Espagne: La dépouille de Franco sera exhumée ce jeudi…    Rapatriement du corps d'une des victimes marocaine du crash d'Ethiopian Airlines    Message verbal du roi Mohammed VI au nouveau président tunisien    Casablanca : 8.225 suspects arrêtés en 12 jours    2e Conférence internationale sur la justice    L'artiste Mohamed Louz n'est plus    Campagne électorale en Espagne    Elections. La participation des MRE activée en 2021 ?    PLF 2020. Benchaâboun défend les choix du gouvernement    Prix à la consommation. L'enseignement, toujours le plus cher    Le sort du mythique hôtel Lincoln enfin tranché    PLF 2020 : Benchaâboun présente le projet devant le Parlement    Industrialisation: Quel nouveau modèle de développement africain ?    Voici l'état-major de la Banque centrale    L'OCP intègre le réseau mondial WBCSD    Accident d'une rame de tramway T1 avec un piéton : RATP Dev Casablanca présente ses condoléances à la famille du défunt    Climat des affaires: Un plus grand rôle pour le système judiciaire    Sommet Russie-Afrique: Les défis ne manquent pas    Insolite : Fier d'avoir été insulté par Trump    Renault : Le futur directeur général pas nécessairement français    Erdogan menace de relancer l'offensive avant de rencontrer Poutine    Boeing multiplie les efforts pour le retour en service du 737 Max    Tunisie: Kaïs Saïed investi président    Vidéo : des pêcheurs rifains portent secours à des migrants    Salon du cheval: Valoriser et transmettre un héritage aux nouvelles générations    Salon du cheval d'El Jadida : Les voitures classiques se mettent en scène    Suarez doit enfin chasser le sortilège loin de Barcelone    Ballon d'or 2019 : Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en vedette    Divers sportifs    Raja Club Athletic. Une valorisation à 400 MDH ?    L'ONMT exporte l'événement en Chine : Le Rallye Aicha des Gazelles se déplace dans le désert de Naiman    Kick-boxing : La sélection marocaine prend part aux Championnats du monde à Sarajevo    La présence de satellites iraniens en Afrique de l'Ouest préoccupe le Maroc et les Etats-Unis    En réponse aux Hautes orientations royales : Sensibilisation jusqu'au 4 novembre au développement de la petite enfance    Morocco, now competing with developed countries!    Facebook to Identify State-Run Media    Belgique : L'ARES accorde des bourses aux étudiants marocains    Why Turkey Wants a Safe Zone in Syria    Eric Renard : L'économie sociale et solidaire représente l'économie de demain    Voir la vie en vert    Marrakech à l'heure de la réconciliation ittihadie    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Adam" en lice pour le Tanit d'or des Journées cinématographiques de Carthage    Coup d'envoi du Salon régional du livre et de l'édition à Fès    Publié par Cosumar et les éditions Langages du Sud : Un nouveau livre met en valeur la succulence des variétés culinaires marocaines    TV5 Monde choisit Marrakech et Ouarzazate pour tourner des documentaires sur le Maroc    13ème Festival international du théâtre universitaire de Tanger : C'est parti !    Festival de Fès de la culture soufie: «Produire du sens pour vivre en harmonie»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terres soulaliyates : Détails pratiques sur la mise en œuvre du chantier royal
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 10 - 2018

L'année 2019 sera celle du début de la mise en œuvre effective du chantier royal de la mobilisation des terres agricoles appartenant aux communautés Soulaliyates, a affirmé le gouverneur directeur des affaires rurales, Abdelmajid El Henkari dans un entretien à la MAP, précisant que cinq millions d'hectares de terres collectives seront immatriculés en 2020.
C'est une démarche qui fait partie, selon le gouverneur, d'un ambitieux programme initié conjointement par le ministère de l'Intérieur et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
Selon Al Hankari, le processus d'appropriation, qui intervient après l'identification de ceux qui détiennent le droit d'exploitation des terres soulaliyates, sera basé sur l'adoption d'un registre agricole élaboré par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts.
Dans son discours prononcé à l'ouverture de l'année législative, le Roi Mohammed VI a souligné que la mobilisation des terres collectives pour la réalisation de projets d'investissement agricole constitue un levier fort pour améliorer le niveau de vie socio-économique, plus particulièrement celui des ayants droit.
« Une telle mesure permettrait de mobiliser pas moins d'un million d'hectares supplémentaires de ces terres », a relevé le Souverain.
La mobilisation des terres soulaliyates, un périmètre d'une grande ampleur à l'échelle nationale, sera accompagnée d'une série de mesures à caractère administratif, financier, technique et juridique, en coordination avec les ministères de l'Intérieur, des Finances et de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts.
Le gouverneur a dans ce contexte fait observer que l'accompagnement du chantier royal visant la mobilisation d'un million d'hectares requiert la modification du mécanisme légal régissant ce type de terres collectives, une procédure qui se trouve en phase de finalisation.
Au volet administratif, a-t-il poursuivi, l'accompagnement tend vers la mise à disposition de l'expérience du ministère de l'Agriculture dans le cadre du Plan « Maroc Vert » (premier pilier) au profit des citoyens appartenant aux communautés soulaliyates. Côté financement, l'accent sera mis sur l'octroi de prêts aux investisseurs désireux de prendre en charge les terres en question, qu'ils soient des ayants droit ou d'autres personnes intéressées.
Abordant la conception initiale de l'exploitation et l'usufruit de ce type de terres, Hankari a expliqué que les parcelles de terrain concernés doivent s'étendre sur des superficies exploitables alors que les lots plus petits (un hectare ou moins) doivent être agrégées dans une seule exploitation agricole.
Il a aussi évoqué l'appropriation des terres situées en dehors des périmètres irrigués en affirmant que les ayants droit en sont les premiers bénéficiaires pour peu qu'ils soient des exploitants effectifs et que leurs exploitations soient productives et utiles pour eux-mêmes et pour autrui.
Le lot de terrain exploité devrait lui-même répondre au critère de rentabilité comme exploitation moyenne, en ce sens que l'objectif premier est de faire émerger une classe moyenne d'agriculteurs capables de générer des opportunités d'emploi en milieu rural, plus particulièrement parmi les jeunes, a noté le responsable.
Il a d'autre part souligné que le geste royal envers toute une frange de citoyens dans son discours devant le parlement, qui a revêtu des dimensions éminemment humain et socio-économique, laisse grande ouverte la voie pour que les communautés soulaliyates soient des véritables propriétaires de terres agricoles. Les membres de ces communautés, a-t-il dit, devront jouir ainsi des droits d'accès à un titre foncier, mais aussi aux prêts et financements des établissements bancaires.
Les terres appartenant aux collectivités Soulaliyates, à la base de ce qu'on considère comme le premier système foncier du Royaume, couvrent une superficie totale de 15 millions d'hectares, d'après les chiffres fournis par Hanari. On décompte aussi quelque 4.900 collectivités au plan national, gérées par des Nouabs qui sont leurs représentants autorisés, dont le nombre avoisine 6.680.
La population globale des Soulaliyates est estimée entre huit et dix millions de personnes, un fait qui démontre l'importance démographique de cette catégorie de la société toujours privée de l'accès aux crédits bancaires et de moyens permettant de mener à bien leurs cultures vivrières, a conclu le gouverneur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.