L'ONCF annonce une réduction de 50% sur les cartes de réductions    Les Pare-buffle interdits dès janvier    Festival du film documentaire sur la culture hassanie : 10 films en lice    Pourquoi les Etats-Unis ont-ils levé la suspension imposée aux agrumes en provenance du Maroc    2e tour des présidentielles au Chili    LE MAROC EN MARCHE:L'HISTOIRE SE RAPPELLE ET N'OUBLIE GUÈRE .DEUX CAS DE MEME IDENTITE :M. SEP BOUTEFIFA    Vladimir Poutine s'érige en garant de la prospérité du pays    La mobilité électrique en marche sur le réseau autoroutier national    Les malheurs du tout compris!    Tanger: la Maison méditerranéenne du climat, une structure pour renforcer la gouvernance climatique    Un projet de résolution visant à rejeter la décision de Trump    La CEDEAO affirme son attachement à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région    Mondial 2018: Le Maroc pense à plusieurs matches amicaux    PHENOMÈNE SOCIAL:"ANTA SLAOUI ...WANTA RBATI...BGHIT NA3RAF ACH BGHITOU ?"-"HA LI BGHINA :GANTRA N3AMASS"    C'EST ARRIVE AU CIMETIERE SIDI HAJJAJ A YACOUB EL MANSOUR DES VISITEURS FACE A DES SERPENTS,SCORPIONS,CHIENS ERRANTS,HERBES SAUVAGES,DES FIGUIERS TOUFFUS ...L'HORREUR !!    Akhannouch plaide pour la concrétisation d'une nouvelle offre politique    18 DECEMBRE:JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS    SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI:COUPE DU TRÔNE 2017.Saut d'Obstacles – Clubs    MCO-A/G DEMAIN: L'ÈRE DU CHANGEMENT A - T-ELLE SONNEE POUR LE MCO?    RSA: PRESIDENCE DE L'ANC OU Mme ZUMA EST EN DIFFICULTE FACE A RAMAPHOSA    France : Ces ministres millionnaires    UE-Brexit : L'avenir sera fait de négociations difficiles    L'AS Salé connait son adversaire en quarts de finale    Programme des principaux matchs de ce dimanche 17 décembre    Mondial 2018 : Les chances des Lions selon les statisticiens    Fermeture définitive de la prison locale Salé    Khémisset: 18 blessés dans le renversement d'un véhicule de transport    Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la collusion de train à Millas    Troisième AG de la FAAPA à Casablanca    Parlement : Habib El Malki en visite de travail au Vietnam    4 tonnes de Haschich saisies en Espagne    OiLibya s'allie à SGS pour la qualité de ses carburants    AUJOURD'HUI A 13 H A L'INSTITUT NATIONAL DES STATISTIQUES DE LA FAC DES SCIENCES HUMAINES :JOURNEE CULTURELLE DE COREE DU SUD    « Plasticiens du Maroc, Poètes du Monde » à la Société Générale    La Fondation AWB s'intéresse à la Citoyenneté en son Espace Actua    Abdelhak Najib signe « Le pays où les pierres parlent »    DEMANTÈLEMENT D'UN GANG QUI KIDNAPPAIT DES RICHES CONTRE DES RANÇONS    Que faisait le président de la Région Beni-Mellal avec la délégation du WAC au Mundialito?    PREVISIONS METEOROLOGIQUES POUR LA JOURNEE DU SAMEDI 16 DECEMBRE    ATTENTION! POULES DANGER!!!    MISE A JOUR DE LA BOTOLA: LE WAC ET LA RAJA AU COMPLEXE PRINCE MOULAY ABDALLAH (LUNDI,MARDI ET JEUDI)    Historique de la langue arabe à l'UNESCO    Droits de l'Homme: El Othmani promet un plan d'action    Un mondial sans Espagne ?    Disney rachète 21st Century Fox    Le Maroc adhère au protocole... 3 ans après    La Chambre des représentants adopte en deuxième lecture le projet de loi de Finances 2018    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Paraguay ne reconnaît plus la pseudo-Rasd
Publié dans Libération le 06 - 01 - 2014

L'hémorragie des défections qui a fait de 2013 une année noire pour l'Algérie et ses affidés du Polisario se poursuit de plus belle. Le ministère paraguayen des Affaires étrangères a confirmé, vendredi dernier, son retrait de reconnaissance de la pseudo-RASD emboitant ainsi le pas aux autres pays du Nouveau monde que sont la Barbade, Saint Vincent-et-les Grenadines, Haïti et le Panama.
