Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Victoire pour le RSB Berkane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    Nouveau scandale d'abus dans les exploitations agricoles espagnoles ?    Meilleur joueur de L1. M'bappé sème le doute    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    WhatsApp attaqué par Pegasus    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Le WAC rate le coche et se met davantage de pression    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Volonté du Maroc d'accompagner ses startups et de promouvoir la coopération Sud-Sud    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    OMS    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Création de la zone franche Tanger Tech    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Journée Internationale de l'infirmière    Le concert de la tolérance d'Agadir tend à disparaître?    Amina Rachid, La soldate des planches    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Golfe: Les tensions montent d'un cran    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terres soulaliyates : Détails pratiques sur la mise en œuvre du chantier royal
Publié dans L'observateur du Maroc le 18 - 10 - 2018

L'année 2019 sera celle du début de la mise en œuvre effective du chantier royal de la mobilisation des terres agricoles appartenant aux communautés Soulaliyates, a affirmé le gouverneur directeur des affaires rurales, Abdelmajid El Henkari dans un entretien à la MAP, précisant que cinq millions d'hectares de terres collectives seront immatriculés en 2020.
C'est une démarche qui fait partie, selon le gouverneur, d'un ambitieux programme initié conjointement par le ministère de l'Intérieur et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
Selon Al Hankari, le processus d'appropriation, qui intervient après l'identification de ceux qui détiennent le droit d'exploitation des terres soulaliyates, sera basé sur l'adoption d'un registre agricole élaboré par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts.
Dans son discours prononcé à l'ouverture de l'année législative, le Roi Mohammed VI a souligné que la mobilisation des terres collectives pour la réalisation de projets d'investissement agricole constitue un levier fort pour améliorer le niveau de vie socio-économique, plus particulièrement celui des ayants droit.
« Une telle mesure permettrait de mobiliser pas moins d'un million d'hectares supplémentaires de ces terres », a relevé le Souverain.
La mobilisation des terres soulaliyates, un périmètre d'une grande ampleur à l'échelle nationale, sera accompagnée d'une série de mesures à caractère administratif, financier, technique et juridique, en coordination avec les ministères de l'Intérieur, des Finances et de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts.
Le gouverneur a dans ce contexte fait observer que l'accompagnement du chantier royal visant la mobilisation d'un million d'hectares requiert la modification du mécanisme légal régissant ce type de terres collectives, une procédure qui se trouve en phase de finalisation.
Au volet administratif, a-t-il poursuivi, l'accompagnement tend vers la mise à disposition de l'expérience du ministère de l'Agriculture dans le cadre du Plan « Maroc Vert » (premier pilier) au profit des citoyens appartenant aux communautés soulaliyates. Côté financement, l'accent sera mis sur l'octroi de prêts aux investisseurs désireux de prendre en charge les terres en question, qu'ils soient des ayants droit ou d'autres personnes intéressées.
Abordant la conception initiale de l'exploitation et l'usufruit de ce type de terres, Hankari a expliqué que les parcelles de terrain concernés doivent s'étendre sur des superficies exploitables alors que les lots plus petits (un hectare ou moins) doivent être agrégées dans une seule exploitation agricole.
Il a aussi évoqué l'appropriation des terres situées en dehors des périmètres irrigués en affirmant que les ayants droit en sont les premiers bénéficiaires pour peu qu'ils soient des exploitants effectifs et que leurs exploitations soient productives et utiles pour eux-mêmes et pour autrui.
Le lot de terrain exploité devrait lui-même répondre au critère de rentabilité comme exploitation moyenne, en ce sens que l'objectif premier est de faire émerger une classe moyenne d'agriculteurs capables de générer des opportunités d'emploi en milieu rural, plus particulièrement parmi les jeunes, a noté le responsable.
Il a d'autre part souligné que le geste royal envers toute une frange de citoyens dans son discours devant le parlement, qui a revêtu des dimensions éminemment humain et socio-économique, laisse grande ouverte la voie pour que les communautés soulaliyates soient des véritables propriétaires de terres agricoles. Les membres de ces communautés, a-t-il dit, devront jouir ainsi des droits d'accès à un titre foncier, mais aussi aux prêts et financements des établissements bancaires.
Les terres appartenant aux collectivités Soulaliyates, à la base de ce qu'on considère comme le premier système foncier du Royaume, couvrent une superficie totale de 15 millions d'hectares, d'après les chiffres fournis par Hanari. On décompte aussi quelque 4.900 collectivités au plan national, gérées par des Nouabs qui sont leurs représentants autorisés, dont le nombre avoisine 6.680.
La population globale des Soulaliyates est estimée entre huit et dix millions de personnes, un fait qui démontre l'importance démographique de cette catégorie de la société toujours privée de l'accès aux crédits bancaires et de moyens permettant de mener à bien leurs cultures vivrières, a conclu le gouverneur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.