Rabat et Paris appellent à une approche globale pour relever les défis de la sécurité et du développement en Afrique    La torture est-elle toujours de rigueur ?    Volonté du Maroc de renforcer sa coopération avec les Parlements d'Amérique latine et des Caraïbes    Ouverture du 1er Salon de l'industrie de transformation d'olives à Taourirt    Signature à Montréal d' un accord de partenariat entre Attijariwafa Bank et la Banque nationale du Canada    Plus de 25 entreprises portugaises en mission d' affaires multisectorielle au Maroc    Omar El-Béchir, l'autocrate déchu aux multiples visages    Pompeo promet une réponse ferme si l'Iran nuit aux intérêts américains en Irak    Les mesures restrictives prennent de l' ampleur au niveau du commerce mondial    Le choc RSB-DHJ accouche d'un nul    Klopp : Le projet d'expansion de la Ligue des champions à 32 clubs est du grand n 'importe quoi    Tokyo dévoile son stade olympique conçu pour affronter la chaleur    Un camion douche pour voir la vie sous un nouveau jour    Oujda aura son Centre d' accueil des enfants et adolescents autistes    L'USFP démarre les "Forums Socialistes " par la question économique sous le thème    "Un autre ciel" de Mohammed Al Horr présentée Journées Théâtrales de Carthage    Le public rbati découvre l'Amazonie brésilienne à travers la musique et le cinéma    La COP25 se clôture avec 42 heures de retard et un sentiment d'échec    Mordu par un chat au Maroc, il succombe quelques jours après en Espagne    L'Assemblée générale du Royal Golf Anfa Mohammedia est reportée    Enseigner autrement!    Agadir, un paradis de retraite où il fait bon vivre    Communiqué du Cabinet Royal    Casablanca. Rencontre-débat sur la promotion du don d'organes    Entretien avec le cinéaste et romancier Atiq Rahimi    HCP : Les solutions à la réduction des inégalités, selon les Marocains    DGI: Nouvelle fonctionnalité pour l'application mobile « Daribati »    Météo : Fortes vagues attendues sur l'Atlantique    Skhirat: Deux médecins chercheuses marocaines en diabète primées par SANOFI    Un site structurant à dimension internationale    Inde: 200 millions de musulmans, une minorité indésirable?    Abdennabaoui insiste sur le rôle « central » du corps du Secrétariat-greffe    Oujda. Formation sur la gouvernance au profit des conseillères communales    Maroc : Chutes de neige et rafales de vent lundi et mardi    L'APSB s'associe à la naissance de l'Association des sociétés de bourse africaines    Les Gnaoua au patrimoine de l'Unesco salués par André Azoulay    Cinéma et migration : « Rafaël » remporte le grand prix du Festival d'Agadir    El Otmani : la confiance dans les corps intermédiaires est cruciale    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump
Publié dans L'observateur du Maroc le 22 - 05 - 2019

Les fabricants de chaussures et leurs distributeurs, dont Adidas, Nike, Puma et Steve Madden, exhortent Donald Trump à retirer « immédiatement » les chaussures de la liste des produits manufacturés en provenance de Chine qui pourraient être frappés par des tarifs douaniers supplémentaires.
Le président américain a donné pour mission le 13 mai 2019 à son administration de lancer la procédure destinée à augmenter les droits de douane sur la quasi totalité des importations en provenance de Chine.
« La proposition de tarifs douaniers additionnels de 25% sur les chaussures serait catastrophique pour nos consommateurs, nos entreprises et l'économie américaine dans son ensemble », arguent les acteurs du secteur dans une lettre à Donald Trump datée de lundi 20 mai 2019.
Selon les fabricants et marques (Converse, Clarks, Crocs, Foot Locker, Reebok etc.), il n'y a aucun doute sur le fait que ce sont « les consommateurs américains qui paient les droits de douane sur les produits importés ».
« En tant qu'industrie faisant face à une facture de droits de douane de 3 milliards de dollars chaque année, nous pouvons vous assurer que toute augmentation du coût d'importation des chaussures a un impact direct sur le consommateur américain », écrivent-ils.
Ils ajoutent qu'une hausse des nouveaux tarifs douaniers aurait un impact « sur tous les types de chaussures ».
Citant une estimation de la fédération de l'industrie, des distributeurs et détaillants de chaussures américains (FDRA), ils relèvent que cela représenterait un surcoût annuel de 7 milliards de dollars pour leurs clients.
Ces tarifs douaniers « pèsent de manière disproportionnée » sur les ménages à faibles revenus, poursuivent-ils.
Ils constatent que les tarifs douaniers américains s'élèvent en moyenne à 1,9% sur les biens de consommation quand ils sont de 11,3% en moyenne pour les chaussures et peuvent grimper jusqu'à 67,5% pour certaines catégories de chaussures.
« Augmenter ces taxes de 25% signifierait que certaines familles américaines paieraient un droit de douane de près de 100% sur leurs chaussures », disent-ils.
Ils ont enfin balayé d'un revers de la main l'idée de Donald Trump de changer les sources d'approvisionnement: « l'industrie de la chaussure (…) nécessite des années de planification pour prendre des décisions en matière d'approvisionnement, et les entreprises ne peuvent pas simplement déplacer des usines pour s'adapter à ces changements », expliquent-ils.
La lettre a été signée par 180 acteurs du secteur.
Pour obtenir de la Chine des changements de pratiques commerciales et un rééquilibrage des échanges de biens avec les Etats-Unis, la Maison Blanche a imposé des droits de douane supplémentaires sur une large palette de biens chinois équivalant à 250 milliards de dollars.
Elle entend surtaxer le quasi restant des importations de Chine (quelque 300 milliards de dollars), dont les chaussures, si Pékin ne consent pas à signer un accord commercial.
Dans une lettre publiée juste après l'annonce de la Maison Blanche, un groupe de 17 industries avait également exhorté à ne pas imposer de nouveaux tarifs douaniers.
« En 2017, la Chine représentait environ 41% de toutes les importations de vêtements, 72% des chaussures et 84% de tous les articles de voyage importés aux Etats-Unis », indiquaient-ils dans leur lettre.
Selon les données du département du Commerce, 62% des importations de chaussures provenaient de Chine en 2017, 17% du Vietnam et 5% d'Indonésie et d'Italie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.