Guergarate : Fanfaronnades algéro-polisariennes, saison II    Algérie. Ça sent encore la naphtaline soviétique    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Baromètre des risques 2021 pour les entreprises : La Covid-19 en tête de liste    De nouvelles normes marocaines d'application obligatoire à partir de mars    Meilleurs employeurs au Maroc 2021 : Les inscriptions sont ouvertes    Confinement en France. Les patrons se rebiffent    Air Arabia : La ligne Casablanca-Guelmim lancée    Gilles Devendeville : « Le Maroc n'a à souffrir de la comparaison avec aucun pays sur le plan du commerce »    Air Arabia : nouvelle liaison internationale à partir de Nador    Dialogue interlibyen : La Ligue arabe salue les nouvelles avancées réalisées au Maroc    Turquie-Grèce. Erdogan met de l'eau dans son vin    Sahara. L'Afrique du Sud toujours aussi hostile au Maroc    Maroc-Israël : un accord signé pour le lancement de vols directs entre les deux pays    Le Maroc au Chan : vaincre et convaincre    La 30è édition du Rallye Aïcha des Gazelles reportée    Manchester United en huitièmes, Arsenal éliminé    Handball / Chili-Maroc (28-17) : Défaite inattendue ! A qui la faute ?    Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»    Casablanca: Début de la distribution du vaccin anti-coronavirus sur les régions    L'UNESCO pour le Maghreb célèbre l'éducation    Maroc: la campagne de vaccination peut (enfin) démarrer    Vaccin AstraZeneca… ce qu'il faut savoir    Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    CAN U20: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Officiel : Biden soutient la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Deux points de perdus et piètre prestation de l'EN face aux modestes Rwandais    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Le Real reprend confiance    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourita: L'engagement démocratique du Maroc a conditionné sa réponse à la Covid-19
Publié dans L'observateur du Maroc le 27 - 06 - 2020

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a souligné, vendredi, que l'engagement démocratique du Royaume a conditionné sa réponse à la pandémie de la Covid-19.

« Sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le choix démocratique du Maroc est irréversible », a relevé Bourita dans une allocution lors de sa participation aux célébrations du 20ème anniversaire de la « Déclaration de Varsovie », ajoutant que « toutes les mesures prises ont été, d'abord et avant tout, axées sur la priorité absolue donnée au citoyen et à sa sécurité, sur toutes les autres considérations ».
Ces mesures, a-t-il poursuivi, ont été prises avec « rigueur » et « célérité », mais aussi dans un esprit « consultatif et participatif », notant que « c'est cela l'esprit de la Constitution de 2011, qui est l'expression la plus aboutie du choix démocratique du Royaume ». « Elle encapsule son identité, mais aussi son ADN démocratique d'opérer des réformes nécessaires et d'appréhender la construction de l'avenir du Maroc avec confiance et sérénité, a-t-il relevé. Il a rappelé, en ce sens, le discours royal dans lequel le Souverain avait indiqué: « Je M'attacherai à consolider les piliers de l'unité et de la démocratie, à conforter la dynamique de développement, de progrès et de solidarité, et à raffermir la capacité du Maroc à agir en synergie avec le monde extérieur et les mutations qui s'y opèrent, sans jamais se départir de l'identité marocaine authentique ». Quant à la participation du Royaume à cette célébration, Bourita a souligné qu'elle s'inscrit dans le prolongement naturel de l'engagement du Maroc en faveur de la démocratie et traduit son attachement à la bonne gouvernance.
« Le Maroc a toujours été fidèle à son identité démocratique, dans tous les domaines – qu'ils soient migratoires, religieux ou sociaux », a-t-il fait valoir, rappelant que le Royaume est, en effet, le seul pays arabe et maghrébin à avoir intégré le Conseil d'administration de la Communauté dès 2006, à la faveur des réformes politiques et économiques mises en œuvre. C'est, également dans ce cadre que le Royaume a renouvelé son engagement auprès de cette Communauté, à l'occasion de la 31ème réunion de son Conseil d'administration le 13 février 2020, à Bucarest, a précisé Bourita, faisant remarquer qu'il « nous a, aussi, été donné d'augmenter notre contribution volontaire au budget prévisionnel de notre Communauté ».
Et d'ajouter que « les temps inédits que nous vivons nous rappellent que la démocratie n'est jamais acquise et qu'il suffit d'une crise pour qu'elle soit mise à l'épreuve ».
Bourita a en outre affirmé que la gestion de la pandémie de la Covid-19 s'est faite avec son lot de contraintes, mais aussi d'opportunités pour la démocratie.
« Par ses défis inédits, la pandémie a indubitablement eu un impact certains sur nos vies. Elle a suscité des réactions rapides, fortes, parfois contraignantes », a-t-il assuré, ajoutant que le ralentissement de l'économie, la fermeture des frontières et les restrictions de déplacements sont autant de mesures qui ont impacté notre quotidien, et qu'elle a aussi eu parfois des effets sur les modes de gouvernance. Bourita a signalé, en outre, que l'impact de la pandémie recèle un grand nombre de potentialités démocratiques, notamment l'efficacité de la réponse de certains Etats et l'attention portée aux plus vulnérables, qui peuvent renforcer le contrat social; le dialogue entre la science et la politique qui n'a jamais été aussi fécond et la coopération entre les différents secteurs politiques, économiques et de la recherche qui a prouvé son efficacité.
Il s'agit aussi de la mobilisation de la société civile qui a été « exemplaire de la vitalité démocratique » et de la transparence qui a constitué le seul antidote à la propagation de l'infodémie, a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.