Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Indice de démocratie : l'Algérie est un des pays dominés par des «régimes autoritaires»    Baisse des prix : La Santé publie une nouvelle liste de 46 médicaments    Livrée dans les délais prévus : La CMC de Souss-Massa ouvre ses portes en septembre prochain    Hôtellerie : Kenzi offre des réductions jusqu'à 30% pour tous les Marocains    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Permis de conduire: tout ce qu'il faut savoir sur les changements en vue    Liga: le Rayo Vallecano retrouve la première division    Tennis : La Tunisienne Ons Jabeur remporte son premier titre à Birmingham    Coupe de la CAF : le Raja de Casablanca et Pyramids se neutralisent    Patrice Motsepe : Rendre la CAF plus compétitive et autosuffisante    Youssef Aït-Bennasser en discussions avec un club italien    France: trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles    Baccalauréat-2021: voici la meilleure moyenne au niveau national    Prévisions météorologiques pour le lundi 21 juin 2021    Grève de la faim : l'administration pénitentiaire nie les allégations d'un détendu    ONU: adoption d'une résolution condamnant le putsch en Birmanie    Israël : feu vert à une commission d'enquête sur la tragédie du mont Meron    Sri Lanka : ouverture d'une enquête sur des soldats suspectés d'humilier des musulmans    Covid-19: Hausse des cas attribués au variant Delta au Canada    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    L'Opinion : Coup de semonce pour le PJD    Ismail Ould Cheikh Ahmed :«sur le Sahara, la Mauritanie ne joue pas un rôle de médiateur, mais elle maintient sa position de neutralité positive»    Benabdallah appelle à une participation massive des jeunes aux prochaines échéances électorales    Le SG du PPS reçoit une délégation de Hamas conduite par Ismaïl Haniyeh    Maroc-Espagne: Gonzalez Laya toujours confiante pour une sortie de crise    Botola D1 : Les FAR et le SCCM bénéficiaires des matches joués samedi    Euro 2020 : Les Allemands se reprennent face aux Portugais (4-2)    Ligue des champions : le WAC surclassé à Casablanca par Kaizer Chiefs (0-1)    Nouvelles MINI. Elles montent toutes en gamme    Collectivités territoriales. Voici le dernier délai pour bénéficier de l'amnistie sur la fiscalité locale    La coopération militaire est «illimitée» et riche en opportunités    Régionales françaises : la droite s'accroche, la droite dure moins vigoureuse que prévu    Compteur coronavirus : 288 nouveaux cas, 9.375.240 personnes vaccinées    Baccalauréat 2021 : Un taux de réussite de 68,43%    Nador: il sème le chaos et fracasse trois voitures (DGSN)    René-Marc Chikli, Pdt du Syndicat français des Entreprises de Tour Operating :«la décision du Maroc de placer la France sur sa liste A et d'ouvrir ses frontières nous a fait plaisir et nous arrange»    Une vitrine de la haute couture traditionnelle marocaine    La littérature, la catharsis, et l'essence de l'humanité    Parution de l'ouvrage «Histoires des Prophètes»    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition « Tempus Fugit ». La photographie au temps du confinement et après...
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 12 - 2020

L'exposition collective rassemble les travaux de huit photographes marocains réalisés durant les périodes de confinement et de déconfinement autour d'un projet commun : documenter, chacun à leur manière, cet espace-temps particulier. Du 19 décembre 2020 au 5 février 2021 à Musée d'art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) à Marrakech.
Commissariée par M'hammed Kilito, « Tempus Fugit » regroupe un corpus photographique varié (Mehdy Mariouch, Walid Bendra, Hicham Benohoud, Fatima Zohra Serri, Imane Djamil, Seif Kousmate, Yzza Slaoui, Yassine Toumi) de plus de 50 tirages, qui sont autant de représentations d'un quotidien hors du temps. « Ce projet met un accent particulier sur la narration, déclare M'hammed Kilito. Il vise à relier plusieurs histoires en donnant à chaque photographe la liberté d'exprimer librement sa vision, son expérience et, in fine, d'en conserver une trace. »


Entre confinement et déconfinement

Fatima Zohra Serri Time

L'artiste Fatima Zohra Serri nous livre des portraits à la fois mélancoliques et poétiques entre éloignement, solitude et rêve d'évasion. De la même façon, Walid Bendra tire le portrait de l'architecture urbaine évidée de ses habitants. Hicham Benohoud tente quant à lui de structurer et de réorganiser son espace de vie par un enchevêtrement de lignes et de directions, comme autant de possibles. Photojournaliste, Yassine Toumi documente de manière détachée l'organisation d'un pays en état de siège tandis que dans la même veine, Seif Kousmate y ajoute une note d'humanité grâce à des attitudes, des gestes et des habitudes du quotidien.

Yassine Toumi

Photographes, historiens, conteurs du quotidien. Le corpus photographique final rassemble plusieurs histoires dans lesquelles transparaissent des visions et des approches différentes, des expériences intimes solitaires ou partagées ; une mosaïque de points de vue personnels, bribes d'histoires singulières qui pourtant dialoguent, se répondent et s'assemblent grâce à une scénographie résolument épurée, réalisée par Zineb Andress Arraki, pour reconstituer une cartographie exhaustive de cette période atypique.
Après une collaboration fructueuse dans le cadre de la production de l'exposition « Have you seen a horizon lately ? » (Avez-vous aperçu un horizon récemment ?) en février 2020, le MACAAL réitère sa collaboration avec le groupe Mafoder. « Ces photographes nous tendent un miroir troublant de ce que chacun d'entre nous a pu vivre durant cette période », explique Ibrahim Slaoui, PDG du groupe Mafoder.



Photo journalisme, jeux graphiques, mises en scène, poésie...

Dans son ouvrage Le mythe de Sisyphe, Albert Camus argue que c'est lorsque l'Homme prend conscience de l'absurdité de sa condition qu'il peut la réinventer et donner au monde du sens. La réalisation de ce projet photographique s'étend du début du confinement marocain jusqu'à un mois après sa fin. Chaque photographe a eu carte blanche pour documenter cette période et en offrir sa propre vision, son analyse personnelle. Changement de perception de l'espace et du temps, de rapport aux autres et à nous-même.
« Entre photo journalisme, jeux graphiques, mises en scène, expérimentations artistiques et poésie, Tempus Fugit croise et entremêle des instants de vie, archives contemporaines qui révèlent diverses facettes du Maroc actuel », conclut M'hammed Kilito.
Soucieux d'offrir à nos différentes audiences une programmation à la fois riche et la plus accessible possible, l'exposition s'accompagnera d'un programme éducatif et culturel comprenant notamment des visites scolaires et visites guidées (sur réservation), des activités créatives et des rencontres avec les artistes. Afin de le rendre accessible à un public élargi, il sera complété par une programmation digitale (MACAAL Webinaires & MACAAL Takeovers).

LIRE AUSSI :
Mararkech. Acturial rend un vibrant hommage à Mohamed Melehi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.