Impots: la DGI fait une annonce destinée aux contribuables    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Les sociétés de distribution sur la sellette    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Une semaine sous le signe de la stabilité    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"
Publié dans L'opinion le 17 - 01 - 2021

Le Parti des Travailleurs (PT), l'une des principales formations de l'opposition en Algérie, a qualifié de "désastreuse" la situation politique et sociale dans le pays.
L'Algérie vit une situation politique et sociale "désastreuse", porteuse de nombreux "dangers sur la stabilité du pays", a mis en garde samedi la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune qui s'exprimait lors d'une réunion du bureau politique de son Parti.
Mme Hanoune a indiqué que "le pouvoir maintient son agenda politique en dépit du rejet par 88% des Algériens de la mouture de la Constitution".
Selon elle, le but recherché est de sauver le régime en place dont le gouvernement s'attelle actuellement à "consacrer la politique de fuite en avant et de terre brûlée" à travers la préparation des élections législatives dans les mêmes conditions que la Loi fondamentale.
Dans le même ordre d'idées, elle a dénoncé "la constitution d'une commission non déléguée par le peuple qui se conduit comme une association constitutive désignée et dont les pratiques ne diffèrent pas du parti unique des années 70 et 80".
Evoquant la situation des droits de l'Homme dans le pays, la responsable du PT a rappelé que des dizaines de détenus d'opinion sont encore en prison.
"On nous dit Hirak moubarak (béni), démocratie et régime passé, et en même temps, le recours à la répression, à la criminalisation de l'acte politique et journalistique, tendance par excellence de l'année 2020, se poursuit en 2021 avec une exagération dans le recours à la détention préventive par la justice", a regretté Mme Hanoune.
Elle a estimé que "la carte jouée par le pouvoir à travers les procès de corruption des oligarques et des anciens responsables ne capte plus l'attention des citoyen".
"C'est une petite catégorie uniquement qui continue à suivre ces procès, tellement cela paraît sans importance du moment que ça ne concerne qu'une frange précise qui était en relation avec l'avant-dernier pouvoir sans que le Trésor public récupère l'argent et l'Etat les biens volés", a-t-elle fait observer.
Elle a dénoncé, en revanche, la liquidation des entreprises des hommes d'affaires emprisonnés la qualifiant de "crime économique, à travers une destruction d'un pan de production et la perte de postes d'emploi".
Sur le plan social, la SG du PT a fait état d'une augmentation du nombre de grèves, à l'entame de la nouvelle année, dans tous les secteurs.
Mme Hanoune considère que "le bilan de la gestion de la crise sanitaire et les décisions aventuristes du gouvernement qui a opté pour le confinement, ne va pas tarder".
Dans ce sens, elle a cité les déclarations contradictoires des ministres et des cadres des différents départements ministériels, notamment en ce qui concerne la date de la disponibilité du vaccin contre le Covid-19, qui ont conduit "à une anarchie et une confusion totales".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.