Les provinces du Sud au centre de la séance de politique générale à la Chambre des représentants    La Royal Air Maroc annonce quatre nouvelles lignes    Rabat: nouvelles nominations à de hautes fonctions    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    Le Bahreïn décide d'ouvrir un Consulat Général à Laâyoune    Diego Maradona Icône du football et de tous les excès    Football féminin national : Le Français Pedros Reynald pourrait remplacer l'Américaine Kelly Lindsey    Finale de la Ligue des Champions à huis clos : Les vraies raisons n'ont aucun lien avec la Covid-19 !    Evolution du coronavirus au Maroc : 4178 nouveaux cas, 340.684 au total, jeudi 26 novembre à 18 heures    La coronavirus n 'est pas une excuse, il faut bouger, somme l'OMS    Jamal Belkhadir : « Le risque de pénurie des médicaments antidiabètiques sera réel si l'épidémie se prolonge »    Le chanteur Mahmoud El Idrissi décède du Covid-19    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    Soutien constant et fort à la cause marocaine    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    Surfacturation covid, trois cliniques privées sanctionnées    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afghanistan : Le retrait des GI's d'ici Noël ?
Publié dans L'opinion le 09 - 10 - 2020

Trump a affirmé qu'il voudrait retirer tous les militaires américains d'Afghanistan d'ici Noël, en avance sur l'accord avec les Talibans.
«Nous devrions faire rentrer à la maison d'ici Noël le petit nombre de nos courageux hommes et femmes qui servent encore en Afghanistan!», a tweeté le président américain, qui briguera le 3 novembre un second mandat face au démocrate Joe Biden.
Le milliardaire républicain promet depuis des années de «mettre fin aux guerres sans fin», et n'a jamais caché qu'il espérait accélérer le retrait à l'approche de la présidentielle.
L'administration Trump s'est engagée à retirer toutes les troupes américaines d'Afghanistan mi-2021 au plus tard dans un accord historique signé le 29 février avec les talibans pour mettre fin à la plus longue guerre des Etats-Unis. En échange, les insurgés se sont engagés à ne pas laisser des terroristes opérer depuis les territoires qu'ils contrôlent, et à entamer des négociations de paix directes inédites avec le gouvernement de Kaboul.
Ces dernières ont débuté en septembre, avec plusieurs mois de retard, et n'ont pas encore permis d'aboutir à une entente pour diminuer la violence voire conclure un cessez-le-feu.
Malgré ces maigres avancées, l'armée américaine a entamé son retrait au rythme prévu par l'accord, voire plus rapidement. En septembre, il y avait 8.600 militaires américains en Afghanistan, mais le Pentagone avait fait savoir qu'une nouvelle phase du retrait était imminente.
Le tweet de Donald Trump, à mi-chemin entre l'annonce présidentielle et la promesse de campagne, intervient alors que les pourparlers de paix de Doha piétinent. Ces négociations au Qatar ont pour objectif de mettre fin à 19 années de guerre en Afghanistan mais ont été ralenties par des désaccords sur le code de conduite à adopter dans les discussions.
En attendant un cessez-le feu national
Le président afghan Ashraf Ghani a appelé mardi les talibans à «avoir le courage de déclarer un cessez-le-feu national» lors d'une visite à Doha.
En attendant, les violences font toujours rage dans le pays. Une attaque-suicide visant le gouverneur d'une province a tué huit personnes lundi.
L'émissaire américain pour l'Afghanistan Zalmay Khalilzad a estimé mercredi que la violence était «trop importante», tout en assurant que les insurgés étaient «assez sérieux au sujet des négociations».
«Beaucoup pensaient qu'ils ne négocieraient pas avec le gouvernement afghan, qu'ils ne voulaient qu'un accord sur le retrait des forces américaines. Mais ils sont maintenant à la même table», a-t-il plaidé lors d'une intervention par vidéo à une conférence du Pearson Institute de l'université de Chicago.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.