Moncef Marzouki: le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un "choix politique fallacieux"    Alerte Météo: vague de froid et rafales de vent au Maroc, les villes concernées    Conseil exécutif de l'Unesco: Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    Clôture de l'«Arab IoT & AI Challenge» à Rabat    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    OIT : Covid-19 a pesé sur les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    Nouveau dispositif d'avant-match (saison 20/21) : Pas de licence de joueur, pas de match !    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    PLF 2021 : voici le détail des amendements proposés par la CGEM    Campagne de vaccination: forte mobilisation à Chichaoua    Décès d'Abarhoun: la FRMF prend en charge les frais de rapatriement de sa dépouille    La poésie en héritage : Abdellatif Laâbi, la mémoire et le futur de l'œuvre    Le ministère de l'Industrie prévoit un budget d'investissement de 1,2 MMDH en 2021    CFG Bank enregistre un PNB en hausse à fin septembre    Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie    L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers    Pour l'OSFI, la lutte contre la violence à l'égard des femmes est la bataille de tous les acteurs en vue d'instaurer une culture de l'égalité    Nasser Bourita : Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    "Le Miracle du Saint Inconnu " de Alaa Eddine Aljem représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Evolution du coronavirus au Maroc : 4346 nouveaux cas, 364.190 au total, mercredi 2 décembre à 18 heures    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt    Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : A la rencontre des quatre cavaliers du Royaume    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    Non à la suspicion meurtrière    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Merendina parle le langage de l'amour    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?
Publié dans L'observateur du Maroc le 19 - 10 - 2020

Après les accusations de son ex campagne Pamela Anderson dénonçant la violence d'Adil Rami envers elle, le footballeur international français sort sa biographie « Autopsie » et menace de tout faire éclater.
L'histoire remonte à plus d'un an. En juillet 2019, la star d'Alerte à Malibu avait accusé son compagnon de l'époque Adil Rami de l'avoir violenté.
Adil Rami qui a toujours contesté les accusations de Pamela Anderson n'avait pas souhaité s'exprimer à l'époque. Aujourd'hui, il revient sur cette histoire dans sa biographie « Autopsie » écrite par Géraldine Maillet. Le Figaro a dévoilé quelques extraits du livre qui est sorti le 15 octobre.

« Je suis un monstre, un paria, une immondice »

Adil Rami raconte d'abord le moment où il a appris ces accusations, « Tout s'effondre alors que je suis dans l'avion pour Paris. Quand j'allume mon portable, j'ai reçu plus de 100 messages et des dizaines de notifications... » et les répercussions immédiates sur sa famille, ses amis et sa carrière, « Je suis en lambeaux. Feda, Samir, Nadia, les pleurs de maman, mes amis, la presse pour avoir ma réaction. J'avance en zombie. Je suis un monstre, un paria, une immondice. Adil Rami, footballeur polygame et agresseur. Je l'aurais tapée un soir de décembre ? Je lui aurais brisé les poignets ? Porte plainte, je t'en supplie. Trimballe-moi devant les tribunaux, pitié.« , avant de révéler ensuite sa version à lui concernant les blessures aux poignets de Pamela Anderson : « J'ai gardé la vidéo qu'elle m'a envoyée quelques semaines auparavant. « Regarde mon amour, j'ai une tendinite au poignet à cause de Danse avec les Stars. Elle souffre d'arthrose le lundi ou je la bats le mardi ? ...La machine à broyer est en marche. »
« Je pourrais la jouer sale »
Bien que bouleversé, le joueur de foot ne veut pas faire de scandale public et préfère rester calme, « Je pourrais la jouer sale, assumer le carnage puisqu'elle a mis ma famille dans la tempête, balancer nos sextapes, ses mails, ses poèmes, ses sms fous d'amour qui l'atomiseraient médiatiquement – « I love you/ A lot/ Merci to help me/ to be my best » -, les galères de son fils Brandon à Milan pendant la fashion week...« . Mais il n'en est rien.
Adil Rami préfère attendre que la justice fasse son travail. « Allez, qu'on me juge pour ce que je n'ai pas fait. Je suis prêt, je suis appelé à la barre, je lève la main droite, je le jure. »

LIRE AUSSI :
Rap Halal. Le nouveau prosélytisme est né


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.