Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Risk", un portrait de Julian Assange sans concessions
Publié dans Libération le 15 - 05 - 2017

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/13416967-19907602.jpg?v=1494768108" alt=""Risk", un portrait de Julian Assange sans concessions" title=""Risk", un portrait de Julian Assange sans concessions" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/13416967-19907602.jpg?v=1494768111" alt=""Risk", un portrait de Julian Assange sans concessions" title=""Risk", un portrait de Julian Assange sans concessions" /
Enigmatique champion d'un mouvement mondial pour la transparence et la démocratie, larbin de la Russie ou mégalomane en quête de célébrité, Julian Assange fait l'objet d'un portrait ambivalent dans un documentaire de la réalisatrice Laura Poitras. Désormais fugitif, reclus dans l'ambassade d'Equateur à Londres depuis cinq ans pour échapper à des accusations de viol, le fondateur de WikiLeaks apparaît comme un personnage assiégé et insaisissable. Dans "Risk", Laura Poitras révèle une face plus sombre de celui qui s'est posé comme un Robin des bois de l'ère numérique, arrachant les secrets des puissants pour les servir aux masses, bruts et non expurgés. Tourné pendant six années tumultueuses jusqu'à l'élection présidentielle américaine de 2016 qui a vu la victoire de Donald Trump, le documentaire plonge au plus près du premier cercle de Julian Assange. "Ce n'est pas le film que je pensais faire. Je pensais pouvoir ignorer les contradictions, je pensais que cela ne faisait pas partie de l'histoire. J'ai eu tort. C'est toute l'histoire", dit Laura Poitras dans le film. "Risk" doit sortir dans 36 salles américaines en mai, avant une première à la télévision cet été. WikiLeaks, fondé par Assange en 2006, s'est spécialisé dans le piratage de documents classifiés qui ont fait la une des journaux dans le monde entier, défiant les services de renseignement. Le codeur informatique de 45 ans est réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012, pour éviter d'être extradé en Suède. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international pour des accusations d'agression sexuelle et de viol datant de 2010. Julian Assange nie en bloc.
Le portrait de Laura Poitras fait suite à son "Citizenfour" (2014), primé aux Oscars, sur Edward Snowden et ses révélations sur les pratiques de la NSA américaine. L'aspect le plus remarquable de "Risk" réside peut-être dans la façon dont le documentaire met en lumière la misogynie sous-jacente du monde des hautes technologies, avec un Julian Assange décrivant les accusations d'agression sexuelle à son encontre comme le produit d'un complot féministe. Julian Assange nie s'être fâché avec Laura Poitras, mais à travers les messages qu'elle lit devant la caméra, il apparaît de plus en plus distant avec elle, vexé par le fait qu'elle n'ait pas utilisé WikiLeaks pour publier les documents de Edward Snowden sur la NSA. "Cela a créé, je pense, comme vous le voyez dans le film, une tension entre moi et Julian", a déclaré la réalisatrice de 53 ans lors d'une séance de questions après l'avant-première nord-américaine du documentaire au Festival Art of the Real, à New York, la semaine dernière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.