Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Al Hoceima : Un couvre-feu nocturne et de nouvelles mesures à partir de dimanche soir    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vidéo – « Wiqaytna » anti Covid-19: comment marche le traçage et faut-il le craindre ?
Publié dans L'observateur du Maroc le 01 - 06 - 2020

https://lobservateur.info/wp-content/uploads/2020/06/تطبيق-وقايتنا.mp4

Comme d'autres pays dans le monde, le Maroc a lancé ce lundi une application mobile de traçage par smartphone pour stopper la propagation de la Covid-19. Mode d'emploi et précisions sur les données personnelles utilisées.

« Wiqaytna » veut dire littéralement « notre protection ». Lancée officiellement ce lundi 1er juin 2010, cette application mobile pour smartphones sert à prévenir ses utilisateurs, volontaires, qu'une personne confirmée positive au nouveau coronavirus se trouve ou s'était trouvée à proximité d'eux au cours des 21 derniers jours.
Créé conjointement par le ministère de la Santé, le ministère de l'Intérieur, l'Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) et l'Agence du développement du digital (ADD), l'application est 100% marocaine et son utilisation est gratuite.
Techniquement, comme l'expliquent ses initiateurs, Wiqaytna est basée sur une approche collaborative où les appareils utilisant l'application enregistrent les rencontres des utilisateurs lorsqu'ils sont à proximité les uns des autres. L'application échange des signaux Bluetooth avec les téléphones d'autres utilisateurs qui se trouvent à proximité.
À chaque rencontre un code unique aléatoire et anonyme est enregistré. Ces échanges restent sur les téléphones utilisant l'application. Si un utilisateur est confirmé positif au Covid-19, les codes anonymes échangés des personnes qui se seraient trouvées à proximité de lui seront récupérés pour pouvoir notifier les autres utilisateurs exposés.
« Vous serez notifiés et pris en charge rapidement. Etant notifié rapidement, vous éviterez de contaminer vos proches, amis et collaborateurs », peut-on lire sur le site officiel de l'application. Il est aussi précisé, qu'enn aucun cas, l'identité de la personne contaminée, le lieu de la rencontre et l'heure de la rencontre ne sont révélés.
Conçue sur la base de « Privacy by design by default », « Wiqaytna » peut être téléchargée et installée, par les personnes qui le désirent, à l'aide d'un smartphone fonctionnant sous Android ou iOS (iPhone). Bien sûr, il faut se trouver au Maroc et posséder un numéro de téléphone marocain pour pouvoir l'utiliser.
L'application affiche quotidiennement le nombre de cas confirmés, de guérisons et de décès.
Quid des données personnelles ?
Des internautes continuent à exprimer leurs craintes envers Wiqaytna. Ils craignent que les données personnelles recueillies ne soient utilisées abusivement. Mais ses initiateurs tentent de rassurer les sceptiques: « Les données Bluetooth (durée de la connexion) sont cryptées et stockées uniquement sur les téléphones des utilisateurs pour une durée de 21 jours glissants. Au-delà des 21 derniers jours, les données sont automatiquement supprimées ».
La même source précise que seul le numéro de téléphone est collecté lors de l'installation de l'application. Certes, ces informations optionnelles pourraient être renseignées sur la tranche d'âge, le genre (Femme, Homme) et la province ou préfecture de résidence, mais elles sont « utilisées uniquement afin de faciliter l'identification rapide des personnes qui ont pu être contaminées par le virus Covid-19 et aider à la lutte contre sa propagation par les autorités sanitaires ».
Autre précision avancée : les téléphones qui fonctionnent sous système Android exigent que, lors de l'activation Bluetooth, il est demandé d'accepter l'activation de la localisation, mais en aucun cas l'application Wiqaytna n'utilise la localisation de l'utilisateur.
Wiqaytna a été
Exigences techniques
Pour que l'application fonctionne correctement, il est impératif de laisser le Bluetooth du téléphone actif tout le temps. L'application a aussi besoin de se connecter à internet au moins une fois par jour pour récupérer les identifiants anonymes nécessaires à son fonctionnement et les statistiques quotidiennes sur la situation épidémique. La quantité de données consommée est estimée à 200 kilooctets par mois.
France : Mounir Mahjoubi défend StopCovid
https://lobservateur.info/wp-content/uploads/2020/06/Mounir-Mahjouni.mp4

Le député de La République en marche d'origine marocaine, Mounir Mahjoubi, s'énerve dans cet extrait vidéo lors de son intervention au parlement français au sujet de StopCovid. Pour lui, ce n'est pas cette application de traçage (ndlr, similaire à Wiqaytna), qui doit inquiéter, mais plutôt des plateformes comme TikTok, Facebook et autres réseaux sociaux qui exploitent les données personnelles, au vu et au su de leurs abonnés.

LIRE AUSSI
Wiqaytna, la CNDP donne son feu vert


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.