour la défense de ses valeurs sacrées.
Cette rencontre, empreinte de patriotisme et d'émotion, a réuni plusieurs centaines de Marocains, des élus, des personnalités politiques belgo-marocaines, des opérateurs économiques, des jeunes et des femmes d'horizons multiples venus de toutes les villes du Plat pays pour rendre hommage à la première génération d'immigrés marocains et souligner leur rôle prépondérant dans la promotion du vivre-ensemble dans la société belge.
S'exprimant à cette occasion, Mohamed Ameur a affirmé que cet hommage aux Marocains de la première génération d'immigrés en Belgique vient en reconnaissance de leur contribution au développement de leur pays d'accueil et d'origine et de leurs efforts pour faire de la diaspora marocaine un modèle d'intégration réussie, de coexistence et de respect de l'autre.
Ces pionniers de l'immigration marocaine, a-t-il souligné, ont balisé la voie à leurs descendants pour devenir des acteurs majeurs de la société belge, et ce en leur inculquant les valeurs de travail, de dévouement et d'engagement responsable.
«On ne peut qu'exprimer notre grande fierté et notre gratitude pour les sacrifices qu'ils ont consentis afin de faire éclore des modèles de réussite exceptionnelle dans la société belge», s'est-il félicité.
Evoquant l'épopée glorieuse de l'Indépendance, Mohamed Ameur a indiqué que le Maroc commémore en toute grandeur et fierté l'anniversaire du 18 novembre où le Maroc a retrouvé sa souveraineté et obtenu sa libération du joug du protectorat, mais il célèbre en même temps ses réalisations grandioses.
Après l'indépendance, le Maroc «a fait des choix politiques et économiques» courageux inédits qui lui ont permis de s'ériger en tant que modèle de stabilité et en tant que hub économique régional», a relevé Mohamed Ameur, mettant en exergue les grands chantiers lancés dans le Royaume et les réformes qu'il a engagées dans différents domaines sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI.
La Fête de l'Indépendance se veut aussi une opportunité pour tous les Marocains de réaffirmer leur attachement aux constantes nationales et leur mobilisation pour la défense de l'unité du Royaume et de son intégrité territoriale, a-t-il ajouté.
Il a, dans ce contexte, réitéré l'indignation de tous les Marocains de Belgique suite aux actes de profanation du drapeau national lors d'une manifestation le mois dernier à Paris.
«La communauté marocaine est fermement déterminée à défendre jusqu'au bout les valeurs sacrées et les intérêts suprêmes du Royaume», a affirmé l'ambassadeur, relevant que le drapeau national représente un symbole fort de l'unité et de l'identité nationales et que les Marocains où qu'ils se trouvent n'accepteront jamais que leurs symboles ou leurs institutions sacrées fassent l'objet de tels actes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.