Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    Twitter propose aux utilisateurs de donner des "pourboires" à leurs comptes favoris    LDC : Tuchel a-t-il pris un ascendant psychologique sur Guardiola ?    Sadiq Khan réélu maire de Londres    Marrakech: destruction de 2,2 tonnes de produits impropres à la consommation    Météo: le temps prévu ce dimanche 9 mai au Maroc    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    3ème édition du programme TOYP: la JCI honore les jeunes talents    Hakim Ziyech : "C'était un bon moment pour moi de marquer"    Vente illégale de médicaments: le chef du parquet a envoyé une circulaire aux procureurs    Affaire Brahim Ghali : «l'Espagne maintient sa posture», selon Arachan Gonzalez Araya    Manchester-Chelsea (1-2) : City puni par les Blues grâce à Ziyech, Alonso et à... Aguero !    Association Internationale de la Presse Sportive : Session hispanophone de la photographie    L'insécurité alimentaire aiguë a atteint son niveau le plus élevé en cinq ans (GNAFC)    Deux Marocains remportent les troisième et cinquième places du prix Katara pour la récitation du saint Coran    Des manifestants tchadiens brûlent le drapeau français, France 24 filme mais no comment    Baccalauréat 2021 : le MEN publie un guide des candidats    Allemagne: le Bayern remporte son 9è titre consécutif    Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques    Le wydad reçoit des vœux pour son 84e anniversaire (PHOTOS)    Al Hoceima: une opération d'immigration illégale avortée, un individu interpellé    L'accueil du dénommé Brahim Ghali en Espagne, un acte «inacceptable» et «condamnable» (Partis politiques marocains)    Covid-19/Maroc : Sept décès et 314 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Aïd El-Fitr: Marrakech sous haute surveillance    Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 8 mai 2021 à 16H00    Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant    Médias: le long calvaire des journalistes    Enseignement supérieur: Amzazi s'attaque au cumul d'activités des enseignants-chercheurs    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    La Chine lance une campagne contre la fraude et la cyberviolence    Coworking : le suisse IWG ouvre un nouvel espace de travail à Casablanca    AstraZeneca: la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès    Marocains bloqués à l'étranger : la DGAC annonce les conditions d'accès au territoire national    Marocains bloqués à l'étranger : voici les conditions exigées pour les vols de rapatriement    La Bourse de Casablanca en nette hausse du 3 au 7 mai    Le régime algérien réclame toujours la «repentance» de la France pour la période coloniale    Le Maroc et le Koweït déterminés à donner une forte impulsion à leurs relations bilatérales (ministre Koweïtien)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Météo Maroc: le temps prévu ce samedi 8 mai    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région Fès-Meknès    Le projet Andam pour que reste la parole    Mounia Lamkimel : "J'aime les personnages complexes et je n'aime pas que l'on me colle une étiquette"    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Nouvelle édition du Festival international de Meknès du cinéma des jeunes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UE : L'étrange remède d'Ylva Johansson contre le terrorisme et le populisme (vidéo)
Publié dans L'observateur du Maroc le 06 - 11 - 2020

Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures

Pour contrer la montée du « populisme » et le terrorisme, la commissaire européenne aux Affaires intérieures propose ce qui lui semble être la panacée : expulser davantage d'étrangers en situation irrégulière vers leurs pays d'origine.

Aujourd'hui j'étais devant le @Senat pour présenter la proposition @EU_Commission pour la pacte migratoire.
Mais d'abord, j'ai dit que l'UE tout entière est unie dans la lutte contre la violence extrémiste et le #terrorisme. Ce qui affecte la France affecte l'ensemble de l'UE pic.twitter.com/IYuLOh873Y
— Ylva Johansson (@YlvaJohansson) November 5, 2020
Ylva Johansson l'a affirmé hier, jeudi 5 novembre 2020, devant le Sénat français. En clair, la commissaire européenne aux Affaires intérieures demande aux pays européens de mettre dehors le maximum d'étrangers en situation irrégulière pour faire face à la montée du populisme et du terrorisme. Ses propositions sont radicales.
Ces renvois doivent passer notamment par la multiplication « d'accords pour que les pays d'origine reprennent leurs ressortissants qui ne vivent pas en situation régulière » dans l'Union européenne (UE), où 140.000 migrants sont entrés clandestinement l'an dernier, a plaidé lors d'une audition devant la commission des affaires européennes Ylva Johansson.

Au nom du pragmatisme…
La commissaire européenne se dit optimisme pour le pacte migratoire européen.
« Nous avons besoin d'accords de réadmission avec les pays d'origine plus nombreux et qui fonctionnent mieux. (…) La Commission européenne devrait utiliser tous les outils » à sa disposition pour y parvenir, y compris mettre dans la balance « l'aide internationale, les accords de marché, les visas » ou encore « Erasmus », le programme européen pour l'éducation, a-t-elle énuméré.
Migrants irréguliers contre visas
La Commissaire européenne, qui a présenté fin septembre à Bruxelles le nouveau Pacte migratoire, a également rappelé que la Commission pouvait conditionner depuis début 2020 l'assouplissement des conditions d'attribution des visas au niveau de « coopération » des Etats avec les accords de réadmission.
« La raison pour laquelle j'insiste autant sur les retours est que les citoyens européens, me semble-t-il, sont prêts à accueillir les personnes en besoin de protection internationale. Mais ils veulent qu'on fasse la distinction entre ceux qui ont le droit de rester, et qui doivent être intégrés, et ceux qui n'ont pas vocation à rester », a-t-elle expliqué.
« Si nous ne sommes pas capables d'être plus efficaces sur les retours, il y a un risque de (montée du) populisme et le risque de perdre le soutien des citoyens européens », s'est-elle encore inquiétée lors d'échanges quasi-uniquement tournés sur cette question.
« Il y a une assez grande marge de progression » sur la question des éloignements en Europe, a poursuivi Johansson, soulignant que le taux d'exécution moyen d'une décision d'expulsion est de 30% en Europe mais chute à « 13, 14% pour la France ».
Elle a également fustigé les « très longues » procédures avant qu'une telle décision ne soit prise. Entre-temps, a-t-elle exposé, « les gens s'intègrent dans la société, tombent amoureux, commencent à travailler, et il devient très difficile de procéder à ces retours, c'est ce que je veux éviter ».

LIRE AUSSI
« LOUPS SOLITAIRES » L'EUROPE EBRANLEE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.