Les villes doivent impérativement maintenir des systèmes alimentaires durables, affirme la FAO    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    Le Raja de Casablanca retrouve la tête du classement de Botola Pro D1    Coronavirus : le Maroc dépasse la barre des 100.000 contaminations    Le Maroc remarquablement élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    La BVC dans le rouge du 14 au 18 septembre    Algérie: Un milliard de dollars de pertes financières    Mamounia, Royal Mansour, Fours Seasons...ils vont rouvrir leurs portes à Marrakech    Le docteur et académicien Mohamed Talal tire sa révérence    Abu Wael al-Rifi : Le contraste saisissant entre les grands patriotes et les petits maitres des entourloupettes    Mercato: Gareth Bale de retour à Tottenham!    Bundesliga: Le Bayern détruit Schalke!    Liverpool officialise l'arrivée de Thiago Alcantara    Lanceur d'alerte : Révélations en série d'un officier des services secrets du Polisario    Coronavirus: en France, la Haute Autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Tanger: la douane découvre une usine clandestine    Marrakech adoptera l'enseignement en alternance    Mohamed Rouicha : sauveur de mémoire    Un parcours culturel très riche et très séduisant    Des artistes marocains appellent à la réouverture des théâtres et des salles de cinéma!    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commémoration aujourd'hui de la Journée mondiale des droits de l'enfant

Le monde commémore ce 20 novembre la Journée internationale des droits de l'enfant. Cette année est également marquée par la célébration du 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, une occasion pour évaluer l'application de ces droits, sachant qu'à ce jour, 193 pays l'ont ratifiée.
La situation des enfants dans le monde, en particulier dans les zones de guerre, est marquée par des violations aussi flagrantes que croissantes, au point d'être utilisés comme boucliers humains. Les enfants sont ainsi devenus les premières victimes dans les zones de conflit, ce qui a eu un impact négatif sur leur situation, se trouvant désormais contraints à l'émigration.
La famine et l'insécurité alimentaire dans de nombreux pays pauvres ont également assombri la situation des enfants, ce qui va à l'encontre de leurs droits fondamentaux tels que les droits à la survie, à la croissance, au développement et à la protection contre les mauvais traitements et l'exploitation. Malgré les efforts de la communauté internationale pour prévenir les violations des droits de l'enfant, ce phénomène est toujours présent dans de nombreux pays.
Dans ses rapports, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en garde contre les violations des droits des enfants et leur exploitation (exploitation sexuelle, emploi précoce, non-garantie du droit à l'éducation et à la santé, etc).
Le Maroc a ratifié la Convention internationale sur les droits de l'enfant en 1993 et tente d'être au diapason des Conventions internationales relatives aux droits des enfants, et ce conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution du Royaume.
Au cours des 20 dernières années, le Maroc a ouvert d'importants chantiers dans le domaine de la protection de l'enfance. Cette politique permet au Maroc de disposer de systèmes de protection intégrés des enfants, conformément aux principes du droit international ratifiés. Parmi ses objectifs, il y a le renforcement du cadre légal de protection des enfants et de son efficacité, la création de mécanismes territoriaux intégrés de protection de l'enfance, la définition de normes pour les établissements et les pratiques et la promotion des normes sociales de protection, l'instauration de systèmes d'information, de suivi et d'évaluation et la mise en place d'un environnement protégeant les enfants contre toutes les formes de négligence, d'oppression, de violence et d'exploitation, etc.
Malgré quelques défaillances en termes de mise en œuvre de cette politique, surtout au niveau territorial, elle reste une plateforme de convergence des efforts déployés par chaque département concerné à l'instar du Conseil national des droits de l'Homme, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, la protection et l'intégration des enfants, l'Observatoire national des droits de l'Homme. Sans oublier le rôle de premier plan des associations de la société civile s'occupant de l'enfance et leur plaidoyer permanent sur ses questions essentielles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.