Sahara : Vers l'ancrage de la position américaine ?    La loi sur les signatures électroniques désormais opérationnelle [Document]    Etats-Unis : Joe Biden a prêté serment    Evolution du coronavirus au Maroc : 1152 nouveaux cas, 4 62. 542 au total, mercredi 20 janvier 2021 à 18 heures    HCP : La confiance des ménages toujours en berne    Accord sur l'organisation de la 24ème assemblée générale de l'OMT à Marrakech : La signature est prévue début février    Comité des représentants permanents de l'UA : Le Maroc présent à la 41ème session ordinaire    Le RNI convoque son «parlement»    Détournement de fonds publics : Enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Beni Mellal    L'émission «Ahssan Pâtissier» débarque sur 2M    Le Roi Mohammed VI reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale    Le poison de « la vérité alternative »    Etats-Unis : Donald Trump fait ses adieux    Giuseppe Conte, l'illustre inconnu de l'échiquier politique italien    Anasse Bari: Gagner les élections dans un monde propulsé par l'IA est un "jeu de chiffres" qui se déroule sur les médias sociaux    Distinction du tandem marocain du FC Séville    Mondial des clubs : Un adversaire arabe pour le Bayern au dernier carré    Réunion de la Fédération Royale marocaine de basketball: Le Cinq national et les préparatifs au lancement des championnats à l' ordre du jour    Le portefeuille de BMCE Capital Research tire son épingle du jeu en 2020    Le Maroc dénonce le dévoiement des décisions du Sommet extraordinaire de l'UA par l'Afrique du Sud    Cher vaccin, cesse de nous faire languir !    Abdelkrim Meziane Belfkih: Le taux de reproduction de la Covid-19 se stabilise à 0,88    L'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer    Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Netflix dépasse les 200 millions d'abonnés payants dans le monde    Chauffe-eau : Le tueur silencieux a fait 9 morts    El Guergueret : L'hommage du Groupe Sentissi    Casablanca : Une collecte de dons lancée en faveur des migrants sans-abri    Groupe Renault. Un bilan 2020 positif malgré la crise    Coronavirus : le SIAM 2021 annulé    Honorable distinction d'un militant amazigh     Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Les autorités publiques «rejettent catégoriquement» le chapitre consacré au Maroc    Transformation digitale : Marjane Holding passe à la vitesse supérieure    Mondial de handball: Le Maroc quitte la compétition    Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo    Angleterre: Leicester enfonce Chelsea, Lampard en danger    L'équipe nationale en stage de préparation à Maâmora    La pandémie a mis à nu les fragilités de l'OMS    Une démocratie, comme les auatres...    Marrakech : 1ère exposition de l'événement culturel «EX. Art contemporain»    «L'Homme qui a Vendu sa Peau» et l'acteur Sami Bouajila primés    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Edito: Le maire doit partir    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Normes fiscales et harmonisation législative : Le Maroc se défend face aux exigences de l'UE
Publié dans L'observateur du Maroc le 11 - 02 - 2020

Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration a effectué récemment une visite de travail à Bruxelles. A cette occasion, Mohamed Benchaaboun, a rencontré le Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, à la fiscalité et à l'union douanière, Paolo Gentiloni.
Les discussions ont porté sur les relations économiques entre le Maroc et l'Union européenne ainsi que sur des questions d'intérêt commun, notamment celles relatives à la fiscalité et à la question douanière des règles d'origine, souligne le ministère de l'Economie et des finances dans un communiqué.
Selon la même source, le ministre marocain a présenté au Commissaire européen les efforts déployés par le Maroc concernant l'harmonisation de son dispositif légal par rapport aux normes de bonne gouvernance fiscale et les exigences de l'Union Européenne. De son côté, le responsable européen a exprimé son soutien aux démarches menées par le Maroc dans ce domaine et s'est félicité de la coopération étroite entre les services de la Commission européenne et ceux du ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration.
Le Ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration a profité de l'occasion pour signaler les difficultés dégagées à l'occasion du processus de révision de la convention régionale sur les règles d'origine euro-méditerranéenne. Il a souligné l'importance pour le Maroc d'un assouplissement des règles d'origine préférentielles applicables à des produits stratégiques, tels que les huiles végétales, les tabacs, les conserves de poissons et les textiles, en vue de renforcer l'offre exportable marocaine et préserver la viabilité de notre balance commerciale.
Benchaaboun a également réaffirmé la nécessité de revoir les relations de coopération entre l'Union européenne et le Maroc dans une vision qui tient compte des intérêts bien compris des deux parties.
Par ailleurs, et lors d'une réunion tenue en marge de cet événement avec des responsables de la Commission Européenne en charge de la stabilité financière, services financiers et union des marchés de capitaux, la délégation marocaine a mis en relief les diverses actions menées actuellement par le Maroc dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Les deux parties ont convenus de poursuivre les discussions dans le cadre de la vision globale de coopération entre le Maroc et l'Union européenne.
Position de l'Istiqlal
Suite à cette rencontre, l'Alliance des Economistes Istiqlaliens (AEI) a réagi. L'organisation istiqlalienne se félicite de l'ambition partagée, et récemment renouvelée, d'ériger le Partenariat euro-marocain en « un cadre novateur d'une relation stratégique et privilégiée au service des intérêts mutuels ». Elle fait aussi part de ses craintes cquant à la la convergence fiscale entre le Maroc et l'Union Européenne en vue de sortir de la « liste grise » des paradis fiscaux. L'Alliance vise particulièrement la requalification des zones franches en zones d'accélération industrielle avec le relèvement du taux d'imposition pour les sociétés installées, de la suppression de l'exonération quinquennale de l'IS pour les exportateurs, du relèvement du taux d'imposition pour les sociétés exportatrices et celles ayant le statut Casablanca Finance City.
Les Istiqlaliens réaffirment leur désaccord par rapport à ce retour sur des incitations accordées à des exportateurs opérant dans un pays où le tissu industriel est en phase d'émergence et qui est signataire d'accords de libre-échange avec des partenaires dont les industries ont bénéficié de nombreuses mesures de soutien ayant contribué à leur maturité actuelle.
Compte tenu des grands efforts, sérieux et crédibles, déployés par le Royaume du Maroc en matière de fiscalité, l'Alliance istiqlalienne déplore le fait que des doutes puissent encore subsister au sein de la Commission Européenne pour la sortie du Maroc de la liste grise des paradis fiscaux. Exprimant son profond attachement au principe de souveraineté économique et fiscale du Maroc, l'organisation considère que chaque Pays a le droit, dans le respect de la légalité internationale, de définir librement sa politique fiscale. Elle rappelle par ailleurs que ce principe est partagé au sein même des pays de l'UE où cohabitent des régimes incitatifs d'imposition très divers.
L'Alliance invite les responsables européens concernés, à envisager un traitement particulier des relations économiques et des conventions fiscales établies entre l'Union Européenne et le Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.