Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    Du nouveau dans la longue histoire de Othman Benjelloun et de son groupe avec la Chine    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    Transport de marchandises dangereuses : le Maroc et l'Espagne signent un contrat de jumelage    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visite Pedro Sanchez au Maroc pour mettre à plat les dossiers épineux
Publié dans L'opinion le 15 - 11 - 2020

Les gouvernements marocain et espagnol tâcheront de donner une nouvelle impulsion aux relations bilatérales lors d'un sommet de haut niveau, après une période marquée par plusieurs incompréhensions.
Attendu le 17 décembre prochain au Maroc, le premier ministre espagnol Pedro Sanchez effectuera une visite officielle où il va présider aux côtés de son homologue marocain, Saad Eddine El Othmani, une réunion bilatérale de haut niveau. Une visite qui intervient dans un contexte sensible où les deux voisins semblent traverser une période nébuleuse marquée par des divergences sur différents sujets.
Censée dissiper les nuages sur le ciel des relations Maroco-espagnoles et renforcer la coopération bilatérale, la visite du Chef du gouvernement du voisin ibérique ne sera pas une rencontre aussi cordiale qu'elle ne parait être. Les responsables des deux pays n'échapperont pas à l'obligation d'aborder les sujets qui fâchent. D'ailleurs, ils n'en manquent pas.
Les frontières maritimes au Sahara :il est temps de dialoguer
L'affaire de la délimitation des frontières maritimes dans la zone sud du Maroc sera au cœur des discussions. Cette entreprise marocaine légitime visant à définir juridiquement la souveraineté du Maroc sur les zones maritimes du Sud a installé une certaine gêne entre les deux pays. Dès que le Parlement avait adopté deux lois établissant sa souveraineté sur les eaux territoriales, l'Espagne a accueilli la nouvelle avec une certaine suspicion et inquiétude sans le montrer officiellement. La ministre des affaires étrangères espagnole Arancha Gonzalez Laya a appelé à la concertation et au dialogue, tout mettant en garde contre tout action unilatérale.
Ceci a fait couler beaucoup d'encre chez une partie de la classe politique du voisin ibérique, qui n'a pas caché son mécontentement comme le Parti d'extrême droite Vox. Lequel a crié au scandale. Le sommet prévu de 17 décembre qui se tiendra à Rabat, sera l'occasion de clarifier les choses entre Pedro Sanchez et Saad Dine El Othmani. Ils devront se mettre d'accord sur un traçage définitif, sachant que l'Espagne voudra conserver ses eaux territoriales des iles canaries.
Migration clandestine : l'éternel casse-tête
La question migratoire sera également inscrite à l'ordre du jour, et notamment le contrôle des flux irréguliers. Plus de 12 700 migrants clandestins sont arrivés aux îles Canaries du Sud du Maroc, avait indiqué le gouvernement local. En outre, la question des mineurs isolés est l'une des préoccupations majeures des deux pays sachant que 5 500 mineurs marocains se trouvent en Espagne d'après les chiffres des Nations unies.
Sebta et Melilia
Depuis le début de la pandémie, les frontières avec les villes occupées de Sebta et Mellilia ont été fermées provoquant une chute drastique de leur activité économique et l'arrêt de la contrebande qui fait nourrir plusieurs familles du côté marocain. Outre cela, les travailleurs transfrontaliers, qui vivaient d'emplois installés dans ces deux villes, n'ont plus aucune source de revenu. Il s'agit d'une situation qui provoque le malaise des deux côtés.
Apaiser la tension commerciale
L'Espagne a failli déclencher une guerre commerciale quand elle a appliqué une franchise carburant aux transporteurs marocains en infligeant des amendes aux camionneurs marocains ayant une réserve de carburant supérieure à 200 litres. Le Maroc a aussitôt riposté en durcissant le contrôle des semi-remorques espagnols au port Tanger Med. Quoique la situation semble se calmer après que l'Espagne ait suspendu sa franchise, les gouvernements des deux pays sont appelés à trouver un règlement définitif à ce malentendu.
En somme, cette rencontre bilatérale revêt une importance particulière puisqu'elle déterminera le futur des relations bilatérales de deux pays contraints à coopérer par la géographie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.