Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Tarik Haddi, nouveau président de l'AMIC    Des ministres gaffeurs!    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    L'ANP et l'AFD pour un développement durable et compétitif des ports    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Radouane Amine : « Nous défendons la thèse mettant l'humain au centre de tout modèle de développement »    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    PJD: le communiqué de la honte    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les opérations de ratissage et de rafles de Subsahariens continuent de plus belle
Publié dans Libération le 17 - 04 - 2015

Les opérations de ratissage et de rafles des migrants irréguliers continue de plus belle au Nord du Maroc. Pas moins de 56 personnes ont été arrêtées dimanche matin à Souk El Aroui (Nador) par les forces de l'ordre avant d'être refoulées vers la ville de Fès.
«Il s'agit de la troisième opération enregistrée depuis le 9 février dernier, date de la fin de l'opération de régularisation entamée en janvier 2014 et le lancement d'une vague d'arrestations massives à l'encontre des migrants subsahariens », nous a précisé Omar Naji de l'AMDH, section Nador avant de poursuivre : « Cette fois-ci, les forces de l'ordre ont choisi de ne pas aller chercher ces migrants dans leurs campements dans la forêt de Gourougou et ses alentours mais plutôt de les attendre dans ce souk hebdomadaire qui connaît une grande affluence des migrants subsahariens».
Des opérations qui ne semblent pas pourtant décourager ou entamer la volonté de ces migrants à franchir la barrière séparant le Maroc de ses présides occupés. En effet, environ 150 personnes de nationalité sénégalaise et malienne ont tenté mercredi, vers 5h00 du matin, d'accéder à Mellilia. Une tentative vouée à l'échec puisqu'elles n'ont pas réussi dans leur entreprise. Pis, 12 personnes ont été blessées dans cette opération dont un dans un état grave. « L'Hôpital El Hassani à Nador a reçu le cas d'un Subsaharien blessé à la mâchoire et qui a exigé son transfert vers Oujda puisqu'il s'agit d'une double fracture. Plusieurs témoignages recueillis sur place ont fait état de mauvais traitements par les forces de l'ordre marocaines », nous a indiqué Omar Naji qui nous a précisé qu'il s'agit de la deuxième tentative massive de franchir illégalement la barrière séparant ce préside du reste du Maroc en une semaine. « Dimanche dernier, 300 migrants ont tenté leur chance mais en vain puisque les forces de l'ordre ont réussi à les disperser avant d'entamer leur essai ».
Pour Hassan Amari, spécialiste dans les questions de migration et d'asile, ces deux dernières tentatives révèlent deux choses. D'abord, le changement de tactique observé par les migrants. « D'habitude, les tentatives de passage à Sebat et Mellilia s'opèrent à partir de la forêt de Gourougou après discussion entre les migrants qui se trouvent tous réunis sur le même territoire. Aujourd'hui, on se demande comment ils coordonnent entre eux alors qu'ils sont dispersés dans plusieurs villes et que le nombre de personnes essayant de franchir la barrière est en progression? », s'est-il demandé.
Ensuite, le désir d'aller en Europe. « La multiplication des opérations de ratissage et de refoulement ne semblent pas avoir les effets escomptés. Les migrants irréguliers n'ont qu'une idée en tête, celle de réussir à franchir la barrière coûte que coûte. Cela n'a rien de nouveau et on a déjà souligné cet aspect avant même le lancement de l'opération exceptionnelle de régularisation des personnes en situation administrative irrégulière », nous a-t-il expliqué.
Pourtant, rien ne semble présager que les opérations de ratissage et de rafles des migrants irréguliers vont cesser dans un avenir proche. La visite prochaine de Dimitris Avramopoulos, commissaire européen en charge de la Migration, des Affaires intérieures et de la Citoyenneté, annonce plus de fermeté et de contrôle pour préserver l'Europe des afflux des migrants irréguliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.