"Les effets juridiques de ce retrait se traduisent par l'annulation de toutes les conventions signées auparavant avec l'entité fantoche et la rupture de toutes les relations diplomatiques avec le Front séparatiste", est-il souligné dans le communiqué qu'Asunción a publié en l'occasion. Une position aussitôt saluée par le Royaume comme étant "sage", "constructive" et s'inscrivant en droite ligne des efforts du Secrétaire général des Nations unies et de son Envoyé personnel en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.
Autant ce succès de la diplomatie marocaine est retentissant, autant est cuisant l'échec de la machine diplomatique d'Alger, qui, en territoire latino-américain justement, croyait pouvoir tout se permettre, y compris l'achat de reconnaissances en cascades de la prétendue RASD, et ce à coups de pétrodollars.
Concomitamment avec ces nouveaux déboires du Polisario à l'échelle internationale, ses problèmes ne cessent de s'aggraver dans les camps de Tindouf.
A titre d'exemple, la récente rencontre de la jeunesse du Polisario a débouché sur la démission de son secrétaire général justifiée, selon des sources proches du jeune homme, par la gabegie et les détournements des vivres destinés aux populations. Cette rencontre initiée par les services de renseignements algériens et encadrée par ses affidés sahraouis a d'ailleurs été à l'origine du vaste mouvement de protestation initié par le groupe Khatt Achahid dirigé par Mahjoub Salek, membre fondateur du Polisario et ennemi juré de son chef Mohamed Abdelaziz. Des sources proches des dirigeants de ce groupe ont rapporté que leur mouvement venait ainsi d'afficher sa volonté inébranlable de se soulever contre la direction du Polisario et ses méthodes dictatoriales.
Les positions de ce groupe se caractérisent par une opposition radicale au front qu'ils estiment être à la solde des services de renseignements algériens, décideurs incontournables de la politique du front.
Des connaisseurs de la scène sahraouie estiment également que Khatt Achahid constitue la plus grande des menaces pour le Front Polisario puisqu'il est susceptible de négocier directement avec le Maroc en tant que représentant officiel des camps de Tindouf, et ce loin des pressions et influences algériennes puisque ses dirigeants résident soit en Mauritanie, soit au Maroc. Pour cacher à l'opinion publique la gravité de ce qui se passe à l'intérieur de ces camps, la direction du front a décidé d'élargir le champ de ses activités en Espagne, profitant en cela de l'absence quasi-totale d'activités initiées par la représentation diplomatique du Maroc et de la faiblesse de la diplomatie parallèle marocaine. Les activistes proches des séparatistes ont ainsi été appelés à prendre part à toutes les manifestations organisées en Espagne et à y étendre leurs activités en organisant des soirées et des expositions culturelles. L'organisation, dimanche 5 janvier 2014, d'un tournoi de football à Bilbao s'inscrit d'ailleurs dans ce cadre.
Par ailleurs, l'Association sahraouie Forsatin, basée à Tindouf, vient d'accuser Alger de rétribuer grassement les services d'enfants mineurs en vue d'attiser les tensions, semer le désordre, détruire les biens d'autrui et d'accomplir toutes sortes d'actes de vandalisme dans nos provinces sahariennes.
Dans une lettre adressée à l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU, Christopher Ross, le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf explique que les généraux algériens embrigadent les enfants sahraouis qu'ils exploitent à des fins politiciennes et de propagande au service du Front Polisario. La démarche de Forsatin intervient au moment où le médiateur de l'ONU s'apprête à conduire, en ce mois de janvier, un nouveau round de pourparlers sur le Sahara auxquels il a convié seulement des délégations du Maroc et du Polisario.
Ross a choisi de tenir cette rencontre à huis clos et sans la participation de l'Algérie et de la Mauritanie, qui par le passé, avaient été régulièrement associées en tant qu'observateurs aux discussions informelles sur le dossier du Sahara. Dans sa lettre, Forsatin estime qu'il est temps d'ouvrir les camps de Tindouf aux ONG et associations de défense des droits de l'Homme pour enquêter sur les graves violations et les abus dont sont victimes les populations de ces camps.
Christopher Ross est également invité à faire pression sur les autorités d'Alger pour que ces ONG et des journalistes arabes et occidentaux soient autorisés à se rendre dans les camps de Tindouf et mener librement leurs missions et leurs enquêtes sur le terrain.
La direction de l'association insiste par ailleurs sur l'organisation d'un recensement afin de déterminer le nombre de personnes vivant dans ces camps. Elle exige, également, l'ouverture d'une enquête internationale sur le sort final des aides humanitaires destinées aux populations de ces camps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.