Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mardi 11 août à 18h    Bientôt une usine de production d'acide phosphorique à Jorf Lasfar    En soutien aux petites entreprises et au commerce : La BERD accorde un financement de 40 millions d'euros au Maroc    Mia la sainte, Mia « la salope »    Les joueurs du club tangérois en confinement : Le match IRT-RSB reporté à une date ultérieure    Cluster de Safi : Des poursuites judiciaires contre les responsables    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Les Eaux Minérales d'Oulmès se renforce en profils internationaux    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Alerte météo : rafales et chute de grêle dans des régions du Maroc    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Fondation Ali Zaoua organise le 1er Festival HipHop On-line    L'AS FAR et le Difaâ se neutralisent    Ça commence à bouger...    Damane Relance hôtellerie : les critères d'éligibilité    Les parents d'élèves rencontrent le Conseil de concurrence    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    El Ouafi appelle à un mécanisme participatif de dialogue et de concertation    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Hommage aux acteurs de la lutte contre la Covid-19    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Une malade Covid dénonce    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves de Covid-19    Maigre salaire et grosse déconvenue    Report imminent du match IRT-RSB    Deux cas de Covid-19 à l'Atlético : Premiers remous à la Ligue des champions    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    Algérie: trois ans de prison ferme pour le journaliste Khaled Drareni    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Gad Elmaleh de retour sur scène    France Télévisions prépare un concert caritatif pour le Liban    Une rentrée des classes sous le signe du mystère    Hommage aux contributions des Marocains du monde    Un an après l'abrogation du statut d'autonomie    UE : Nouveau financement de 30 millions d'euros au Liban    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vacances. Voici les plages où il ne faut pas se baigner
Publié dans L'observateur du Maroc le 08 - 07 - 2020

52 stations réparties sur six régions sont déclarées non conformes pour la baignade au Maroc.
C'est la conclusion du rapport du programme national de surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages et du sable du Royaume (PNSQEB) pour l'année 2020 piloté par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'Environnement. Les 52 zones déclarées non conformes, selon la nouvelle norme NM 03.7.199 sont situées sur 30 plages, réparties sur 6 Régions. Selon le même rapport, les principales causes de dégradation sont dus à l'influence des rejets d'eaux usées et/ou la forte concentration des baigneurs, conjuguées à l'insuffisance des infrastructures d'hygiène et aussi aux changements climatiques et particulièrement en ce qui concerne les apports en eaux pluviales parfois polluées, qui rejoignent directement les plages par le biais des cours d'eau.
Liste des plages à éviter
A l'oriental, une station est déclarée non conforme au niveau de la plage Saidia. Dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 21 stations sont pointées du doigt. Il s'agit notamment d'une station au niveau de la plage Calabonita, deux stations à la plage Quemado, 3 autres à Sabadilla, une à Toress, une autre à Azla, deux à Martil et Ksar Sghir. Quatre autres stations sont non conformes à la plage Jbila III, trois au niveau de la plage Sidi Kacem, une station à Asilah port, deux à la petite plage, et une à Miami das la province de Larache. Rabat-Salé-Kénitra est concerné par 5 plages : Salé, Rabat, Temara, Val d'Or et Ain Atiq. Dans la région Casablanca-Settat, le rapport déclare 9 plages non conformes : Essanawbar (David), Ouled Hmimoune, Grand Zenata, petit Zenata, Nahla Sidi Bernoussi, Nahla Ain Sebaa, Chadia, Saâda et Oued Merzeg. A Souss Massa, il faut éviter deux plages particulièrement à savoir Aghroud 1 et deux stations à Agadir. Et à Dakhla-Oued Ed Dahab, la plage Likheira
Toutefois, le rapport souligne que plus de 87% des eaux de baignade sur les plages marocaines sont conformes aux normes de qualité microbiologique pour la période 2016-2019 soit un total de 370 stations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.