Sahara Marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle le mandat de la MINURSO et félicite le Maroc    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    DGSN: Les titres de séjour des étrangers de plus en plus sécurisés    Vaccins contre la grippe, en pénurie ?    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    L'ouverture du consulat général des E.A.U. à Laâyoune aura lieu mercredi prochain    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    Nouvelles mesures restrictives : ce qui change à Al Hoceima    Covid-19: 3.256 nouveaux cas confirmés et 3.014 guérisons en 24H    Sahara Marocain : le mandat de la MINURSO renouvelé pour une année de plus    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Reconfinement: la France s'attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)    Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »
Publié dans L'observateur du Maroc le 29 - 09 - 2020

L'autrice compositrice interprète marocaine sort son premier Opus « Confidences ». Une oeuvre autobiographique de 5 titres, où Amina, accompagnée de sa guitare, chante la liberté́, l'amour, la tendresse mais aussi la mélancolie et le deuil. Sa sortie est prévue le vendredi 02 Octobre 2020 sur toutes les plateformes de streaming.


Produit par Camil Kanouni, « Confidences » est un opus personnel et autobiographique où Amina se livre sans concession avec douceur et sensibilité. L'EP de 5 titres, à la fois sincère et sensible, fait entrer l'auditeur dans l'univers tendre et éclectique d'Amina.
Le premier titre de l'EP « Non je n'y vois pas grand-chose » sonne comme un hymne à la réconciliation avec soi, à cette liberté individuelle si difficile à trouver dans une société qui tend malgré les apparences à nous rendre tous semblables. Une chanson qui nous encourage à nous défaire de toutes ces chaines qu'il nous faut briser pour enfin exister, pour s'élever et dire non à une société qui opprime, à un entourage qui brime.

Mélancolie, amour et addiction
« This Dream Of Mine », est le seul titre de l'EP co-écrit avec le poète libanais Ali Ibrahim. Probablement le titre le plus mélancolique et le plus cinématographique de l'EP. Un titre interprété en anglais et en arabe et qui résonne comme un souvenir. Il évoque un espace hors du temps où tous les rêves enfouis et refoulés remontent à la surface. Un amour perdu que l'on n'oublie pas. Un amour dont on attend le retour mais qui ne revient pas.
« Je te quitte » s'arrête sur la relation qu'on entretient avec la cigarette, à la fois toxique et amoureuse. Un parallèle que l'artiste effectue dans ce titre, parlé et interprété comme un monologue théâtral où sa relation à la cigarette est comparée à une relation amoureuse toxique, nocive et qui fait mal. Une relation qui la tient en otage mais dont elle se défait petit à petit jusqu'à s'en libérer complètement. Au fur et à mesure de l'écoute, l'auditeur entre dans cet univers sombre et délicieux et prend conscience de toute l'emprise que peut représenter cette addiction.
Le 4e titre « The Sweetest Melody » est sûrement le plus pop de l'EP. On y découvre une mélodie charmeuse et nostalgique où se mêlent piano, contrebasse, guitares et batteries. Un appel à se laisser porter par la douce romance qu'il évoque, celle de l'amour ?
L'EP s'achève sur un titre très personnel et sensible « A mon père » qui résonne comme une prière adressée à son père parti trop tôt. L'arrangement subtil de la guitare et des violons laisse la voix d'Amina exprimer le deuil, l'absence et le manque.

Influences plurielles

Née le 2 Octobre 1988 à Rabat, la chanteuse, compositrice et interprète marocaine chante en français, en anglais et en arabe. Trois langues qui représentent la pluralité de ses influences. Après une enfance passée au Maroc, son pays natal, elle s'envole pour la France pour y poursuivre des études de management. Installée à Paris depuis plusieurs années, toujours accompagnée de sa guitare, elle écume les petites scènes parisiennes avant de se produire pour la première fois en 2019 à Dubai, dans le cadre du festival Quoz Arts Fest. Elle est à nouveau invitée à y participer en Janvier 2020. Depuis elle s'est consacrée à l'écriture et la production de son premier EP, « Confidences », dont la sortie est prévue le 02 Octobre 2020.
LIRE AUSSI :
Le nouveau clip de Saad Lamjarred dans le Top des tendances YouTube


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.