Première sortie pour l'ex-Conseil de la magistrature    Justice: Un droit d'accès à l'information a minima    PJD: El Othmani dénonce «les perturbateurs»    Assurance-vie: L'Autorité surveille le dispositif anti-blanchiment    Marrakech/aéroport: Le ras-le-bol des professionnels du tourisme    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'Europe riposte à la guerre commerciale déclarée par Trump    Forum de Paris sur la paix: Des initiatives pour améliorer la gouvernance    Tibu éduque le rural par le Basket    Dix mois pour préparer les Jeux africains 2019    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Ecole rurale: A quoi joue l'Education nationale?    Pétrole : Le Maroc serait «sous-exploré»    Les pertes d'Uber continuent d'enfler    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Le pape François se rendra en voyage apostolique au Maroc    Nasser Bourita : Le Maroc demeure attaché à une solution consensuelle en Libye    Les PPP ont le vent en poupe en Afrique    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    Pour ou contre les JO-2026 ? Les habitants de Calgary donnent leur avis    Le Real Madrid confirme Solari, nommé jusqu'en 2021    Premier league : Susanna Dinnage, première femme à la tête de la Premier League    Les relations Maroc-USA examinées à Rabat    Mohamed Benabdelkader : Le maintien ou non de l'heure d'été dépend des résultats de son évaluation    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    Britanniques et Européens sont parvenus à un accord de principe sur l'Irlande    "Rêves d'une oasis" de Aziz Khoidir en compétition en Côte d'Ivoire    Bouillon de culture    BAM et l'ANRT lancent "m-wallet", un nouveau moyen de paiement par téléphone mobile    Paiement mobile: 6 millions d'utilisateurs et 1,3 MMDH de transactions visés d'ici 2024    Journée mondiale du diabète: Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Le tribunal administratif de Rabat destitue le président du conseil communal de Harhoura    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    l'ONU décidée à clore le dossier du Sahara    Le Forum africain de la sécurité routière entame ses travaux à Marrakech    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Histoire des lionnes : Des pros négligées
Publié dans Lions De l'Atlas le 19 - 02 - 2011

Contrairement à d'autres pays de la région, le Maroc encourage timidement le développement du football féminin. marginalisé par bon nombre de supporters. Certes, il y a eu cette année, le lancement d'un championnat local censé permettre à quelques petits clubs de se confronter, mais on reste très loin d'un championnat et d'une formation bien structurés.
Les résultats décevants de l'équipe nationale féminine ne permettent pas de convaincre ou de gagner la confiance des supporters et des annonceurs, La couverture médiatique reste occasionnelle et n'apparaît qu'avec les matchs des lionnes de l'atlas fraîchement éliminées de la course pour les J.O de Londres. Les résultats donnent également une idée sur l'engagement de la FRMF et sur l'enveloppe que celle-ci alloue au football féminin au Maroc. La ligue a été lancée cette saison avec l'objectif est de faire passer cette discipline à un niveau supérieur capable de rivaliser avec le niveau Africain. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'on est encore loin de cet objectif si l'on se réfère à la qualité des joueuses locales et aux moyens déployés pour la réussite des lionnes de l'atlas.
Pourtant, à l'image des lions de l'atlas, la fédération Marocaine et le sélectionneur des lionnes disposent de joueuses de qualité ayant bénéficié d'une formation adéquate et pratiquant actuellement leur sport favori dans des clubs Européens de bon niveau. A l'instar de Karima Ouazza, jeune milieu de terrain de 22 ans qui a fait une grande partie de sa carrière au sein du Standard de Liège. Formée à Battice, Karima rejoindra le Standard en 2003 avec lequel elle gagnera le titre de Championne de Belgique en 2009 (D1 et D3) après la Coupe de Belgique gagnée en 2006. Combative, rapide et technique, Karima Ouazza n'a qu'un seul rêve, celui de vêtir le maillot des lionnes de l'atlas « J'espère être contactée par l'équipe nationale du Maroc. Les lionnes de l'atlas innchallah. J'aimerai contribuer à l'amélioration du niveau de la sélection nationale féminine du Maroc, mon rêve et de devenir une Lionne à part entière, porter le maillot national du Maroc avec grande fierté » nous a déclaré, Karima Ouazza, actuellement avec le club de Tienen..
Dernièrement, la sélection nationale féminine a été renforcée par l'arrivée d'Ibtissam Bouharat (Tirlemont, Belgique), qui a décidé d'opter pour la sélection nationale du Maroc alors qu'elle était courtisée par la sélection des Diablesses Rouges. Ibtissam a fêté sa première sélection avec les lionnes à l'occasion du match Maroc-Tunisie, perdu 0-3 le 15 Janvier à El Jadida, elle était l'une des rares satisfactions de cette rencontre. Bouharat se distinguera 3 semaines plus tard lors du match retour joué à Radès, elle a inscrit l'unique but offerant ainsi l'une des rares victoires des Lionnes de l'atlas depuis plus de deux ans.
Les joueuses Marocaines de qualité ne manquent pas, certaines ont représenté leur pays d'adoption, on pense à la parisienne Ayachi Zohra. Mais d'autresjoueurs très talentueuses restent à disposition de la fédération Marocaine !
Kenza Dali, l'ex Lyonnaise évolue depuis le début de cette saison avec Rodez, promu en D1. Kenza a marqué 20 buts en 11 rencontres de la saison passée avec Lyon. Cette attaquante de 20 ans a déjà représenté la France dans les catégories U17 et U19, elle a également été sacrée Championne de France avec l'équipe Lyon B. Pourquoi s'en passer alors qu'on s'était engagé dans les éliminatoires pour les J.O de Londres ?
Akherraze Saïda, jeune défenseur de 19 ans qui évolue actuellement au sein de l'Olympique Lyonnais D1. Saïda a également été internationale espoir Française avec les catégories U17 et U19. Vu les lacunes défensives des lionnes, Saïda pourrait constituer un renfort de qualité pour la sélection nationale si nos responsables se décident à montrer un peu plus d'intérêt pour les joueuses évoluant à l'étranger.
Leila Ouahabi, 25 ans et une solide expérience acquise dans le meilleur club du monde, le FC Barcelone (B), elle pourrait également constituer un renfort de qualité pour renforcer la défense assez fébrile de la sélection nationale.
Bouchra Moudou, attaquante de 20 ans formée à l'AZ Alkmaar, elle a été sacré Championne de Hollande 3 années consécutives. Moudou a rejoint cette saison le club de FC Zwolle.
Wahida Boutouba et Farida Farissi (FCF Juvisy, D1 France), Mounia Doudouh (Bois-Guillaume, France), Salma Amani (22ans), Mylvia Benmebarek (19 ans, Montpellier), Naïma Talani (20 ans, Rouen FC)… Et tant d'autres joueuses professionnelles disposées et prêtes à renforcer l'équipe nationale du Maroc. Il serait temps que nos responsables fédéraux se tournent vers ces filles Marocaines désireuses de représenter leur pays d'origine, comme les garçons ! Au travail messieurs les émissaires de la FRMF...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.