À Tanger, le Président sénégalais Macky Sall rassure : ‘‘L'Afrique gagnera sa bataille de développement''    Financement des projets. Les mesures d'accompagnement dévoilées    Projet de loi du Code pénal. Les députés appelés à accélérer la cadence    Certification. HPS reçoit la ISO 27001    Destitution de Trump: Un témoin clé enfonce le clou au Congrès    Gaza. Huit palestiniens d'une même famille tués par l'armée israélienne    Rabat: une balle de sommation pour arrêter un individu dangereux    Un amendement salutaire    France-islamophobie : Pour un morceau de tissu !    Tanger : ouverture de la 12ème édition du Forum MEDays    Brexit: La Banque d'Angleterre prête à baisser son taux d'intérêt    Les activités de Google en matière de santé suscitent des inquiétudes aux Etats-Unis    Insolite : Dispositif anti-oubli de bébé    Driss Guerraoui : « Mettre les politiques de la concurrence au service de la démocratie économique »    La Libye veut s'inspirer de l'expérience pionnière du Maroc en matière de développement de l'investissement    Autorisations accordées aux salariés étrangers : Il y a chiffres et chiffres    Emmanuel Dupuy : Les Etats prennent conscience de l'enjeu stratégique d'Internet    Divers    Participation marocaine au Forum de Paris sur la paix    David Villa prend sa retraite    Tottenham intéressé par Hakim Ziyech    La réponse du berger à la bergère : La FRMSS n'y va pas avec le dos de la cuillère    Driss Lachguar et Habib El Malki rendent visite à Mohamed Lahbabi    Divers Economie    Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche    Le vapotage n'est pas sans risque pour le système cardiovasculaire    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Claudia Wiedey : Le cinéma, un vecteur important pour le renforcement du dialogue entre les sociétés    "Cinéma et opérette", thème de la 9ème édition des Journées cinématographiques des Doukkala    Diplomatie culinaire : Des saveurs péruviennes au menu…    Après enquête, le CNDH dément les allégations de certains détenus du Hirak    Destitution de Trump: Les auditions publiques commencent, la bataille s'intensifie    Othman Benjelloun et Leila Mezian, primés «Personnalités visionnaires» à Washington    Halilhodžić s'exprime sur le cas Hamdallah    Coupe de la CAF: Groupes équilibrés pour la RSB et le HUSA    Le Raja et le Wydad s'inclinent    L'autre facette de l'Homme des temps modernes    Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Casablanca : Arrestation d'un Algérien pour vol par effraction dans un établissement hôtelier    Cameroun : Wafa Assurance finalise l'acquisition de 65% du capital de Pro Assur SA    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    Hommages et rayonnement    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déraillement du TGV espagnol
Publié dans Libération le 27 - 07 - 2013

L'enquête sur l'accident de train qui a fait 80 morts mercredi à Saint-Jacques de Compostelle, dans le nord-ouest de l'Espagne, se concentrait vendredi sur le conducteur et sur de possibles lacunes dans le système de freinage.
Le train, qui roulait beaucoup trop vite à l'entrée d'un courbe dangereuse, «a freiné trop tard», titrait vendredi le journal El Pais, l'enquête semblant s'orienter vers une possible insuffisance du système de freinage. Le train «roulait à grande vitesse sur un tronçon sans sécurité pour la grande vitesse», écrivait lui aussi El Mundo.
L'accident s'est produit mercredi à 20H42 (18H42 GMT) alors que le train venant de Madrid abordait un virage très serré, appelé A Grandeira, à environ quatre kilomètres de la gare de Saint-Jacques de Compostelle.
Le convoi, un train traditionnel, circulait à ce moment-là sur une ligne à grande vitesse, mais sur un tronçon où la vitesse est limitée à 80 kilomètres heure.
«Les systèmes d'alerte de la voie ferrée ont sauté en repérant que Francisco José Garzon Amo, le chauffeur du train Alvia, circulait à 190 kilomètres heure alors qu'il n'aurait pas dû dépasser les 80», écrivait vendredi El Pais, qui avait la veille révélé des extraits d'une conversation par radio entre le chauffeur et la gare juste avant et après l'accident.
Une brève vidéo diffusée jeudi par un média Internet a montré un train fou surgissant à grande vitesse sur la voie à l'entrée de la courbe, puis sortant des rails et se couchant sur le côté.
«L'alarme, comme l'a reconnu le conducteur lui-même, s'est allumée sur le tableau de bord et il a essayé de freiner, sans pouvoir empêcher la tragédie», ajoute le journal.
Le conducteur, âgé de 52 ans, travaille depuis 30 ans à la Renfe, la compagnie publique des chemins de fer espagnols, et depuis 2000 comme conducteur.
Légèrement blessé dans l'accident, l'homme a été placé sous surveillance policière à l'hôpital et doit être entendu par les enquêteurs.
«Je devais aller à 80 et je vais à 190», a lancé le chauffeur, selon l'enregistrement de cette liaison radio qui, selon El Pais, a été transmise au juge chargé de l'enquête.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.