Edito : Tout va bien !    Médecine : Drôles de carabins !    Chasse et pêche, le Maroc en force en Sologne    Jésus, une grande figure biblique du Coran/Episode 25 La naissance, le développement du christianisme, du vivant de Jésus et après sa mort    Musiques sacrées du monde: Concert «engagé» de Marcel Khalifa    Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre    Essaouira accueille les états généraux des entreprises citoyennes    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    Le Onze national à pied d'œuvre au Caire    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Bulletin de la CAN    Comité des 24 des Nations unies    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Bouillon de culture    Dormir devant la télévision fait grossir    Divers    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Quand « L'Opinion » publiait les résultats du bac …    OPV Maroc Telecom : Une vague bienvenue de liquidités pour la Bourse de Casablanca    Les œuvres de Linda Bougherara à Dar Moulay Ali à Marrakech    «Valeurs humaines », exposition de Soly Cissé à la Galerie 38 de Casablanca    Jossour se produira à l'IF de Marrakech    Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement    Il fait l'actu : Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la Coopération africaine    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    CAN-2019. Les pays qui y participent pour la première fois    Trump lance sa campagne pour 2020 sur un air de 2016    un groupe marocain compte racheter le club français FC Sochaux    Succession de May : Boris Johnson en position de force    En pleine tension avec l'Iran, Trump contraint de changer de ministre de la Défense    OPV de Maroc Telecom. Les précisions du wali de Bank Al-Maghrib    L'ASMEX: Une nouvelle feuille de route à horizon 2025    Femmes, l'éternel défi    Doukkali : Le Maroc soigne les immigrés, en situation régulière ou pas    CAN-2019 : Arrivée des Lions de l'Atlas en Egypte    Championnat du monde de Muay Thai, le 22 juin à Marrakech    Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien    Réguler le Net, un impératif    Francophonie parlementaire: El Malki donne le la    Mise en place des mesures d'accompagnement pour faciliter le déplacement et le séjour des supporters du Onze national    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump
Publié dans L'observateur du Maroc le 22 - 05 - 2019

Les fabricants de chaussures et leurs distributeurs, dont Adidas, Nike, Puma et Steve Madden, exhortent Donald Trump à retirer « immédiatement » les chaussures de la liste des produits manufacturés en provenance de Chine qui pourraient être frappés par des tarifs douaniers supplémentaires.
Le président américain a donné pour mission le 13 mai 2019 à son administration de lancer la procédure destinée à augmenter les droits de douane sur la quasi totalité des importations en provenance de Chine.
« La proposition de tarifs douaniers additionnels de 25% sur les chaussures serait catastrophique pour nos consommateurs, nos entreprises et l'économie américaine dans son ensemble », arguent les acteurs du secteur dans une lettre à Donald Trump datée de lundi 20 mai 2019.
Selon les fabricants et marques (Converse, Clarks, Crocs, Foot Locker, Reebok etc.), il n'y a aucun doute sur le fait que ce sont « les consommateurs américains qui paient les droits de douane sur les produits importés ».
« En tant qu'industrie faisant face à une facture de droits de douane de 3 milliards de dollars chaque année, nous pouvons vous assurer que toute augmentation du coût d'importation des chaussures a un impact direct sur le consommateur américain », écrivent-ils.
Ils ajoutent qu'une hausse des nouveaux tarifs douaniers aurait un impact « sur tous les types de chaussures ».
Citant une estimation de la fédération de l'industrie, des distributeurs et détaillants de chaussures américains (FDRA), ils relèvent que cela représenterait un surcoût annuel de 7 milliards de dollars pour leurs clients.
Ces tarifs douaniers « pèsent de manière disproportionnée » sur les ménages à faibles revenus, poursuivent-ils.
Ils constatent que les tarifs douaniers américains s'élèvent en moyenne à 1,9% sur les biens de consommation quand ils sont de 11,3% en moyenne pour les chaussures et peuvent grimper jusqu'à 67,5% pour certaines catégories de chaussures.
« Augmenter ces taxes de 25% signifierait que certaines familles américaines paieraient un droit de douane de près de 100% sur leurs chaussures », disent-ils.
Ils ont enfin balayé d'un revers de la main l'idée de Donald Trump de changer les sources d'approvisionnement: « l'industrie de la chaussure (…) nécessite des années de planification pour prendre des décisions en matière d'approvisionnement, et les entreprises ne peuvent pas simplement déplacer des usines pour s'adapter à ces changements », expliquent-ils.
La lettre a été signée par 180 acteurs du secteur.
Pour obtenir de la Chine des changements de pratiques commerciales et un rééquilibrage des échanges de biens avec les Etats-Unis, la Maison Blanche a imposé des droits de douane supplémentaires sur une large palette de biens chinois équivalant à 250 milliards de dollars.
Elle entend surtaxer le quasi restant des importations de Chine (quelque 300 milliards de dollars), dont les chaussures, si Pékin ne consent pas à signer un accord commercial.
Dans une lettre publiée juste après l'annonce de la Maison Blanche, un groupe de 17 industries avait également exhorté à ne pas imposer de nouveaux tarifs douaniers.
« En 2017, la Chine représentait environ 41% de toutes les importations de vêtements, 72% des chaussures et 84% de tous les articles de voyage importés aux Etats-Unis », indiquaient-ils dans leur lettre.
Selon les données du département du Commerce, 62% des importations de chaussures provenaient de Chine en 2017, 17% du Vietnam et 5% d'Indonésie et d'Italie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.