Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Elections européennes: Et c'est parti…    Elections générales sud-africaines 2019: Quel impact sur le Maroc?    Le GAM dévoile sa vision 2022    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Episode 10 Jésus, une grande figure biblique du Coran: Marie, mère de Jésus, dans le Coran    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Les 5 marques africaines les plus appréciées, selon African Business Magazine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, d'amour ou d'amitié...    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    Le WAC cherche à plier la finale à Rabat    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    Les déficiences du football national!    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    2004: Les Lions en finale, meilleure performance après le sacre de 1976    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Lahoucine Aboudrar, le débonnaire!    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Conseil national de l'entreprise de la CGEM, focus sur la concurrence    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival Taragalte à Mhamid El Ghizlane
Publié dans Libération le 12 - 11 - 2011

La troisième édition du Festival "Taragalte, Sahara et culture" aura lieu en cette fin de semaine à Mhamid El Ghizlane, en plein désert. Initiée par l'Association Zaïla pour le développement et la protection de l'environnement, cette manifestation musicale internationale connaît la participation de plusieurs institutions et établissements nationaux et internationaux. Si la musique s'annonce comme étant le menu consitant de ce festival, l'occasion sera saisie pour consacrer les efforts visant à préserver le cadre environnemental. Ce sont les Khayriya et Blues Tarab de Tombouctou qui ont ouvert, vendredi, la soirée artistique du festival. La tradition musicale saharienne sera également à l'honneur avec la Guedra, et Mnat Azouan de Guelmin. A la belle étoile, le chant hassani n'est que mieux apprécié. L'un des moments forts de cette édition reste l'hommage qui sera rendu au Maâlem gnaoui Mahmoud Guinea pour sa consécration des rythmes et traditions gnaouies.
Baptisé «Taragalte», qui n'est autre que l'ancien nom de M'hamid El Ghizlane, ce Festival met l'accent sur l'importance des liens entre le passé, le présent et l'avenir. Le mode de vie des nomades et des communautés bédouines vivant dans le désert sera à l'honneur afin de préserver ce patrimoine anthropologique. Ainsi, l'on fera appel aux rites du Moussem Sidi Khalil et aux modes de préparation du couscous.
Les festivaliers feront également un tour dans les ksours de Talha, Aït Issa Oubrahim, Ouled Youssef, Znaga, Oulad Mheia avant d'atteindre le site du festival qui aura lieu à Sidi Khalil, à la limite de la palmeraie, ancien point de départ des caravanes vers Tombouctou et Taoudenni.
Autrefois carrefour des cultures, des ethnies et des civilisations de par sa situation géographique comme point de rencontre des caravanes traversant le désert pour relier Marrakech, Fès, Tanger à Taoudenni et Tombouctou, Mhamid El Ghizlane entend renouer avec son passé, par le biais de ce Festival artistique qui réunira des artistes du Niger, de Mauritanie, d'Algérie et du Mali. Concerts musicaux, lectures de poésie, dédicaces, campagnes de sensibilisation, méharées et projections de films sur le désert sont également prévus au programme de cette édition. La dimension écologique sera très présente : aucun engin motorisé ne sera autorisé sur le site du Festival. Les festivaliers s'y rendront à dos de dromadaire, d'âne, marcheront ou emprunteront des chariots. Des troupes locales et nationales seront aussi présentes dont Rokba d'Oulad Driss et de Talha ainsi que des groupes nomades Arib de M'hamid El Ghizlane, Guedra de Guelmim, Hassani de Laâyoune, Herma de Tata et Gnaoua d'Essaouira.
De nombreuses activités sportives, culturelles et écologiques figurent au programme de cette manifestation à laquelle prendront part des délégations de la Fondation Butterfly Works (Pays-Bas), du Festival Paléo (Suisse), de la Fondation Sahara Roots (Pays-Bas), de Bureau EAST (Maroc et Etats-Unis) ainsi que l'Association Taghref Tinariwen (Mali).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.