El Othmani en Ethiopie pour un sommet extraordinaire de l'UA    Brexit : Theresa May réconfortée par des soutiens de poids dans son gouvernement    Météo : Une semaine pluvieuse en perspective    TGV. Khlie lève le voile sur la grille tarifaire    Le PLF 2019 adopté à la majorité par les représentants    Benatia : Gagner pour ne pas jouer la survie au Malawi    11 personnes inculpées dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi    La Chambre des représentants approuve la première partie du projet de loi de finances 2019    Le groupe OCP reçoit la médaille d'or HSE à Pékin    Finale de la Coupe du Trône / WAF-RSB : Qui aura le dernier mot ?    Immigration irrégulière. L'Espagne interdit les go-fast    Lo Celso restera sûrement à Betis    Maroc-Algérie. Guerre de lobbying à Washington    Lancement de l'opération Riaya en faveur des zones touchées par la vague de froid    Education financière : Crédit Agricole organise la 5ème session au profit des petits producteurs agricoles    L'Afrique et le Maghreb ont leur TGV !    Signature d'une convention et suivi de plusieurs projets : Aziz Akhannouch au chevet de l'Oriental    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Esbroufe    USA/UE: La coopération réglementaire au menu des discussions    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    Theresa May lutte pour sa survie sur le Brexit    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Khashoggi : Le procureur saoudien dédouane le prince héritier    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit    Des réunions entre députés marocains et européens pour renforcer les relations    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Histoire des lionnes : Des pros négligées
Publié dans Lions De l'Atlas le 19 - 02 - 2011

Contrairement à d'autres pays de la région, le Maroc encourage timidement le développement du football féminin. marginalisé par bon nombre de supporters. Certes, il y a eu cette année, le lancement d'un championnat local censé permettre à quelques petits clubs de se confronter, mais on reste très loin d'un championnat et d'une formation bien structurés.
Les résultats décevants de l'équipe nationale féminine ne permettent pas de convaincre ou de gagner la confiance des supporters et des annonceurs, La couverture médiatique reste occasionnelle et n'apparaît qu'avec les matchs des lionnes de l'atlas fraîchement éliminées de la course pour les J.O de Londres. Les résultats donnent également une idée sur l'engagement de la FRMF et sur l'enveloppe que celle-ci alloue au football féminin au Maroc. La ligue a été lancée cette saison avec l'objectif est de faire passer cette discipline à un niveau supérieur capable de rivaliser avec le niveau Africain. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'on est encore loin de cet objectif si l'on se réfère à la qualité des joueuses locales et aux moyens déployés pour la réussite des lionnes de l'atlas.
Pourtant, à l'image des lions de l'atlas, la fédération Marocaine et le sélectionneur des lionnes disposent de joueuses de qualité ayant bénéficié d'une formation adéquate et pratiquant actuellement leur sport favori dans des clubs Européens de bon niveau. A l'instar de Karima Ouazza, jeune milieu de terrain de 22 ans qui a fait une grande partie de sa carrière au sein du Standard de Liège. Formée à Battice, Karima rejoindra le Standard en 2003 avec lequel elle gagnera le titre de Championne de Belgique en 2009 (D1 et D3) après la Coupe de Belgique gagnée en 2006. Combative, rapide et technique, Karima Ouazza n'a qu'un seul rêve, celui de vêtir le maillot des lionnes de l'atlas « J'espère être contactée par l'équipe nationale du Maroc. Les lionnes de l'atlas innchallah. J'aimerai contribuer à l'amélioration du niveau de la sélection nationale féminine du Maroc, mon rêve et de devenir une Lionne à part entière, porter le maillot national du Maroc avec grande fierté » nous a déclaré, Karima Ouazza, actuellement avec le club de Tienen..
Dernièrement, la sélection nationale féminine a été renforcée par l'arrivée d'Ibtissam Bouharat (Tirlemont, Belgique), qui a décidé d'opter pour la sélection nationale du Maroc alors qu'elle était courtisée par la sélection des Diablesses Rouges. Ibtissam a fêté sa première sélection avec les lionnes à l'occasion du match Maroc-Tunisie, perdu 0-3 le 15 Janvier à El Jadida, elle était l'une des rares satisfactions de cette rencontre. Bouharat se distinguera 3 semaines plus tard lors du match retour joué à Radès, elle a inscrit l'unique but offerant ainsi l'une des rares victoires des Lionnes de l'atlas depuis plus de deux ans.
Les joueuses Marocaines de qualité ne manquent pas, certaines ont représenté leur pays d'adoption, on pense à la parisienne Ayachi Zohra. Mais d'autresjoueurs très talentueuses restent à disposition de la fédération Marocaine !
Kenza Dali, l'ex Lyonnaise évolue depuis le début de cette saison avec Rodez, promu en D1. Kenza a marqué 20 buts en 11 rencontres de la saison passée avec Lyon. Cette attaquante de 20 ans a déjà représenté la France dans les catégories U17 et U19, elle a également été sacrée Championne de France avec l'équipe Lyon B. Pourquoi s'en passer alors qu'on s'était engagé dans les éliminatoires pour les J.O de Londres ?
Akherraze Saïda, jeune défenseur de 19 ans qui évolue actuellement au sein de l'Olympique Lyonnais D1. Saïda a également été internationale espoir Française avec les catégories U17 et U19. Vu les lacunes défensives des lionnes, Saïda pourrait constituer un renfort de qualité pour la sélection nationale si nos responsables se décident à montrer un peu plus d'intérêt pour les joueuses évoluant à l'étranger.
Leila Ouahabi, 25 ans et une solide expérience acquise dans le meilleur club du monde, le FC Barcelone (B), elle pourrait également constituer un renfort de qualité pour renforcer la défense assez fébrile de la sélection nationale.
Bouchra Moudou, attaquante de 20 ans formée à l'AZ Alkmaar, elle a été sacré Championne de Hollande 3 années consécutives. Moudou a rejoint cette saison le club de FC Zwolle.
Wahida Boutouba et Farida Farissi (FCF Juvisy, D1 France), Mounia Doudouh (Bois-Guillaume, France), Salma Amani (22ans), Mylvia Benmebarek (19 ans, Montpellier), Naïma Talani (20 ans, Rouen FC)… Et tant d'autres joueuses professionnelles disposées et prêtes à renforcer l'équipe nationale du Maroc. Il serait temps que nos responsables fédéraux se tournent vers ces filles Marocaines désireuses de représenter leur pays d'origine, comme les garçons ! Au travail messieurs les émissaires de la FRMF...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.