Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le patrimoine des nomades célébré au Moussem de Tan Tan
Publié dans Libération le 08 - 05 - 2017

Rencontre annuelle multiséculaire, le Moussem de Tan-Tan, dont la 13ème édition se tient actuellement sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, figure aujourd'hui parmi les plus importantes manifestations culturelles du Royaume. Cette importance s'explique par la valeur historique et culturelle de cet événement, car le Moussem était, à l'origine, un lieu de rencontre des nomades qui transitaient entre le Maroc et la Mauritanie autour d'un puits situé au bord de l'Oued Ben Khlil.
D'ailleurs, le nom de la ville rappelle cette vocation première, puisque le mot "Tan Tan" évoque le bruit d'un seau se balançant au fond d'un puits. Le Moussem de Tan Tan servait également de prétexte à diverses expressions culturelles, variant entre musique, chants populaires, jeux, joutes de poésie et autres traditions orales hassanies.
Actuellement d'envergure internationale, le Moussem de Tan Tan a lieu chaque année sur la "Place de la Paix et de la Tolérance", nom donné à l'espace saharien qui abritait, jadis, différentes tribus, et qui se trouve à deux kilomètres du centre-ville de Tan-Tan.
L'édition 2017 de cet événement affiche une programmation riche et diversifiée, notamment des compétitions récréatives, sportives, artistiques ainsi que des soirées d'animation musicale animées par des stars marocaines et des troupes patrimoniales de différentes régions du Royaume, d'Afrique et des Emirats Arabes Unis.
L'un des faits marquants de l'édition de cette année, qui se tient sous le signe ''Le Moussem de Tan Tan : patrimoine culturel en partage entre le Maroc et l'Afrique'', est la participation de la République du Sénégal en tant qu'invitée d'honneur.
A cet égard, le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a assuré que le choix du Sénégal en tant qu'invité d'honneur de cette édition "n'est pas fortuit". "Cet honneur fait au Sénégal n'est pas fortuit, d'autant que c'est à Dakar que le Souverain avait décidé, le 6 novembre 2016, d'adresser le discours Royal à son peuple fidèle, à l'occasion de la célébration du 41ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte, en considération de la profondeur des liens fraternels, spirituels et humains qui unissent le Maroc et le Sénégal", a souligné M. Ndiaye, cité par l'Agence de presse sénégalaise. Le ministre a dit avoir instruit les services compétents de son département de préparer cet évènement afin d'assurer "une représentation de qualité à ce festival international". Le ministère de la Culture et de la Communication sénégalais compte saisir cette opportunité pour partager avec les autorités marocaines le projet de construction du musée de la Tijanya à Tivaoune qu'elles comptent réaliser avec le Sénégal.
Cette édition verra, en outre, la participation du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), et ce dans le cadre de sa contribution à la promotion des droits culturels, dont le patrimoine hassani, consacré par la nouvelle Constitution, en tant que composante des expressions culturelles marocaines et affluent authentique de l'identité marocaine. Selon un communiqué du CNDH, cette participation s'insère, aussi, dans le cadre de son action pour la concrétisation de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ratifiée par le Maroc en 2006.
Le CNDH participe à cette nouvelle édition du Moussem avec un programme culturel riche et varié qui vise à promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre, des rencontres thématiques et des activités pour le jeune public. Le programme du CNDH de cette édition comprend une table-ronde sur le Moussem de Tan-Tan et la Convention de l'UNESCO, la présentation d'un film documentaire sur l'inventaire du patrimoine culturel et naturel de la région d'Aousserd, ainsi que la présentation et la signature de l'ouvrage ''Arts et coutumes des maures'', et du ''Glossaire environnemental hassani''.
En marge des activités du Moussem, cette 13ème édition sera marquée par l'organisation de la "Green Conférence", traitant des potentialités économiques de la région, des opportunités d'investissement dans la région, notamment dans les secteurs du tourisme, de la pêche, de l'agriculture et de l'énergie renouvelable, outre des rencontres B2B entre investisseurs et acteurs régionaux et locaux.
Classé en 2005 par l'UNESCO "chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'Humanité" et inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité en 2008, ce rendez-vous annuel représente un témoignage vivant et unique de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel des nomades au Sahara.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.