Conseil de gouvernement : la création du Fonds Mohammed VI pour l'Investissement validée    Le Parlement européen vote une résolution d'urgence sur la détérioration des libertés en Algérie    La RAM renforce son programme de vols internationaux    Vaccins : Le Maroc veut assurer l'approvisionnement à d'autres pays    Météo Maroc: baisses des températures, neige et pluie dans ces régions    Covid-19: L'artiste Mahmoud El Idrissi n'est plus    Mahmoud El Idrissi, le ténor de la chanson marocaine, n'est plus    L'Opinion : Les légendes ne meurent jamais    Belle opération de la Marine royale à Nador    Soutien constant et fort à la cause marocaine    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Erreur lors de l'étude préliminaire du vaccin AstraZeneca : Quid de l'efficacité ?    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Souss-Massa / Parc national : Espace éco-biologique riche d'atouts touristiques
Publié dans L'opinion le 26 - 10 - 2020

Créé en 1991, le Parc national Souss Massa (PNSM), qui s'étale sur une superficie de 33.800 ha, est un espace éco-biologique qui regorge d'atouts touristiques prometteurs.
Situé sur une côte littorale de 65 Km entre l'embouchure de l'Oued Souss au nord et Sidi Moussa d'Aglou au Sud, ce parc est à cheval sur les provinces d'Inezgane Ait-Melloul (4.540 ha), de Chtouka-Ait Baha (21.010 ha) et de Tiznit (8.250 ha). Différents écosystèmes sont représentés au niveau du parc dont des steppes, des falaises, des dunes littorales et des zones humides de grande importance pour l'hivernage d'un grand nombre d'oiseaux migrateurs.
«Le PNSM possède une faune riche, de 30 espèces mammifères, 35 espèces de reptiles et 250 espèces d'oiseaux, qui ont trouvé refuge dans cette zone abritant la plus importante population sauvage d'ibis chauve dans le monde», a indiqué Mohamed El Bekkay, directeur de ce site écobiologique.
"Le parc présente un paysage lunaire façonné par l'érosion éolienne, il se distingue par une végétation diversifiée composée de 300 espèces, adaptées au climat aride et océanique", a-t-il expliqué, relevant que le département des Eaux et des forêts a veillé à la réintroduction de ces espèces.
Le Parc englobe des zones avec des entités écologiques spécifiques, qui se distinguent par une grande diversité faunistique et floristique, a -t-il fait savoir, rappelant que cet espace naturel s'assigne pour objectifs la conservation et réhabilitation des habitats et des espèces, la contribution au développement local durable, l'éducation et la sensibilisation à l'environnement, la valorisation des gazelles et l'encouragement de leur reproduction, ainsi que la promotion de la recherche scientifique.
La réintroduction progressive de cette faune dans son habitat naturel a débuté en 2008, à travers la translocation de groupes d'addax dans la réserve de Safia à Dakhla et d'oryx dans celle de Msissi à Errachidia», s'est félicité le professionnel environnemental.
Le secteur de Rokein, avec ses 250 ha d'arganiers et les secteurs d'Arrouais d'Ouled Noumer, avec les quelques arbres éparses, sont aujourd'hui les seuls endroits où cet arbre endémique existe encore dans le parc, a-t-il éclairé, tout en rappelant que l'arganeraie constitue un habitat favorable pour l'écureuil de barbarie, le Renard roux, le Chat sauvage, la tourterelle des bois, la Piegrièche grise et la Huppe fasciée ainsi que de nombreuses espèces de reptiles comme l'Agame de Biberon et le Cobra d'Egypte.
Aussi une série d'oiseaux fréquente également cet écosystème comme le Cochevis de Thékla, le Rougequeue de Moussier, la Fauvette mélanocéphale, la Chevêche d'Athéna et le Traquet oreillard. Ces peuplements d'euphorbes sont utilisés pour la production du miel d'euphorbes, très apprécié pour ses valeurs nutritives et pharmaceutiques, at-il dit. De même, M. El Bekkay a mis en avant la position géographique du parc entre l'Europe et l'Afrique, qui fait des embouchures des Oueds Souss et Massa des zones humides de grande importance pour l'escale, l'hivernage, et la nidification de nombreuses espèces d'oiseaux d'eaux dont certains sont parmi les plus rares ou menacées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.